Italie, entraînement militaire au lycée

Savoir utiliser une arme à feu, crapahuter dans la boue et appartenir à une patrouille, voilà ce que proposent la Gelmini,  Ministre de l’Éducation Nationale  et La Russa, Ministre de la Défense, aux lycéens italiens.
Après avoir  consciencieusement massacré l’école,  le gouvernement Berlusconi veut maintenant y introduire l’armée.

Le programme, intitulé « entraîné pour la vie », est facultatif mais rapportera aux élèves qui le suivront des points de « crédit formatif » entrant dans l’obtention de la « maturità », équivalent du bac.
L’initiative vient de la Lombardie, repaire de la Lega Nord et où a récemment été inaugurée l’école publique d’Adro, entièrement dédiée au culte du parti xénophobe.

Ainsi donc les lycéens apprendront à flinguer au pistolet (à air comprimé précisent, rassurantes, les autorités), à tirer à l’arc,  à grimper-sauter-ramper dans les parcours du combattant et à survivre dans des milieux hostiles. Sous la rubrique « droit et Constitution » ils auront aussi droit à des cours théoriques. Une compétition entre patrouilles de lycéens conclura ce charmant programme!

«Ces activités, explique la Gelmini,cauchemar des enseignants, des élèves et de leurs parents , permettent de rapprocher de manière innovatrice et passionnante le monde de l’école et les forces armées, la protection civile, la croix rouge et les groupes de secouristes volontaires »

Dans le même temps, au nez et à la barbe des normes de sécurité,  le nombre maximum d’élèves par classe est passé de 27 à 35, le temps d’enseignement a été réduit de 11% dans les lycées artistiques, de 17% dans les lycées linguistiques et, dans les instituts techniques et professionnels, 30% des heures de laboratoire se sont volatilisées.

Le but de la manœuvre est clair, former des crétins! Incultes et obéissants donc faciles à gouverner, manipuler, soumettre.

Plus le temps passe plus ma certitude que le sarkozysme s’inspire, se nourrit du berlusconisme, se renforce. Ce qui se met en place en Italie le sera aussi en France dans un proche futur.

On habitue les populations à la perspective de la guerre. On désigne des ennemis extérieurs et intérieurs. On attise la haine. On arme les bras.
Les milices armées se multiplient.

Qui veut la guerre prépare la guerre!

Source et dessin  Informare per Resistere, Vidéo Rai3

14 réflexions au sujet de « Italie, entraînement militaire au lycée »

  1. Quelle horreur c’est une façon déguisée de nous remettre le service millitaire. L’armée est une horrible institution, sans elle les citoyens sont devenus courageux, tous les autres sont des laches. Vive la paix et oublions tous les déffenseurs de la patrie. Vive la gauche pacifiste !

    céleste, merci pour tout!

  2. Enfin, cela faisait longtemps Céleste.
    C’est horrible, les mots actuellement ne suffisent plus, ou alors je dois me replonger dans un bon dictionnaire. J’essaie : c’est honteux, c’est humiliant, c’est moche, c’est pervers, calculé, froid, vicieux, immonde, sale. Je hais ces hommes qui n’en sont plus.

  3. Il était inutile, je pense, que les autorités, à propos des pistolets bientôt en vigueur dans les lycées transalpins – si j’ai bien compris… -, apportent la précision « à air comprimé ». J’ai en effet la faiblesse de penser que, ces temps-ci, du nord au sud de la botte, c’est tout l’air qui est comprimé…

  4. @pacifiste à tout prix!
    Bien d’accord avec toi! Mais la période actuelle est très loin du pacifisme!!
    C’est inquiétant. J’ai vraiment l’impression que les irresponsables qui nous gouvernent veulent nous habituer à l’idée de la guerre….brrrr 🙁

    @ coucou zolive 🙂
    oui, l’humanité se perd…et pourtant, tout le monde connaît Gandhi, Martin Luther King, ces grands qui ont œuvré pour la paix
    déjà oubliés?

    @des pas perdus
    C’est affligeant. Ce qui nous différencie des populations des siècles précédents est que nous connaissons l’histoire, comme nous savons quotidiennement ce qui se passe aux quatre coins du monde.

    On aurait pu penser que l’analyse de tous ces faits apporterait la sagesse, et bien non!
    Toujours les injustices, toujours la violence, toujours le profit pour quelques uns et la soumission pour les autres….

    @Ch.Bohren
    Bonne remarque!

    de voir sur la vidéo, ces lycéens « militarisés » m’a fait penser à Battle Royale, un film japonais de Kinji Fukasaku, dont l’acteur principal est le grand Kitano.
    Un petit chef d’œuvre d’humour noir, d’une violence et d’un cynisme rare, dans lequel des lycéens, regroupés par leur école sur une île et armés jusqu’aux dents, doivent s’entretuer.
    Visionnaire!

  5. Chère Céleste, contente de te retrouver.
    Ce n’est pas nouveau d’embrigader les jeunes gens/filles à un âge où la personnalité se forme ou se déforme.
    L’Histoire nous donne d’abondants exemples, des milices d’enfants de Savonarole aux jeunesses hitleriennes. Rajoutons en plus des générations nourries aux westerns où l’on tire tous azimuts, où seule la loi du plus fort prévaut. Et c’est facile, n’importe quel imbécile armé sera le « plus fort ».
    Comment les parents acceptent ?
    Fabrique de crétins, oui, décérébrés, qui se croient les plus forts alors qu’ils se laissent manipuler. A hurler ou à pleurer.

  6. quelle intolérance! alors que oui nos enfants sont dans les pattes des marchands ; actuellement nous combattons pour éviter qu’un gamin de 14 ans passe sa vie à jouer à EVIl game et autre jeu virtuel à base de poignard, fort répandu et à la mode; vous préférez çà à l’armée? et celle ci doit-elle être hitlérienne forcèment? la nature à horreur du vide; par quoi voulez vous remplir?

  7. Je ne sais pas Marcia, quelques pistes : ne pas acheter de console-machin, les plonger dès que possible dans les livres, ils deviendront demandeurs d’eux-mêmes, le sport pour canaliser leur trop-plein d’énergie.
    Si vous ne voyez pas la différence c’est navrant.
    Quant aux gamins embrigadés dès l’adolescence, il y a toutes les chances qu’ils deviennent abrutis. Dangereux de laisser aux gamins un droit de tirer, même sur des cibles en carton, de leur donner le goût d’obéir à un grade, de lui donner un droit d’ascendance sur d’autres gosses du même âge.
    Je ne sais pas quoi penser si pour vous l’armée vous parait une alternative moins grave que des jeux video.

  8. @bonjour Geno

    Contente moi aussi de retrouver tes commentaires, je partage tout à fait ce que tu écris en réponse à marcia, qui, comme d’habitude empoigne la lorgnette par le mauvais côté!

    Il est vrai que la multiplication de jeux vidéos prônant la violence, assimilant la guerre à un jeu est inquiétante mais le consommateur a toujours le droit de ne pas acheter!
    C’est simple de boycotter, suffit de résister , en leur expliquant pourquoi, aux « exigences » de ses propres enfants.
    Dire NON!

    Lorsque, comme en Italie, l’état propose une formation militaire dans les établissements scolaires, c’est de l’embrigadement et ça rappelle furieusement l’époque mussolienne!!!

    @v.

    Ciao bella!
    Comme je suis contente que tu sois passée!
    Tu sais, la France que j’ai retrouvée ressemble de plus en plus à l’Italie que j’ai quittée!
    Tous les acquis sociaux, gagnés de haute lutte par nos prédécesseurs, sont menacés; l’Etat, de plus en plus arrogant, accentue les injustices sociales et mène vis à vis des immigrés une politique abjecte!

    Difficile d’envisager un avenir radieux pour nos enfants!

    Baci baci

    à geno aussi 🙂

  9. @salut Bibi

    Si ça résiste, enfin, une partie de la population résiste, l’autre est complice ou subit sans avoir la force de réagir, trop occupée qu’elle est à gérer le quotidien!

    La semaine dernière il y eu une grande manifestation de lycéens et les enseignants sont en lutte…
    Du point de vue politique, la gauche est en lambeaux, le seul à réagir de façon efficace est Nicchi Vendola, le président de la région Pouilles, j’en ai déjà parlé, j’aime beaucoup!

    Et puis le Berlusconisme touche à sa fin (enfin), alors la lutte pour récupérer la queue du Mickey est rude!

    Espérons que la gauche saura, malgré tout, s’imposer!

    baci baci

  10. non pas l’armée mais les marchands et tout leur système dans lequel nous vivons ce me semble? je me souviens que l’armée permettait le brassage social, qu’il faisait sortir de leur cocon confortable tous les fils à maman ou papa; que l’armée formait de bons cinéastes et apprenait à se lever tôt! toutes choses que ne fait plus l’école et que ne font certainement pas les marchands, ni les businnes men pour qui la formation des jeunes est le cadet de leur souci! du moins ceux de la masse!

    je ne comprends pas pourquoi vous n’abordez jamais le procès fantastique de l’amiante à Turin! un délégation de français était là ! ? l’interdiction des pesticides qui refait vivre les abeilles, le développement des cantines bio! le refus des OGM..
    Il n’y a quand meme pas que du mauvais? et puis les régions étant puissantes en italie, meme avec berlusconi, elles ont le loisir de prendre des décisions !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *