L’inauguration de la Home for Girls

Jour de fête à Namaste, on inaugure la Home for Girls. Située dans l’enceinte du siège de l’association, elle accueillera durant toute l’année scolaire16 adolescentes entre 13 et 18 ans dont les familles ne peuvent assurer les frais de scolarité Sindhu sera la House keeper.

inauguration9

Pour elle, c’est un pas important. Après que son mari l’ait abandonnée avec leurs deux fillettes, elle a connu des années difficiles, partageant la cabane de sa mère âgée, sans travail, sans ressources. Puis Surya, Sunila et Sindhu ont été parmi les premières habitantes de la « Casa delle Mamme » et la jeune femme a commencé à travailler au bookmaking (atelier de fabrication de cahiers) de Namaste. L’année dernière elle en est devenue la présidente et, cette année, elle quitte la « Casa delle Mamme ». Une belle réussite, qu’elle doit à son courage, à son sérieux et à sa disponibilité. Bref, nous sommes contents pour elle.

En ce jour de fête, elle est très émue. Désormais, elle aura la responsabilité de 16 jeunes-filles. Des filles sages et studieuses qui mèneront une vie bien réglée. Ici les filles ne sortent pas le soir, ne fréquentent pas les bars (réservés aux hommes désireux de consciencieusement se piquer le nez), le concept de boîte de nuit leur est totalement inconnu et leurs relations avec les garçons, même lorsque ceux-ci sont leurs camarades de classe sont essentiellement composées de sourires, d’œillades ou de quelques mots brièvement échangés. Vellanad, c’est la campagne et on y mène une vie traditionnelle.

inauguration1

Zim pa zim pa zim palala, la fanfare de Poonthura donne le signal du départ de la fête. Venus de leur ville de pêcheurs, les adolescents de la « band » sont très différents des enfants de Vellanad. Les filles, particulièrement, sont beaucoup plus délurées. Elles plaisantent avec les garçons et parfois même, leur prennent le bras ou la main.

inauguration2

Une inauguration de peut être accomplie sans sacrifier aux rites religieux. Pour commencer, suivant la tradition, le charpentier du village procède aux rites hindous. Il a déposé devant la maison les offrandes destinées aux Dieux, psalmodié des prières et brûlé de l’encens.

inauguration3

inauguration4

Puis, Valeria, Sindhu et moi sommes priées de participer à la cérémonie. Valeria porte dans la maison une lampe symbolisant la présence des Dieux; tant que ceux-ci n’ont pas été invités, il est hors de question d’habiter un édifice neuf. Sindhu porte une jarre d’eau en signe de prospérité. Quant à moi, je suis chargée d’apporter dans la cuisine une coupe de lait afin que les futures habitantes de la maison aient toujours de la nourriture. La tâche est loin d’être facile, la coupe est lourde et j’ai du mal à monter les trois marches sans me prendre les pieds dans mon sari. Je n’ose imaginer les conséquences spirituelles négatives que des esprits superstitieux ne manqueraient de prévoir si je m’étalais lamentablement avec ma coupe de lait ! Finalement tout se passe bien, je porte mon lait dans la cuisine et je le dépose sur un foyer installé à même le sol. Le maître de cérémonie allume le feu. Mêlé de sucre et d’un peu de riz, le lait va longuement bouillir avant d’être versé, à l’aide d’une feuille de bananier pliée, dans les bouches des nombreux invités.

 inauguration5

Une fois terminés les rites hindous, c’est au tour du curé d’officier. Comme c’est lui qui chapeaute la fanfare, le prêtre de Poonthura a été chargé de la bénédiction. Pas de bol, au moment de rentrer en scène, il s’aperçoit avec consternation qu’il a oublié son goupillon. Moment de panique. Finalement un Namaste boy est dépêché en urgence à l’église de la paroisse pour y emprunter le précieux ustensile. La célébration ayant déjà débuté avec une heure de retard, passée à attendre en plein soleil, il est désormais presque midi et on crève de chaleur. Enfin le goupillon arrive et le prêtre bénit la maison.

inaurugation6

Main dans la main avec Valeria, Sindhu, les larmes aux yeux, se recueille en silence.

inauguration7

Voilà, c’est fait, dès que les travaux de finition qui auraient dus être terminés aujourd’hui le seront, les nouvelles habitantes pourront prendre possession des lieux.

inauguration8

2 réflexions sur « L’inauguration de la Home for Girls »

  1. c’est très festif…

    Pour l’ignare que je suis, j’ai l’impression en te lisant que les oeuvres sociales reposent essentiellement sur l’initiative privée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *