Autour de Gaza

Ils ont installé leurs chaises pliantes sur la colline, à l’orée de leur ville. Assis côte à côte, ils  se passent des jumelles.
Se réjouissent, commentent. Contemplent dans le ciel les arabesques des fusées. Sursautent parfois quand l’impact se fait trop fortement entendre.
Pourtant ce n’est pas un joyeux feu d’artifice qu’ils admirent en bavardant, sûrs de leurs droits et confiants dans l’avenir.
C’est la mort.

Ils marchent dans la nuit de Gaza. La peinture verte sur leurs visages, comme un masque. Ils ont vingt ans. Ils obéissent.
Prêts à tuer, à éliminer la vermine lanceuse de roquettes.
Sont-ils aussi prêts à mourir ?
Ont-ils peur ?
Ou sont-ils galvanisés par la cause qu’ils défendent et qu’on leur a inculquée depuis l’enfance ?
Ont-ils conscience du massacre qu’ils sont en train de commettre ?
A quoi pensent-ils ces jeunes gens qui foulent, l’arme au poing, une terre dont l’ennemi a déclaré qu’elle serait leur tombeau ?

Eux aussi ont vingt ans. Durant toute leur enfance, toute leur adolescence ils ont connu l’occupation, la pauvreté.
Dans les enclos des colons les fruits murissaient au soleil.
Puis les occupants ont plié bagages, dévasté les champs et les fermes, brulé, détruit.
Et les mâchoires du piège se sont refermées sur les Gazaouis.
Leurs déplacements sont limités. Ils n’ont pas de travail, pas de nourriture, pas d’électricité. Prisonniers sur une étroite bande de terre, coincés entre la mer et le pays des colons, l’orgueilleuse et cruelle Israël, ils tournent en rond dans leur geôle.
Oubliés, méprisés, sans futur.
A la mosquée ils se retrouvent et les paroles les pénètrent. Lors de réunions clandestines, on leur dit qu’ils sont fiers et dignes et que pour la liberté il est juste de mourir comme il est juste de tuer. Que celui qui se sacrifie pour la cause de son peuple est un héros.
Le sang qui piaffe dans leurs veines crie qu’ils n’ont rien à attendre de cette vie-là. Que leur destin est scellé: humains de seconde zone privés de liberté, que l’occupant voudrait larbins, ployant leurs échines sous les ordres, devant sans cesse justifier leurs identités.
Leur véritable identité, c’est Hamas qui la leur donne, avec la fierté de défendre leur territoire.
« Avec mon âme, avec mon sang, je te défendrai Gaza »

Elle est blonde, c’est une femme de pouvoir, sûre d’elle. En tant que ministre des Affaires Etrangères, elle répond aux questions des journalistes « Israël, estime-t-elle, distingue la guerre contre le terrorisme, contre le Hamas, de la population civile. Ce faisant, nous maintenons la situation humanitaire à Gaza exactement comme elle doit être ».

Exactement comme elle doit être :

Ils se terrent dans leurs maisons dévastées. Ils tremblent de peur. Ils ont faim, froid, soif. Ils sont exténués.
Leur terre est devenue « lit de sang », leur ville champ de ruines, les égouts sont à ciel ouverts, l’eau gicle des tuyaux et les seules lumières qui trouent la nuit sont celles des fusées mortifères.
Dans les hôpitaux bondés les victimes expirent lentement, se vidant de leur vie. Personne ne peut les soigner.
Elle hurle de douleur, tous ses enfants sont morts dans le fracas rougeoyant des bombes.
Il pleure, son fils aîné a été amputé des deux jambes, le deuxième, le troisième et le quatrième ont été emportés par un obus, le sixième git sur un brancard, la jambe broyée, il se tord de douleur. Il a douze ans.
Comme d’incessants et monstrueux moustiques les drones survolent leurs abris. Les avions dansent dans le ciel, le roulement sourd des chars fait trembler le sol.

S’ils avaient des jumelles et le loisir de les utiliser, les habitants de Gaza pourraient voir, au loin sur la colline, les chaises pliantes des habitants de Sderot.

cartes_israel_raye_palestine1

104 réflexions sur « Autour de Gaza »

  1. tristesse aussi pour la Cisjordanie où l’on peut continuer les constructions à l’abri des regards tournés vers Gaza, et le double succès de ceux qui en Israël ne veulent pas la paix : faire remonter l’importance du Hamas et interrompre ou espacer encore plus les négociations (d’autant qu’il est difficile pour des palestiniens, moralement, de parler à ce gouvernement).
    Et donc aussi pour les israëliens même si la propagande de peur fait son effet sur la masse.
    Bien sûr d’abord pour les gazaouis

  2. Je viens d’écrire un court billet sur le même sujet, j’arrive chez toi, je trouve un formidable écho à ce que je pense : un peuple abandonné du monde entier, comme le furent les Juifs à l’époque des nazis.
    Alors on a beau prôner la non-violence, tant que les hommes ne seront intéressés que par l’argent et le pouvoir, cela ne servira à rien.
    Je pense que c’est là notre seul sujet de friction, pour le reste nous sommes d’accord.
    Céleste, ton billet m’a fait du bien, je t’embrasse.

  3. Je viens de lire ton billet sur le blog d’Exigeant et j’arrive donc ici . Très beau billet.Je ne pourrais jamais accepter que ce qui se passe, je rage et j’enrage de voir qu’ un massacre se perpetue sans aucune réaction du monde .
    soutient à eux qui subissent…

  4. Texte bouleversant, merci Céleste. Les enfants, les savoir vivre cette terreur, cette horreur… Qui peut encore trouver des raisons valables pour tuer ? La phrase de Tzipi Livni est une honte, oser utiliser le mot humanitaire… La décomplexion est aujourd’hui plus forte que la raison du plus fort.

  5. Chaque faiblesse est transformée par les barbares en victoire – une godasse irakienne suffit – et prolonge d’autant la dynamique de la haine, de la violence, de la mort portée et vénérée par ces fanatiques d’un autre âge.

    En Europe, chaque manifestation de violence tolérée, chaque banderole insultant Israël, chaque keffieh agitant des pancartes promettant le sang, est une défaite. C’est une pente vers l’asservissement qui rendra le rétablissement et le respect de nos valeurs démocratiques plus difficile.

    Le combat hélas sera long ; pour longtemps seuls les rapports de force seront de mises. Malheur à nous si nous n’y prenons garde.

    Car nous savons bien que tous ces débordements de haines et de violences ont pour racine cette monstruosité qu’est l’Islam.

    Nous savons que le combat ne sera véritablement gagné que quand suffisamment d’Arabes cesseront de penser comme le chamelier de l’Hégire et porteront eux-mêmes les évolutions nécessaires au monde musulman.

    Jusque là, pour Israël, il n’y aura pas d’interlocuteurs sincères ni de dialogue crédible.

  6. Céleste, ton texte est magnifique. Je ne l’avais pas lu avant d’écrire mon propre billet : la même nécessité d’écrire, de dire, de rester solidaire, de témoigner, pour contrebalancer les lectures insultantes que nous infligent les Marius et tous les journalistes, paralysés par l’idée d’apparaître antisémites s’ils s’autorisaient à sortir, au simple nom de la vérité, du « dos-à-dos » qu’ils s’imposent, quand ils n’adhèrent pas tout simplement à la thèse de la légitime défense… Tu abordes les choses avec ta touche toujours si humaine. Bravo.

  7. Céleste, je viens de lire ton texte, et les commentaires qui le louent et lui donnent un statut de témoignage, même si tu ne le revendiques pas, mais tu ne le réfutes pas non plus.

    Je suis assez attérée par ce que tu dis avoir pris la précaution de choisir soigneusement, à cause du poids des mots, et je peux t’assurer que j’en mesure ce poids.

    C’est une grave responsabilité d’écrire, et d’écrire pour attiser au lieu d’apaiser, même dans l’indignation, tout à coup à te lire, je me pose des questions sur tous les textes que j’ai eu émotion à lire sous ta plume, sur des sujets que je connaissais nettement moins bien que celui-ci.

    Je n’ai pas vu l’humanité dans cette vision que tu proposes, j’y vois un parti pris délibéré et effectivement fort teinté de mauvaiseté pour des soldats que tes lecteurs n’ont alors plus aucune vergogne à comparer, grâce à ce que tu laisses induire, à l’incomparable.

    Quel dommage.

    Ton talent n’est pas mis à bon escient, et la cause des victimes palestiniennes trop desservies dans ce tableau manichéen et sans nuance.

    Normalement, si je n’avais été ta lectrice depuis très longtemps déjà, je n’aurais pas laissé de commentaire. Mais encore une fois, si je ne te donne pas un contrepoint de ce que ton texte peut aussi induire chez ses lecteurs, c’est moi qui me fais complice de malhonnêteté intellectuelle.

    Je rappelle à toutes fins utiles que j’avais attiré l’attention sur le programme d’arte.tv intitulé Gaza/Sderot
    http://gaza-sderot.arte.tv/?lang=fr
    et qui parle de ce dont tu parles, sans le manichéisme, sans la subjectivité particulière que tu as pu mettre dans ce texte ici.

  8. En lisant la fin de ton billet, Céleste, je me disais accablée, que tous les mots et les maux de la guerre se ressemblent. La même douleur, la même folie, la même haine jubilatoire destructrice, la même fierté à combattre et à tuer, les mêmes larmes, les mêmes vies fracassées..toujours, où que ce soit, sur n’importe quel continent..pour n’importe quel motif, à n’importe quel moment de l’histoire… Ton dernier paragraphe peut s’inscrire dans l’universalité de la guerre. Il m’évoque même la guerre de Troie racontée par Alessandro Barrico, c’est dire…
    Barricco met en évidence dans l’expérience de la guerre la réalisation esthétique et morale « comme le sommet glorieux d’une parabole qui ne s’accomplit que dans l’atrocité du combat mortel’ . Barrico dénonce la fierté masculine toujours liée à la guerre et écrit aussi ceci :
    « ce que suggère peut-être l’Iliade, c’est qu’aucun pacifisme, aujourd’hui, ne doit oublier, ou nier cette beauté (ce système de pensée, qu’est la guerre, aux yeux de l’âme guerrière de l’homme) faire comme si elle n’avait jamais existé. Dire et enseigner que la guerre est un enfer, et s’arrêter là, est un mensonge dangereux. Aussi atroce que cela paraisse, il est nécessaire de se rappeler que la guerre est un enfer, oui: mais beau……Aucune peur, aucune horreur de soi, n’a pu les tenir éloignés (les hommes) des flammes: parce qu’ils y ont toujours trouvé la seule possibilité de racheter la pénombre de la vie….. »

    et c’est ce qu’on enseigne aux soldats et aux combattants.

    en admettant cela, cette réalité, c’est le départ sans doute pour rechercher si l’homme est capable d’une autre beauté que celle de la guerre : « prouver que nous sommes capables d’éclairer la pénombre de l’existence, sans recourir au feu de la guerre…pouvoir changer notre propre destin sans devoir nous emparer de celui d’un autre… »

    faute de quoi, je crois bien que ton billet, Céleste, pourra resservir encore bien des fois pour bien d’autres carnages….

  9. @otir

    j’ai écrit ce texte en décrivant une suite de reportages vus à la télévision (journal de la 2 transmis sur tV5, France 24, journaux italiens).

    J’ai vu ces jeunes soldats marcher dans la nuit et j’ai eu mal pour eux, envoyés vers la mort, la leur ou celle de leurs victimes et elles sont nombreuses.
    Je suis toujours choquée par la guerre, par ces jeunes gens sacrifiés. J’ai vu aussi un autre reportage où l’un d’entre eux, démobilisé racontait les séquelles psychologiques des combats.

    J’ai vu aussi les habitants de Sderot qui regardaient au loin tomber les bombes, avec un détachement que l’on peut certainement justifier par les attaques de roquettes qu’ils subissent mais qui n’en était pas moins incongru; c’était au tout début de l’attaque peut-être n’en réalisaient-ils pas l’ampleur.

    J’ai vu les hommes du hamas défiler dans une rue, le visage masqué, prêts à en découdre, prêts à mourir et j’ai pensé que eux aussi étaient victimes de manipulations successives. C’est l’état israélien qui a facilité l’expansion du hamas à Gaza, pensant avoir à faire avec des religieux qui ne se préoccuperaient pas de politique; c’était une erreur, le cheick Yacine avait au contraire une vision guerrière, fanatique des choses. Mais si Hamas a rencontré un tel succès à Gaza c’est que la vie des gazaoui est devenue insupportable.
    Une fois encore, j’ai vu, je m’en souviens très bien, des colons israéliens qui étaient contraints de quitter Gaza, terre qu’ils occupaient depuis presque 40 ans, détruire leurs plantations pour ne rien laisser d’exploitable derrière eux.
    Nous connaissons tous les conséquences d’un blocus économique sur une population. Non seulement les gazaouis sont privés de liberté mais ils sont aussi affamés.
    Hamas aurait-il eu le même succès auprès des gazaouis si ceux ci avaient été libres, s’ils avaient vécu dans des conditions décentes? Je ne crois vraiment pas.
    Et c’est très triste car maintenant Hamas a dépassé les frontières de la Palestine.
    Le gouvernement israélien a joué à un jeu dangereux, s’appuyer sur des « religieux  » pour éliminer Arafat et c’est affreux pour le peuple israélien qui vit toujours dans la peur des roquettes et dans celle des attentats suicide, comme pour le peuple palestinien.
    Les américains, dans leur volonté de contrer les soviétiques, ont commis la même erreur avec les talibans en Afghanistan…on a vu le résultat.

    Dans les deux camps les populations sont manipulées aujourd’hui ce sont les enfants de Gaza qui meurent.

    Tzipi Livni, je l’ai entendue déclarer, d’abord à Paris, puis en Israel, que sur le plan humanitaire tout allait bien à Gaza, ce qui m’est apparu odieux car en contradiction totale avec les images de Gaza et les témoignages que l’on peut lire.

    Je n’ai pas vu le reportage dont tu parles, mais savoir que ce que j’ai vu des habitants de Sderot assis sur leurs sièges n’est pas représentatif me fait plaisir. Je sais que tous les israéliens , que tous les juifs à travers le monde ne cautionnent pas les attaques, j’ai cité à plusieurs reprises dans d’autres billets les déclarations de l’Union Juive française pour la Paix
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7701.
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?breve269

    je copie ci-dessous la Déclaration d’organisations de femmes israéliennes

    Nous, organisations de paix de femmes appartenant un large spectre
    d’opinions politiques, exigeons la fin des bombardements et autres
    instruments de mort, et appelons au commencement immédiat de
    délibérations pour parler de paix et ne pas faire la guerre. La danse de
    morts et des destructions doit finir. Nous exigeons que la guerre ne
    soit plus une possibilité, ni la violence une stratégie, ni l’assassinat
    une alternative. La société que nous voulons en est une dans laquelle
    chaque personne peut mener une vie en sécurité – personnelle, économique
    et sociale.

    Il est évident que le prix le plus élevé est payé par les femmes et
    d’autres de la périphérie – géographique, économique, ethnique, sociale
    et culturelle – qui maintenant, comme toujours sont exclues de la vue du
    public et du discours dominant.
    Le temps des femmes c’est maintenant. Nous exigeons que les mots et les
    actes soient dirigés dans un autre langage.
    Ahoti- pour Femmes en Israël
    Anuar- Leadership des femmes juives et arabes
    Artemis- Society Economique pour les femmes
    Aswat- Femmes palestiniennes Gay Bat Shalom
    Bat Shalom
    Coalition des Femmes pour la paix
    Empowerment économique pour les femmesfor Women
    Feminancy: Collège pour l’ Empowerment des femmes
    Groupe militant Féministe – Jerusalem
    Groupe militant Féministe – Tel Aviv
    Commission internationale des femmes: Branche israélienne
    Centre Féministe Isha L’Isha- Haifa
    Itach: Avocates pour le Justice sociale
    Centre des femmes Kol Ha-Isha- Jérusalem
    Centre Mahut – Information, Formation et Emploi des femmes
    Mouvement Shin – Représentation égale pour les femmes
    Communauté de Soutien – Centre de développement des affaires des femmes
    TANDI – Mouvement des femmes démocratiques pour Israel
    Tmura: Le centre légal antidiscriminatoire israélien
    Université contre le Harcèlement – Tel Aviv
    Les femmes et leur corps
    Le Parlement des femmes
    L’esprit des femmes – Indépendance Financière pour les femmes victimes de
    violence

    A laquelle j’adhère totalement.

    Tu écris, et cela me peine

    « C’est une grave responsabilité d’écrire, et d’écrire pour attiser au lieu d’apaiser, même dans l’indignation, tout à coup à te lire, je me pose des questions sur tous les textes que j’ai eu émotion à lire sous ta plume, sur des sujets que je connaissais nettement moins bien que celui-ci. »

    Je ne crois vraiment pas attiser quoique ce soit en décrivant des images vues et la façon dont je les ai ressenties.
    Quant aux questions que tu te poses, je ne les comprends pas, j’écris toujours très sincèrement, j’essaie de garder mon propre regard étayé par les lectures, les rencontres.

    Je n’ai jamais cautionné la violence, sous quelque forme qu’elle se présente.
    J’essaie de porter un regard lucide.

    et ce que je vois ce matin, c’est ça:
    http://www.liberation.fr/monde/0101309732-gaza-la-diplomatie-impuissante

    Et je refuse de penser qu’il n’y avait rien d’autre à faire que de massacrer les Gazaouis pour mettre fin aux tirs de roquettes.

  10. Tant d’énergie et de puissance dépensées dans cette guerre depuis si longtemps…Est-ce encore justifiable…N’importe quel abruti bas de plafond doit pouvoir comprendre que toute cette énergie mise au service du « confort » du peuple Palestinien pour une vie en toute égalité entre tous les habitants, aurait réglé les malentendus depuis longtemps.
    Mais les abrutis mettent leur intelligence dans la course à l’armement…Et l’on parle de « territoires occupés » de « mur frontière »…Mais qui peut imaginer une seule seconde que cette connerie puisse un jour faire naitre la paix…
    Pour l’instant j’ai d’autres soucis
     » Je me prépare un vrai déjeuner ou je mange les restes d’hier soir? »

  11. @Dom

    « toute cette énergie mise au service du “confort” du peuple Palestinien pour une vie en toute égalité entre tous les habitants, aurait réglé les malentendus depuis longtemps. »
    Absolument!

    La volonté réelle, d’une paix juste et équilibrée, n’existe pas et n’a jamais existé au niveau des gouvernements qui se sont succédés.

    c’est un constat, pas une interprétation, sinon les peuples palestiniens et israéliens vivraient paisiblement depuis longtemps!

    « Je me prépare un vrai déjeuner ou je mange les restes d’hier soir?”
    moi je n’ai pas ce problème, on est invités à déjeuner chez des amis indiens, chouette, du curry en perspective 🙂

  12. @ Céleste/ Bon app alors 🙂
    J’aime bien suivre les liens des intervenants…c’est parfois assez surprenant…Je veux dire que si les propos tenus ici étaient recopiés sur le blog de son auteur ça ferait vraiment tâche…un peu comme un gros mot quoi 🙂
    Bon ..j’ai comme un p’tit coup de fatigue moi …là.

  13. intéressant ,que tu proposes ce lien de l’entretien d’ Abraham Burg , Céleste, son témoignage est précieux et nous incite à une réflexion plus profonde sur le sens de la guerre, et de la recherche d’un autre mode de pensée.
    il ne suffit pas , non, comme Barrico le dit, de dire ‘oh que la guerre est affreuse’ cela est stérile, notre indignation ne sert à rien, il faut aller au-delà de l’indignation qui rime avec résignation.

  14. Il faut se méfier des reportages… ne vient-on pas d’apprendre que l’un de ceux qui vient de susciter l’émotion et l’indignation et qui a été largement diffusé sur le net et u les chaînes de télé datait en fait de 2005… Information ou désinformation ?
    Il est très facile de ressentir de l’émotion, mais pour être objectif, il faut lucidement et sans passion examiner chacun des aspects du problème, et celui-ci est un modèle de complexité.
    Des morts civils, oui, c’est horrible… mais le vrai cirminel n’est-il pas le Hamas qui place volontairement ses bases au mileu de la population, l’utilisant comme otage, comme bouclier humain.
    Ce même Hamas n’hésite pas non plus à envoyer des femmes, des adolescents fanatisés se faire exploser au milieu de la foule… et là encore, ce sont des civils qui sont les victimes, israéliennes cette fois.
    Le terrorisme est l’arme des lâches.
    Israel communique moins bien ou plus honnêtement peut-être… mais contrairement à tous ceux qui expriment ouvertement l’objectif de détruire ce pays et ses habitants, c’est un pays démocratique qui ne prône pas l’anéantissement de ses voisins.
    Voilà pourquoi je pense qu’il faut vraiment être mesuré et ne pas s’enflammer trop rapidement. La cause palestinienne n’est pas à confondre avec la perversité des dirigeants du Hamas et pour implacable qu’elle paraisse, l’attitude d’Israel est peut-être plus juste qu’il n’y paraît à la simple lumière de l’émotion.

  15. @annie

    « mais le vrai cirminel n’est-il pas le Hamas qui place volontairement ses bases au mileu de la population, l’utilisant comme otage, comme bouclier humain. »

    Gaza, tout petit territoire, compte environ 1,4 million d’habitants ce qui fait une densité de population est de
    3 800 hab/km² (un des territoires le plu peuplé du monde)

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bande_de_Gaza

    seulement en voyant ces chiffres il me semble évident que les militants du Hamas sont mêlés, étroitement, à la population. Où pourraient-ils être ?

    De plus que ça plaise ou non, Hamas a été élu démocratiquement en remportant les élections législatives palestiniennes.

    ici un autre point de vue sur le hamas
    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7742

    et à lire aussi cette analyse de Mona Chollet
    http://peripheries.net/article321.html

  16. J’ai eu honte de ma note légère de cet après midi, comment ne pas avoir une pensée pour ces malheureux là bas ?
    Tu me donnes cette possibilité, Céleste.
    Merci.

  17. Celeste au sujet de ces élections « démocratiques » sachez que ces populations peu habituées à s’exprimer par les urnes en ont profites pour régler leurs comptes avec des dirigeants corrompus ou incapables, et pour assouvir leurs fantasmes.

    En Afghanistan et en Irak, les élections ont confirmé que les populations avaient en horreur les talibans dans le premier pays et Saddam Hussein et les baathistes dans le second. Au Liban, elles ont confirmé que les Libanais ne voulaient plus d’ingérence syrienne. Mais ailleurs, comme en Égypte ou en Syrie, des élections libres remplaceraient une dictature ou un « régime fort et stable » en place par le pouvoir islamiste et intégriste des Frères Musulmans, bien que les populations y soient en majorité laïques.

    Pourquoi? Parce que dans ces pays, on a découragé toute opposition libérale, et la seule alternative pour le peuple, c’est de voter pour des confréries caritatives musulmanes, proches de lui. Or ces confréries n’ont pas d’autre but que d’installer un pouvoir islamique, afin de reconstituer la Oumma et le Califat dans tout le monde musulman. Elles oeuvrent discrètement ou en sous-main comme en Égypte où elles sont interdites sur le plan politique ou profitent d’élections démocratiques pour s’imposer comme alternative à un pouvoir corrompu, comme cela s’est passe pour l’Autorité Palestinienne. Là le Hamas avait raflé 76 sièges sur 138 lors d’élections démocratiques et libres. Or le Hamas est une émanation de la confrérie des Frères Musulmans qui ne rechigne pas à la VIOLENCE Elle l’a démontré dans de nombreux attentats en Égypte, en Syrie, au Liban, en Jordanie et en Israël. Rappelons qu’aussi bien en arabe qu’en hébreu, l’acronyme H’amas signifie « violence ».

    Or ce groupe aux dimensions modestes, qui s’était emparé librement du pouvoir d’une Autorité non encore constitué n’as jamais modére ces positions,ni cessé la violence ,ni reconnu l’existence de son voisin Israël . Or le Hamas ne peut faire moins que Yasser Arafat, dirigeant longtemps adulé par l’Occident et qui disait « Nous négocierons avec les Israéliens, comme s’il n’y avait pas de terreur, et nous continuerons à les terroriser, comme s’il n’y avait pas de négociations ».

    Le Hamas nous sert « le double langage ». D’un côté, les yeux doux et les paroles apaisantes vers l’Occident pour obtenir les subsides sans lesquels l’Autorité Palestinienne ne peut survivre. De l’autre, il contribue à déstabiliser la région, en prêtant main forte au triangle H’ezbollah-Syrie-Iran. Dans un premier temps il a évité les attentats en Israël, puis les a repris à travers les différents groupuscules terroristes existants, voire à travers al Qaeda . Nous voilà repartis non pas à la case zéro, mais bien en arrière, car il y a la menace nucléaire et celle des missiles de longue portée qui se rapprochent.

    On peut imputer la cause de ce développement, ni au désengagement d’Ariel Sharon de Gaza, ni à la politique américaine de transparence politique et de volonté d’élections libres au Moyen Orient. Il nous semble être le cours normal du désir de puissance de l’Islam, de cette nostalgie d’un passé glorieux, révolu, mais qu’on rêve de ressusciter. Et la victoire du Hamas n’a fait qu’accélérer ce courant et rapprocher le moment de vérité.

    Car la vérité finira par éclater. Les arabo-musulmans acceptent-ils « oui ou non », en leur sein un État et une population ayant une foi et des valeurs différentes des leurs ?

    Les Palestiniens viennent de signer vraisemblablement l’arrêt de mort de leur État, un suicide national. Mais voulaient-ils réellement un État? Au fond d’eux-mêmes n’espéraient-ils pas confusément revenir plutôt dans « la maison de leur arrière grand père » à Jaffa ou ailleurs en Israël? Et ils pensent que le H’amas, à travers le jihad de la large Oumma islamique, les aidera à y parvenir plus aisément que le Fatah. Voilà le résultat d’un demi siècle d’enseignement de l’Utopie et de la Haine qui risque de déboucher sur un grand conflit.

  18. @marius

    Quand vous intervenez en copiant collant le texte de quelqu’un d’autre vous pourriez au moins avoir l’élégance de citer vos sources, ça se fait dans le monde du web

    pour qui ça intéresse, l’original est là:

    http://www.objectif-info.com/index.php?id=274

    pour le reste vous semblez ignorer que c’est l’état d’Israel qui a favorisé l’installation du Hamas à Gaza, lui finançant même la construction d’un bâtiment.

  19. J’ai apprécié la façon dont tu as évoqué ce drame.
    Sur mon blog « controledegestion » je l’aborde autrement.
    J’aimerais tant que le coeur soit servi, et encadré, par la raison, pendant qu’il est en période de croissance.
    amicales pensées
    Françoise -L. (authenticienne, parfois)

  20. Bravo, Céleste pour ce texte qui ne m’a point paru manichéen, mais au contraire proche de la réalité de ceux qui sont manipulés par les oligarques et leurs valets.
    Et si des jeunes de 20 ans (à part les têtes brûlées) s’en vont la fleur au fusil assassiner des populations innocentes, c’est qu’ils ont été conditionnés par des faucons sans scrupules.
    Cependant, il faut relativiser: en Israël, ils risquent davantage d’être tués par un criminel de droit commun que par un terroriste (plus de 300 meurtres par an, si mes souvenirs sont exacts, dans le premier cas)

    Je ne suis pas du tout d’accord avec les interprétations sur le Hamas, non seulement, évidemment, celles qui sont outrancières (celles qui leur donnent plus d’influence que la quatrième armée du monde, armée et secondée indéfectiblement, par la première – ce qui tout de même relativise le poids des arbalètes et autres arcs et flèches), mais aussi celles qui voient dans le Hamas un groupe constitué et homogène (voir l’article sur Contre-Info, autrement plus fiable que tout ce que nous servent les médias).
    D’abord, même s’ils ont été élus démocratiquement, ils ne gouvernent pas: ils parent les coups.
    Le chef du gouvernement, je le rappelle, est un membre de la mouvance du Fatah, et, je le rappelle aussi, il est installé en Cisjordanie qui est complètement coupée de Gaza depuis près de deux ans.

    Depuis leur élection, Israël a instauré un BLOCUS (n’en déplaise aux perroquets des oligarques). Ce qui comprend la cessation des aides financières qui leur étaient octroyées par Israël et la « communauté internationale », n’en déplaise aux théoriciens de comptoir.
    Plus de 80% de la population vit avec moins de 2€ par jour. Par chance, ils n’ont rien à acheter. même pas du pain.
    D’autre part, dire que le Hamas se « cache dans la population », c’est ne pas avoir une once de réflexion.
    D’abord, comme tu l’as dit, Céleste, la population de Gaza se presse sur un territoire très étroit. Ensuite, Gaza n’est pas un pays occidental doté de palais et de résidences diverses où pourraient s’étaler les élus. Ils vivent dans leurs propres maisons, avec leur famille!
    D’autre part, je voudrais bien savoir quel gouvernement occidental (et autre) n’est pas réfugié dans une citadelle imprenable et protégé par une véritable armée, autrement plus équipée que les forces du Hamas.
    Olmert et la copine blonde de notre ministre des affaires étrangères montent-ils eux-mêmes sur les chars pour aller guerroyer au corps à corps et s’exposer au feu ennemi?
    Tony Blair, pourtant chargé de mission au MO, ne s’est jamais rendu à Gaza.
    Qu’est-ce que c’est que ces pantins?
    Peut-être que les bas du front voudraient que le Hamas se réunisse dans un lieu désert en prenant soin de bien s’éclairer la nuit, des fois qu’on les voie pas bien?
    On peut voir le Hamas comme des terroristes, oui, mais pendant la guerre de 40, les « terroristes » étaient des résistants, des gens qui ne voulaient pas que leur pays tombe aux mains ennemies et qui tentaient de protéger la population.
    Oh, ils n’étaient pas nombreux, beaucoup sont morts, beaucoup ont été torturés, beaucoup ont fini dans les camps.
    Ne sont restés que quelques-uns, pendant que les collabos, eux, avaient pignon sur rue, engraissés par le marché noir. Sur le dos des Juifs et de tous ceux qu’on avait décrétés « non grata ».

    Et enfin, cela fait 60 ans que cela dure, et qu’au fur et à mesure, le territoire des Palestiniens se rétrécit, à la suite de guerres éclairs disproportionnées, d’épurations ethniques, etc. Ca ne vous parle pas?
    Qui sont les obscurantistes dans cette affaire?
    Le Hamas ne veut pas reconnaître Israël? Et pourquoi donc le devrait-il?
    Arafat avait reconnu Israël, ça a donné quoi? Le second a baladé le premier. Et le territoire des Palestiniens s’est encore rétréci.
    Pourquoi donc devraient-ils faire allégeance à des criminels sans foi ni loi qui les spolient toujours plus, qui les entassent dans des cages, qui les affament et qui leur refusent de vivre comme des êtres humains?
    Accepterions-nous ce sort, nous, Occidentaux repus et arrogants qui n’avons besoin que d’appuyer sur un bouton pour avoir de la lumière ou d’ouvrir le robinet pour avoir de l’eau potable?

  21. Il me semble que la disproportion des chiffres (quatre morts d’un côté, plus de 500 de l’autre) devrait permettre de deviner de quel type de guerre il s’agit: une guerre d’extermination.

    Il me semble que la destruction de toutes les infrastructures (eau, électricité, hôpitaux, circuits alimentaires) devrait permettre de nommer cette guerre par son nom: une guerre d’extermination.

    Si le mot « ghetto » n’avait pas été honteusement banalisé, on pourrait l’utiliser pour Gaza.

  22. @ Celeste, je retiens en particulier, une phrase de ton billet sensible et terrible;  » Ils marchent dans la nuit de Gaza. La peinture verte, sur leurs visages, comme un masque. Ils ont vingt ans, ils obéissent. » D’une certaine manière, ça peut résumer la situation, côté israëlien, et pire encore,(pourquoi pire…?), la même chose, côté palestinien.

    Cette guerre intérieure n’aura jamais de fin, à elle seule, elle cristallise une peur et une espérance…

    Cette terre de Palestine, étrangement prédestinée, au coeur d’un Moyen-Orient si stratégique pour la conquête de l’or noir, n’en finit pas de secouer ses vieux démons!!

    Les jeunes guerriers rhabinniques, peints en vert, vont combattre pour leur survie et celle d’Israël, leur mère adoptive et les fous de Palestine, en face, ceinturés d’explosifs dès l’enfance et qui n’auront même pas connu autre chose que la guerre, vont s’affronter dans un déséquilibre extrême.

    Personne n’a raison, cette terre aurait peut-être du rester un désert, ce qui était sa vocation première…
    Le monde est coupable d’avoir cru s’exonérer de l’holocauste, en créant, en 1948, l’Etat d’Israël…Le monde est coupable, il n’y a pas de peuple élu!!

    Au delà des gesticulations pîtoyables d’un petit président européen qui repartira la conscience tranquille, persuadé d’avoir fait tout ce qui était en son pouvoir, au delà des tractations en coulisses entre les USA, d’un côté et la Russie et la Chine de l’autre, au delà d’une ONU totalement impuissante, au delà du désespoir des populations, de part et d’autre, impuissantes, au delà du champ de ruines, que restera-t-il…?

  23. @merci à toustes pour ces derniers coms, particulièrement intéressants.

    @vieil anar

    « Le monde est coupable, il n’y a pas de peuple élu!! »

    Toujours les mêmes vieilles chimères: peuple élu, homme providentiel, sauveur de l’humanité

    l’espèce humaine progresse bien peu quand il s’agit de l’irrationnel!

  24. @merci Daniel de la visite, vos poèmes sont très jolis

    @unevilleunpoème
    dédramatiser?
    difficile dans certains cas…plutôt, réagir, agir, écrire, créer…
    c’est d’ailleurs ce que vous proposez, c’est bien 🙂

  25. Bonsoir Céleste,

    Cette carte est terrifiante, c’est comme une tache de sang et de larmes.

    Je serai presque tenté de dire, non sans dégoût, qu’il s’agit – graphiquement parlant – d’une « œuvre d’art ; d’un tableau monstrueux » et de l’appeler : L’ESTHÉTIQUE DE DANTE…

    Vous avez entièrement raison…
    Dénoncer, dénoncer sans cesse la haine et le crime.

    Merci à vous.
    E.P

  26. @merci du lien Mohamed

    le site que tu indiques propose un superbe poème du poète palestinien Mahmoud Darwich.

    je conseille vraiment à toustes sa lecture.

    et puis j’ai trouvé cette très belle citation de Mahmoud Darwish

    « Mais nous souffrons d’un mal incurable qui s’appelle l’espoir. Espoir de libération et d’indépendance. Espoir d’une vie normale où nous ne serons ni héros, ni victimes. Espoir de voir nos enfants aller sans danger à l’école. Espoir pour une femme enceinte de donner naissance à un bébé vivant, dans un hôpital, et pas à un enfant mort devant un poste de contrôle militaire. Espoir que nos poètes verront la beauté de la couleur rouge dans les roses plutôt que dans le sang. Espoir que cette terre retrouvera son nom original : terre d’amour et de paix. Merci pour porter avec nous le fardeau de cet espoir. « 

  27. Céleste ,
    je fais un lien chez moi .
    Votre texte (ce n’est pas le premier ) me trouble , me touche .
    Je m’associe aux commentaires de emcee et de vieil anar .

  28. Depuis une semaine les musulmans installés en France se mobilisent. Les cortèges sont impressionnants (10 000 personnes à LYON samedi) tout comme les slogans que nous avons entendu « Israël assassin » et « Allah Akbar » !!!!

    Certains des manifestants peu calés en géographie étaient même venus avec le drapeau algérien !

    Voila de quoi faire réfléchir la communauté juive qui depuis des années se faisait le défenseur de la société multiethnique !

    Ces manifestations nous prouvent que les musulmans installés sur notre terre ont une identité : l’islam !

    Cela est logique, tout comme il est logique que les français soient concernés par ce qui affecte les chrétiens.

    Cela confirme bien que le droit du sol ne change pas l’identité d’un individu et donc que la nationalité française s’hérite mais ne se distribue pas surtout à des personnes de culture non européenne et qui ne souhaitent pas s’assimiler !

    Nos élus croyaient fabriqués des français, ces manifestations prouvent qu’ils ont surtout installés sur notre sol une nombreuse communauté musulmane qui constitue le germe de la décomposition de la nation.

  29. @le patriote

    Je suis en total désaccord avec ce que vous avez écrit.

    Je suis au contraire favorable au métissage et j’aime les sociétés multi ethniques.

    la France est un pays riche qui pourrait sans aucun problème permettre à nos frères et nos sœurs venus d’ailleurs de vivre dignement avec nous.

    Tous ensemble, citoyens du monde!

  30. Tout à fait exact ……un pays riche en Chomage.Ne voyez vous pas que ce pays est endetté Faire venir toute la misére du monde en voilà un programme.Je ne vois pas l’interet d’une Société métissé,qui ne peut apporter à un Pays que le communautarisme,avec toutes ses dérives.Céleste quand vous allez dans un pays étranger n’est-il pas agréable de connaitre ces pays avec leurs coutumes ,leurs Histoires.Vous ce que vous souhaitez c’est un nivellement des cultures par un métissage que vous souhaiter imposer.La richesse de l’humain c’est justement sa diversité et non un mélange sans repéres.

  31. Oulah! Vous auriez dû profiter de ce que notre beau pays offrait il y a peu: une éducation primaire de qualité où on apprenait l’orthographe!
    Quand on aime tant son pays, on l’honore en n’écorchant pas sa langue.
    Ça, pour la forme.
    Quant au fond, si vous n’avez pas dépassé le stade primaire, on ne peut vous demander d’avoir appris à lire des auteurs et à réfléchir sur leurs écrits.
    Sachez, monsieur, que la France a été de tous temps « métissée », comme vous dites. La France est un des seuls pays européens qui ait connu des vagues d’immigration successives.
    Demandez donc – si vous-même n’avez pas d’ancêtres venus d’ailleurs – à vos voisins d’où viennent leurs aïeuls.
    Alors, qu’est-ce qu’on en fait? on les renvoie aussi chez eux? ou bien y aurait-il des « bons « immigrés et des « mauvais »?
    Ne répondez pas, je connais votre réponse.
    On ne change pas un cerveau qui gagne.

  32. @Le patriote

    Nos opinions sont divergentes, la mienne s’est forgée au fil du temps et ce ne sont pas vos arguments qui l’ébranleront.

    Je veux un monde juste, en paix où toutes et toutes vivent dignement.

    Je constate que ce que vous préconisez et qui est en place actuellement mène à la catastrophe, totale!

    Il est par conséquent urgent de changer le fonctionnement de l’ensemble des pays de la planète.

    Il faut répartir les richesses de manière équitable, il faut respecter les croyances ou les non croyances de chacun, ainsi que ses coutumes et ses convictions.

    Tous les êtres humains doivent libres d’aller et de vivre où bon leur semble et d’en avoir la possibilité matérielle.

    vous voyez, nous ne sommes pas d’accord.

  33. @le patriote

    Sachez, monsieur, que la France a été de tous temps “métissée”, comme vous dites. La France est un des seuls pays européens qui ait connu des vagues d’immigration successives.
    Demandez donc – si vous-même n’avez pas d’ancêtres venus d’ailleurs – à vos voisins d’où viennent leurs aïeuls.
    Alors, qu’est-ce qu’on en fait? on les renvoie aussi chez eux? ou bien y aurait-il des “bons “immigrés et des “mauvais”?

    emcee a tout à fait raison.

    c’est exprimé différemment 🙂 mais le discours est le même que le mien.

  34. Bien sur ! Dans quelle décadence immonde, nous, fières gaulois, somment tombé depuis cette effrayante invasion de barbares ritales, pervertissant notre belle culture villageoise à grands coups d’aqueducs et de chianti …
    Et encore ! Je n’ose imaginer ce que peut ressentir le bel hidalgo ibérique quand il évoque, devant sa paëlla, le souvenir enchanteur des nuits sous les balcons du temps où leur architecture n’était pas encore souillée d’entrelacs arabisants grotesques et incompréhensibles ! Plus, on n’en finirait pas…

    Et voilà la preuve par LE PATRIOTE (tout un programme) que le mélange des cultures mène à la laideur, la misère et… L’apocalypse!

    Monsieur LE PATRIOTE, je vous suggère d’entrer dans un musée, ou mieux, d’ouvrir un livre d’histoire de temps en temps.

    E.P

    C’est la saint Dupont Lajoie aujourd’hui ?

  35. Après avoir un peu activé mes méninges, j’ai enfin pu te lire Céleste! Je m’acharnais à à cliquer sur ton nom dans le commentaire que tu m’as laissée…ahem…

    Ton texte est doublement intéressant de par son contenu et de par les commentaires qu’il a suscités.
    Je voulais notamment réagir à ce qu’a écrit Annie.
    Il est évident que si la télévision et internet permettent la propagande à grande échelle et les simulacres de communication « honnête », ils posent en même temps l’épineux problème de l’exposition de la vérité nue, sans ambages ni discours. Aujourd’hui les témoignages, incontrôlables et incontrôlés, sont le fait de masses qui ont oublié de rester silencieuses.
    Un reportage datant de 2005 a été diffusé en France? Soit.
    Mais que penser lorsqu’un ami, une collègue sanglotent après avoir perdu des parents sous le feu israelien à Gaza? Hausser les sourcils avec circonspection par crainte de la manipulation?
    J’aurais trop peur de faire dans le révisionnisme en temps réel… Annie, des êtres humains meurent. Et pour rien.

    Pour ce qui est du terrorisme je suis bien d’accord pour dire qu’il est l’arme des lâches. A commencer par le terrorisme d’Etat.
    La Palestine n’est pas un Etat. La Palestine n’est pas souveraine. Les Palestiniens n’ont pas de droits. Même la Méditerrannée semble les avoir abandonné qui leur boude son poisson le long des côtes de Gaza…
    Si j’étais une mère de famille palestinienne, peu me chauderait l’opinion des occidentaux si le Hamas me donnait le pain pour nourrir mes enfants. Peu me chauderaient les palmarès du Pentagone déclarant un coup Pince-mi, un coup Pince-moi comme groupe terroriste, si le Hamas vaccinait mon bébé.
    Nous sommes à des années-lumières du quotidien de ces gens qui, quand ils ne meurent pas de façon violente en mondovision, meurent à petits feux par manque de soins, d’éducation et de perspectives.

    La véritable honnêteté voudrait que l’on en arrête avec le cynisme. En qualifiant et disqualifiant les interlocuteurs côté palestinien, Israel, les Etats-Unis et dans une moindre mesure l’Union Européenne ont posé les termes du non-dialogue.
    A-t-on jamais vu un caillou discuter avec un char?

    Je me permets à ce sujet d’ajouter un lien vers un article assez intéressant et titré:
    « Gaza, qui sème l’OLP récolte le Hamas »
    http://www.solidariteetprogres.org/article4983.html

    @Le Patriote
    Qu’est-ce qui détermine l’attachement à une patrie?
    Le fait de la choisir ou celui de mourir pour son drapeau?
    Des branches de mon arbre généalogique, de type palmier-dattier l’arbre, sont tombées à Verdun et d’autres en Provence quelques 25 ans plus tard.
    Mes racines de sang sont-elles assez profondément enterrées dans la mémoire française pour m’autoriser à vivre sur le même sol que vous?
    Avec un peu de chance, les impôt que je paie sont affectés à l’enseignement par l’école de la République de ces nobles matières que sont l’Histoire et le Français à vos enfants, petits-enfants peut-être, neveux ou nièces, aux côtés de Mohamed, Mamadou et Mehmet.
    J’ai failli oublier le petit Nguyen!

  36. Entièrement d’accord avec Malak: en l’état des choses, nier l’évidence, à savoir, nier que ce n’est pas une simple guerre, mais un crime contre l’humanité, d’une armée de pays occupant surpuissante qui traque sans merci les populations civiles jusque dans les endroits censés être protégés par l’ONU, qui refuse aux ONG d’aller récupérer les blessés, etc. c’est se RENDRE COMPLICE de crime contre l’humanité soi-même! c’est ignoble!
    Comment une femme qui a peut-être des enfants peut-elle, du haut de son clavier, trouver des excuses à des gens qui tuent sciemment des enfants et des adultes innocents?
    Si ça se trouve, c’est la première à aller se plaindre si les profs ont puni leur progéniture chérie!
    C’est indécent! Au moins ne dites rien. Vous vous ridiculiserez moins.
    Et restez à croire aveuglément que si le Hamas n’existait pas, cette terre serait un paradis, pour les Palestiniens, en particulier, qui, avant le Hamas, coulaient des jours heureux grâce à la mansuétude de l’armée d’occupation, toute préoccupée qu’elle était à faire traverser les vieilles dames dans la rue et à s’assurer que les enfants arrivaient à l’école en toute sécurité.
    Quelle ignorance crasse! Et quelle arrogance, malgré cela!
    Voir ce qui se passe au niveau des ONG, si vous n’avez pas peur des révélations brutales.
    http://ibnkafkasobiterdicta.wordpress.com/2009/01/08/larmee-israelienne-a-attaque-deux-convois-humanitaires-aujourdhui-et-deliberement-laisse-agoniser-douze-palestiniens-pendant-quatre-jours/

  37. @Erictus

    « ouvrir un livre d’histoire de temps en temps. »
    Tu fais bien de rappeler que l’humanité s’est construite et a progressé justement grâce aux échanges entre diverses civilisations.
    sinon peut-être serions nous encore en train de courir derrière les sangliers!

  38. @Malak

    Merci de ta visite et de ton com que je partage entièrement.

    « A-t-on jamais vu un caillou discuter avec un char? »
    oui, la disproportion est inouïe

    à lire ce texte, poignant de Paul Moreira
    http://premiereslignes.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/01/06/morts-de-rire.html

    « Mes racines de sang sont-elles assez profondément enterrées dans la mémoire française pour m’autoriser à vivre sur le même sol que vous? »

    Tu illustres là tout le cynisme du colonialisme: oui au sang quand il coule pour sauver le pays souverain des griffes de l’ennemi, non quand il se mêle à celui des autochtones blancs.

    @emcee, toujours sur la brèche 🙂

    « Si ça se trouve, c’est la première à aller se plaindre si les profs ont puni leur progéniture chérie! »

    Je rebondis sur cette histoire de punition, car bien de cela qu’il s’agit.
    l’Etat d’Israel inflige une punition, monstrueuse, aux Gazaouis, coupables d’avoir élu le Hamas, dont, comble de la perversité, il a lui-même facilité l’implantation.

    Autrement dit, puisqu’on peut le punir, le peuple palestinien est considéré comme immature, infantile.

    L’attitude de Sarkozy est du même tonneau.

    Orgueil, mépris, cruauté…

  39. Tu as raison, je suis toujours sur la brèche 😀
    Désolée de venir étaler ma colère ici, mais il se trouve que quelques commentaires m’ont passablement énervée!
    Trouver des excuses au massacre d’êtres humains, accepter froidement que ces êtres humains soient traqués comme des animaux à la chasse à courre et trouver de piètres excuses à ceux qui pratiquent le tir au gibier humain, c’est insupportable.
    Ce sont des gens comme eux qui ont accepté que des Juifs soient mis dans des wagons plombés.
    Je n’ai aucune tolérance pour ces moutons bêlants.

  40. Parce que nous non plus, chrétiens, nous ne supportons plus l’horreur qui règne en Israël et dans les Territoires palestiniens et voulons pouvoir :

    critiquer la politique israélienne actuelle sans pour autant être traités d’antisémites,
    exprimer notre révolte devant les attentats aveugles perpétrés contre des victimes israéliennes innocentes sans passer pour des racistes anti-arabes,
    Au nom de notre amitié pour les deux peuples, nos frères palestiniens et nos frères israéliens, et au nom de notre solidarité avec tous ceux qui, en Israël et dans les territoires occupés palestiniens, prônent la reprise du dialogue,

    Nous désirons nous exprimer à notre tour et dénoncer les amalgames auxquels un certain nombre de voix voudraient nous contraindre :

    Suite sur ce lien

    http://autre.voix.free.fr/voixchretienne.htm

  41. Le monde entier s’alarme et il est scandalisé par les images-choc en provenance de Gaza. C’est la panique dans les capitales. Manifestations, protestations, condamnations en cascade de l’agresseur israélien. On s’agite, on brûle des drapeaux et on incendie une synagogue. La bête immonde de l’antisémitisme lève la tête et le Juif est, à nouveau, sur la sellette.

    Les images du Biafra, du Darfour, les crimes de Pol Pot et compagnie, palissent devant celles de Gaza, celles-ci sont toutes rouges, couleur sang ! Les chancelleries et l’ONU s’affolent. Pressions. Ballet diplomatique. Les médias diffusent des images bouleversantes : S.O.S ! On hurle partout : carnage, génocide, massacre, holocauste, nazi…

    Un déluge disproportionné de mots, de paroles, de discours pathétiques, d’amalgames et de leçons de morale. Le méchant juif a perdu la tête, il est devenu complètement fou…Il se défend avec toutes ses forces et ses armes…

    Depuis la Guerre des Six Jours, nous suivons le même scénario. Rien n’a changé même si en Israël, un gouvernement du centre-gauche est aujourd’hui aux commandes. L’opinion internationale change d’avis comme une girouette. L’Etat juif pourrait rendre des territoires et faire des concessions extravagantes, il sera toujours condamné pour ces actes défensifs. Chaque fois qu’Israël ose lancer un raid contre des attaques terroristes et contre les pluies des roquettes, nous entendons le même son de cloche, l’éternelle rengaine.

  42. @Eytan

    « L’Etat juif pourrait rendre des territoires  »

    Oui, il pourrait le faire mais il ne le fait pas, au contraire il viole délibérément une longue liste de résolutions de l’ONU, il suffit de regarder la série de cartes que j’ai publié en fin du billet pour le constater.

    La coloration centre gauche du gouvernement ne change rien à l’affaire.

    « La bête immonde de l’antisémitisme lève la tête et le Juif est, à nouveau, sur la sellette.  »

    Je ne suis absolument pas antisémite, mais je suis formellement opposée aux massacres de civils, quels qu’en soient les motifs et qui que soient les agresseurs et les victimes.

    Or actuellement ce sont les civils palestiniens qui meurent, plus de 800 à ce jour, dont beaucoup d’enfants.

    « Le monde entier s’alarme et il est scandalisé par les images-choc en provenance de Gaza. »
    Et c’est normal.

    « on incendie une synagogue.  »
    ce que je condamne.

  43. A votre avis ,Celeste pourquoi 800 civils palestiniens sont morts,exact,maiscomment ne pas être scandalisé de voir des enfants et des femmes au devant de la scène meurtrière ? Pourquoi se servir d’enfants et de femmes comme boucliers humains ?

    Le Hamas le fait systématiquement sans remords ni scrupule. Tandis que les vaillants commandants de Tsahal sont sur le front et en première ligne, les chefs de bandes du Hamas se cachent dans les écoles et les hôpitaux. En blouses blanches, une arme sous la robe ou la soutane, ils s’abritent peureusement, derrière les blessés et les enfants malades, sous les lits et dans les caves. Ils se blottissent dans les mosquées, transformés en bases opérationnelles, en dépôt d’armes et d’explosifs. Les livres de culte et de prières ne servent à rien et sont mis tous aux vestiaires. Comment ne pas mépriser le courage exemplaire, la bravoure, l’héroïsme et le leadership calqués de la doctrine du mouvement islamiste ?

    Toutes les guerres sont sales, sanglantes et meurtrières, celle de Gaza aussi.

  44. @Marius /Le patriote

    C’est bon, on vous a assez lus.

    Ici vous ne convaincrez personne, je vous demande, tranquillement, de bien vouloir aller vous ébattre ailleurs.

  45. Celeste si dans ce blog vous faites des articles selon votre sensibilité sur différents sujets ,pourquoi n’acceptez-vous que des commentaires de « godillots » qui vous caresses « dans le sens du poil »?Quant à mon commentaire je ne fais que relater des faits vérifiables .Enfin pourquoi m’assimiler au Patriote ,vérifié les IP.

  46. @Marius/ Grand courage…Dites nous donc vos espoirs pour Israël par exemple…Vous voyez le projet qui puisse faire rêver tout le monde…Le projet qui arrête tout ce carnage…Le projet ou tout le monde vit dans la paix…Pas le truc a dégueuler votre haine du Hamas hein! ça on n’a compris votre position…
    Vous pouvez faire ça?
    Avec un lien pour qu’on puisse vous repondre directement sans encombrer ce site.
    Vous pouvez venir continuer chez moi …Y a même de la musique 🙂

  47. @ Marius 73:
    « je ne fais que relater des faits vérifiables » ha bon ? « les chefs de bandes du hamas […] une arme sous […] la soutane ». La soutane ?! Vous avez raté un nouveau copié/collé ?

    Et comme ça le commandant du tsahal est forcément « vaillant ». Le billet de Céleste était il me semble moins manichéen que vos commentaires qui sentent la propagande.

    Vous parlez de 800 civils… Il me semble qu’il s’agit du nombre total de morts, pour l’instant…, et qu’il doit y avoir des combattants du hamas dans le nombre. Ou alors c’est que les « boucliers humains » sont fichtrement efficaces !
    Mais ceci dit, pouvez-vous m’assurer que derrière chaque civil tué il y avait un combattant du hamas ? Même quand il étaient réfugiés dans une école de l’ONU ? Même quand le tsahal les avait fait se regrouper dans une maison ? Ou quand il s’agit de familles entiéres dans leur foyer ?
    « Toutes les guerres sont sales, sanglantes et meurtrières, celle de Gaza aussi » et celle-là particulièrement. Et c’est bien ce qu’on lui reproche à cette guerre, et ce que je pense Céleste lui reproche dans ce billet !

  48. @GwenN

    “Toutes les guerres sont sales, sanglantes et meurtrières, celle de Gaza aussi” et celle-là particulièrement. Et c’est bien ce qu’on lui reproche à cette guerre, et ce que je pense Céleste lui reproche dans ce billet »

    absolument

    @Dom

    bien dit!

    maintenant je suggère de ne plus répondre à Marius /Pierre/Le patriote (ip vérifiés).

  49. @Maruis, au-delà de l’angoisse qui apparemment vous étreins jusque dans votre lit d’être égorgé par un cruel enturbanné, pensez-vous sérieusement que les enfants, les femmes et les hommes qui sont massacré aujourd’hui en Palestine occupée comme ailleurs dans le monde : en Afghanistan, en Afrique, en Asie, en Amérique latine ; comme par le passé (et peut-être encore demain) en Europe, partout et en tout temps l’ont été et le sont au nom de la sauvegarde d’une foi en un dieu, une idée ou un partis, pour la protection ou le bien-être d’un peuple ?

    @Maruis, un jour il vous faudra redescendre sur Terre.

    Voici au nom et au profit de QUI la haine et le crime empuantissent notre monde :

    Entreprises américaines ou européennes qui soutiennent l’Etat d’Israël :
    COCA-COLA : (marques du groupe : Aquarius, Cherry Coke, Fanta, Nestea, Sprite, Minute Maid, Tropical). Cette entreprise soutient l’Etat d’Israël depuis 1966.
    DANONE : (marques du groupe : Arvie, Badoit, Belin, Blédina, Phosphatine, Chipster, Evian, Galbani, Gervais, Heudebert, Lu, Taillefine, Volvic). Danone vient d’investir dans le Golan, territoire syrien occupé depuis 1967 par Israël.
    NESTLÉ : (marques du groupe : Aquarel, Cheerios, Crunch, Frigor, Friskies, Galak, Golden Grahams, Kit Kat, Maggi, Mousline, Nescafé, Ricoré, Quality Street, Vittel, Perrier, Buitoni). La société suisse possède 50,1 % des capitaux de la chaîne alimentaire israélienne Osem. La firme est accusée depuis les années 50 de détruire l’économie et la santé des peuples du Tiers-Monde, notamment par l’imposition de ses laits en poudre pour bébés en Afrique, en Asie et en Amérique latine.
    INTEL : cette grosse entreprise possède des usines en « Israël » et produit la plus grande partie des puces électroniques PENTIUM 4 utilisées par les ordinateurs PC dans son usine de Kyriat Gat, installée sur le site de Iraq Al-Manshiya, un village palestinien rasé après son évacuation en 1949 par les soldats égyptiens. 2 000 habitants furent chassés de leur terre, malgré un engagement écrit, supervisé par les Nations unies, des sionistes à ne pas toucher à la population. Une campagne de leurs descendants aux USA en 2003 a amené INTEL à suspendre un projet d’investissements de 2 milliards de dollars pour une extension de l’usine Fab 18 de Kyriat Gat.
    L’ORÉAL : (marques du groupe : Biotherm, Cacharel, Giorgio Armani Parfums, Lancôme, Vichy, La Roche-Posay, Garnier, Héléna Rubinstein, Gemey-Maybelline, Jean-Louis David Shampooings, Le Club des créateurs de beauté (vente de produits cosmétiques par correspondance), Redken 5th Avenue, Ralph Lauren parfums, Ushuaïa). L’Oréal a ainsi investi des millions en créant une unité de production à Migdal Haemeck, à tel point que le Congrès juif américain a exprimé sa satisfaction de voir l’Oréal « devenir un ami chaleureux de l’Etat d’Israël ».
    ESTÉE LAUDER : (marques du groupe : Aramis, Clinique, la Mer, DKNY, Tommy Hilfiger). Outre ses investissements, le directeur d’Estée Lauder est le président d’une des plus puissantes organisations sionistes US, le Fonds National juif.
    DELTA GALIL : Cette entreprise israélienne est spécialisée dans la sous-traitance de produits textiles notamment dans celui des sous-vêtements. De nombreux sous-vêtements de marques étrangères proviennent ainsi directement des usines de Delta Galil. C’est le cas pour Marks & Spencers, Carrefour (Tex), Auchan, Gap, Hugo Boss, Playtex, Calvin Klein, Victoria’s Secret, DKNY, Ralph Lauren.

    LEVI STRAUSS JEANS ET CELIO : (magasins spécialisés dans les vêtements pour hommes) Ces entreprises, fort bien implantées en France, financent les nouvelles colonies en Palestine mais également les écoles des religieux extrémistes dans le monde.
    TIMBERLAND : (Vêtements, chaussures, chaussettesŠ) – tout comme son homologue Ronald Lauder, le PDG de Timberland Jeffrey Swartz est un membre actif du lobby sioniste US. Il a conseillé ainsi d’encourager la communauté juive US à se rendre en « Israël » mais également d’envoyer des soldats « israéliens » pour mener la propagande pro-israélienne aux USA.
    DISNEYLAND : (PDG : Michael Eisner) l’entreprise Disney n’a rien d’idyllique et n’a plus rien à voir avec ce qu’elle était au temps du grand Walt Disney. Elle contribue par son soutien à « Israël » à semer la mort en Palestine. Elle approuve ainsi tacitement l’occupation illégale de Jérusalem-Est en faisant de Jérusalem lors d’une exposition au Centre Epcot en Floride la capitale d’Israël, cela en violation des résolutions internationales de l’ONU.
    NOKIA : le géant finlandais de la téléphonie commerce activement avec l’Etat « d’Israël ». Dans une interview au Jérusalem Post, le manager du groupe déclarait : qu’ Israël faisait partie des priorités de l’entreprise. Un centre de recherche Nokia a ainsi vu le jour en Israël.
    MC DONALD’S : entreprise emblématique de l’impérialisme culturel US, la célèbre chaîne de « restaurants » fast-food apporte un soutien non négligeable à l’Etat « israélien ». McDonald’s dispose de 80 restaurants en « Israël » et y emploie près de 3000 personnes. Elle y interdit à son personnel de parler arabe. Aux USA, l’entreprise figure parmi les heureux partenaires de l’organisation sioniste « Jewish Community » basée à Chicago. Cette organisation travaille en effet pour le maintien de l’aide militaire, économique et diplomatique apportée par les USA à « Israël ».
    CATERPILLAR : (équipement pour bâtiment mais également, vêtements, chaussures) – Une large campagne doit être menée en France pour dénoncer la participation criminelle de Caterpillar aux destructions des maisons en Palestine par ses bulldozers géants. C’est avec un Caterpillar que la pacifiste américaine juive Rachel Corrie a été tuée par un soldat « israélien » en 2003.
    La chaîne hôtelière ACCOR HOTEL : (Etap, Ibis, Mercure, Novotel, Sofitel) – cette chaîne a plusieurs hôtels en Israël, et récemment, elle a ouvert une succursale dans les territoires syriens occupés, dans le Golan.
    Les chaînes alimentaires présentes dans les colonies israéliennes : Domino Pizza, Pizza Hut, Häagen Daaz, Burger King
    Autres produits : Cigarettes Morris (dont Marlboro), Produits Kimberly-Clarck (Kleenex, Kotex, Huggies), SanDisk (informatique), Toys R Us (jouets)

    Produits « israéliens » :
    Carmel (fruits et légumes) – Jaffa (fruits et légumes) – Kedem (avocats) – Coral (Cerises) – Top (fruits et légumes) – Beigel (biscuits apéritifs) – Hasat (agrumes) – Sabra (repas complets) – Osem (soupes, snacks, biscuits, repas complets préparés) – Dagir (conserves de poissons) – Holyland (miel, herbes) – Amba (conserves) – Green Valley (vin) – Tivall (produits végétariens) – Agrofresh (concombres) – Jordan Valley (dattes) – Dana (tomates cerises) – Epilady (appareils d’épilation) – Ahava (cosmétiques de la Mer morte)

    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7760

    Etc…

    http://www.rtbf.be/info/la-belgique-a-exporte-pour-54-m-deuros-darmes-vers-israel-en-2007-70081

    Etc…

    E.P
    *J’espère Céleste que vous m’excuserez pour ce commentaire beaucoup trop long.

  50. Je propose, en sachant que c’est très difficile, de prendre un peu de recul afin de soulever une hypothèse qui est une extrapolation de réactions incontestées, au niveau de la nature humaine :
    On a très souvent observé – même si ce n’est pas systématique – que des enfants frappés par leurs parents deviennent à leur tour des parents frappeurs car cette condition de cohabitation constitue leur seul système de référence.
    Les populations concernées, que ce soit s’un côté ou de l’autre de la frontière, ont vécu cette expérience en tant que populations « enfants » des peuples décideurs de notre ère.
    Il est inévitable que parmi leurs membres, nombreux sont ceux qui réagissent de manière violente, car ils ne sont pas en mesure de concevoir d’autres modalités d’occupation partagée d’un territoire de Vie.
    Alors, pourquoi ne pas essayer d’imposer une médiation qui prendrait en compte cette contrainte psychologique. qui,
    De ce fait, la prise de conscience réciproque de cette cause inconsciente, permettrait de revoir les perspectives d’une Paix Choisie.
    La culpabilité (ou la revanche) de chacun expliquée et comprise comme inhérente à ses souffrances généalogiques incontestables permettrait d évoquer comment réparer ce qui peut l’être et préparer un futur qui ne reproduise plus de tels effets.

  51. @Françoise Louise

    « On a très souvent observé – même si ce n’est pas systématique – que des enfants frappés par leurs parents deviennent à leur tour des parents frappeurs car cette condition de cohabitation constitue leur seul système de référence.
    Les populations concernées, que ce soit s’un côté ou de l’autre de la frontière, ont vécu cette expérience en tant que populations “enfants” des peuples décideurs de notre ère.
    Il est inévitable que parmi leurs membres, nombreux sont ceux qui réagissent de manière violente, car ils ne sont pas en mesure de concevoir d’autres modalités d’occupation partagée d’un territoire de Vie.

    Absolument, ces enfants qui grandissent dans la violence la reproduisent devenus adultes.

    Il faut effectivement rompre cette chaine (comme en psychanalyse on peut mettre fin à une chaine de névroses familiales)

    « Alors, pourquoi ne pas essayer d’imposer une médiation qui prendrait en compte cette contrainte psychologique. qui,
    De ce fait, la prise de conscience réciproque de cette cause inconsciente, permettrait de revoir les perspectives d’une Paix Choisie »

    bien sûr, mais qui le souhaite vraiment?

  52. @E.P.

    Vous êtes tout excusé! (votre com était resté coincé à cause des liens)

    Très intéressant, merci pour la liste des « affreux »
    Je boycotte déjà la plupart d’entre eux depuis longtemps.

    Ne pas acheter à qui a du sang sur les mains.

  53. ce ne sont plus des crimes de guerre,ce sont des crimes contre l’humanité!
    Eh Marius qui se cache derriére des boucliers humains?quand des soldats de tsahal entrent dans des maisons,rassemblent les habitants dans une seule pièce et ensuite font des cartons sur des palestiniens?que ne dirait on pas si les palestiniens ripostant aux tirs,blessaient ou tuaient les habitants?
    Quant on enferme 100 personnes dans une maison et qu’on la fait bombarder c’est quoi?un enfantillage?(source assos humanitaire israëlienne)
    Marius,Otir et tout les autres de votre acabit,vous nous sortez les arguments de Gluskman,vous les cherchez dans les poubelles ,vous voulez associer les juifs à cette horreur.
    Mais de milliers de juifs sont contre cette guerre!
    Comme il faux de dire qu’Israël est menacé!
    Il s’agit ni plus,ni moins que d’une conquête coloniale avec son corollaire:le meurtre de masse!
    Et qui a favorisé le Hamas sinon les gouvernants d’Israël.
    http://www.humanite.fr/Les-calculs-sordides-et-meurtriers-de-Tel-Aviv

    http://www.humanite.fr/oQuand-nous-bombardons-Gaza-une-mere-perd-un-enfanto
    Alors ça suffit les va en guerre ultra réactionnaires,vous portez sur vous le visage du faschisme,du colonialisme,et du racisme.
    Il vous faut,à tout prix,tuer du palestinien pour être en paix!
    Vos justifications ne justifient rien sinon le meurtre de citoyens innocents par le bombardement de cette prison à ciel ouvert qu’est Gaza.
    Et les paroles de Livni ont été prononcés avant l’intervention.
    Israël ne veut pas d’un état palestinien,il ne veut pas d’avenir pour les enfants de palestine parce qu’il les tuent de toutes les façons,il détruit leurs écoles,leurs hôpitaux pour ne pas avoir à reconnaitre un état,il veut des palestiniens esclaves,dans des bantoustans,des enclaves ou il seraient à leur merci,il a même déja les noms de ces enclaves:les camps de réfugiés!
    Nous perdons notre temps à discuter avec vous:vous n’aimez que la mort,surtout celle des autres et de ceux qui vous génent!
    Vous ne faites que reprendre le blabla habituel des colons israëliens,c’est sans intérêt!
    Et je trouve que Celeste à une patience d’ange,alors que vous bénéficiez de toute la propagande sarkosiste.
    Et une chose est sure:je vous déni le droit de parler au nom de tous les juifs,vous ne parlez qu’au nom des seuls dirigeants israëliens.

  54. @jean-Claude

    « Mais des milliers de juifs sont contre cette guerre! »

    Merci de le rappeler.

    Le lien d’un site tenu conjointement par un palestinien et un israélien

    http://gaza-sderot.blogspot.com/

    « Marius,Otir et tout les autres de votre acabit,vous nous sortez les arguments de Gluskman,vous les cherchez dans les poubelles ,vous voulez associer les juifs à cette horreur. »

    Je dissocierais Otir des Marius/Patriote…etc

    Pour avoir souvent lu son blog je suis convaincue qu’elle est favorable à la paix, contrairement aux va-t-en-guerre racistes.
    Son intervention était destinée à me reprocher de ne pas être neutre.

    Cette neutralité affirmée ici et là sur les blogs et dans les médias, ne me convient pas, il me suffit de regarder les nombres de morts dans chaque camp, les conditions de vie des uns et des autres, la liste des violations des résolutions de l’ONU par l’état d’Israél…etc
    mais il est vrai que je désapprouve aussi les tirs de roquette

    L’injustice est flagrante, honteuse!
    Et les victimes, les opprimés, les déracinés, les oubliés, les pourchassés, les martyrisés auront toujours mon soutien.

  55. Merci Céleste pour le lien « Naomi Klein », je l’avais raté…

    Je me permettrais juste d’ajouter pour ceux et celles qui s’engageraient dans ce type de combat pacifique, que actuellement la meilleur stratégie qui soit est la consommation de produits bio.

    Toutefois la vigilance s’impose aussi à ce niveau, en effet, j’ai pu constater qu’il existait quelques produits bio en provenance d’Israël (légumes et fruits exotiques tels que : haricots, mangues, kaki, kiwi, avocats … Liste non exhaustive). Prudence donc ! Et lire les étiquetages.

    E.P

    « Nous sommes libre de faire le bien.

    Le jugement est infaillible.
    Nous ne sommes pas libre de faire le mal.
    Il n’y a rien d’incompréhensible. »

    Isidore Ducasse-Comte de Lautréamont

  56. @E.P.

    « Nous sommes libre de faire le bien.

    Le jugement est infaillible.
    Nous ne sommes pas libre de faire le mal.
    Il n’y a rien d’incompréhensible. »

    Isidore Ducasse-Comte de Lautréamont »

    très belle citation, merci 🙂

  57. @Marius : j’ai adoré votre « valeureux » soldats de Tsahal plus haut. De qui parlez vous au juste ?

    Certainement de cette masse de lâches qui combattent essentiellement contre de civils enfermés dans une prison à ciel ouvert où les innocents ne peuvent s’échapper ?
    Oui c’est ça vous devez parler de ces lâches cachés derrière leurs tanks ou dans leurs avions larguant des bombes un peu au hasard, ‘toute faço ils se reproduisent si vite…

  58. @ Françoise-Louise (80):

    Oui, il s’agit d’un phénomène psychologique assez bien repéré d’identification à l’agresseur. La position de victime étant insupportable, l’enfant victime s’en évade magiquement en se projetant dans le rôle de celui qui le frappe.

    A l’âge adulte, la pulsion de se conduire comme son ancien agresseur peut parfois s’imposer à lui, s’il n’a pas pu faire le travail mental nécessaire pour s’en dégager.

    S’il a pu prendre du recul, ce sera au contraire un être humain très sensible à la douleur d’autrui, très humain.

    Il est d’ailleurs possible que soit à l’oeuvre, par delà les générations, un tel phénomène chez ceux dont les ancêtres ont vécu le génocide nazi: plus jamais nous ne serons victimes, choisissons le camp des vainqueurs! Alors que pour d’autres, le fait que leur peuple ait été victime leur fait haïr le rôle de bourreau.

  59. Milles excuse alors a Otir,sauf qu’il est impossible d’être neutre dans cette affaire:Israël doit respecter les résolutions de L’Onu!http://alternatives-international.net/article316.html
    Et doit se retirer des territoire occupé sur les frontières de 67,démanteler les colonies de peuplement et reconnaitre un état palestinien!
    On ne peut pas être neutre parce que seuls Israël ne respectent pas les résolutions de l’ONU
    Et parce qu’Israël a une politique raciste!
    http://www.france-palestine.org/article493.html
    La neutralité c’est la position de lâche de Montebourg et du PS
    http://www.everbecq.com/article-26670429.html
    En 38 on était neutres et on connait le résultat!
    Il est temps d’appeler un chat un chat et une connerie une connerie!
    Et bon année à toi Céleste et à tout ceux qui viennent ici même si je ne suis pas d’accord avec eux.je fais des exceptions dans mes voeux les soutiens d’Agité 1er sont exclus,ils se reconnaitrons!

  60. @jean-Claude

    Je suis entièrement d’accord avec toi sur l’impossibilité d’être neutre.

    Ceux qui se disent neutres (ou qui croient l’être) demandent la paix, certes, mais une paix qui spolierait encore les droits des Palestiniens. Ils veulent l’arrêt des violence mais que rien ne soit accordé aux palestiniens.

    Alors que le problème de base reste le colonialisme raciste imposé aux Palestiniens, c’est non seulement la paix qu’il faut obtenir mais une paix durable, juste pour les peuples.

    Bonne année à toi aussi Jean-Claude, elle sera importante.

    ton com était resté coincé à cause des liens

  61. Tout le monde ne souhaite pas la paix parmi ceux qui disent la souhaiter. Nombreux sont, parmi ceux qui prétendent la souhaiter, ceux qui en réalité ne souhaite pas la création d’un état palestinien mais le « démantèlement de l’état d’Israel ».

  62. « […] Ils savent que l’horreur qui tombe sur Gaza n’a pas grand-chose à voir avec le Hamas, ou, plus absurde encore, le « droit d’Israël à exister ». Ils savent que c’est l’inverse qui est vrai : que le droit à exister de la Palestine a été aboli il y a soixante ans, et que l’expulsion, et, si nécessaire, l’extinction des populations autochtones étaient planifiées et mises en oeuvre par les fondateurs d’Israël. […] »

    http://www.legrandsoir.info/spip.php?article7826

    (thanks emcee)

  63. @Yelrah

    merci d’avoir exprimé à Lory le sentiment général la concernant ( le mien et je sais ne pas être la seule sur cet espace)

    Quelle aille souhaiter de souhaiter tout en souhaitant… ailleurs.

    La fluidité de son style ne nous manquera pas et la puanteur de ses idées, grossiers amalgames, non plus!

    Merci Pescade pour cet extrait, dont j’imagine qu’il est de John Pilger (je vérifie et je reviens)
    yeees, gagné!

    sans mérite je l’ai survolé tout à l’heure…et maintenant je vais le relire en entier…calmement

  64. à lire aussi: la troisième voie que préconisait Edward Saïd

    dont voici un extrait:
    « Lucide, Edward Saïd écrivait déjà en 1998 que « pour défaire l’injustice », il fallait « créer davantage de justice et non pas de nouvelles formes de surenchère du type : « Ils ont un Etat juif, nous voulons un Etat islamique  » ». « Nous ne pouvons gagner cette bataille, ajoutait-il, en souhaitant que les juifs s’en aillent ou en prônant l’islamisation : nous avons besoin de ceux qui, de l’autre côté de la frontière, sont partisans de notre lutte. Nous nous devons de franchir cette ligne de séparation que les accords d’Oslo ont, entre autres, consacrée et qui maintient une situation d’apartheid entre juifs et Arabes en Palestine. La franchir et non pas la renforcer ».

    http://www.bakchich.info/article6430.html

  65. Les menaces envers moi et envers les commentateurs de ce blog ne sont pas acceptées.

    Par contre elles sont soigneusement archivées!

    Céleste

  66. je me dis souvent « heureusement nous sommes mortels/mortelles » ! heureusement ceci a une fin ! que pouvons-nous faire sinon lutter contre la violence autour de nous, essayer de faire le bien … enfin ce que nous croyons être bien ou juste, autour de nous …

  67. yelrah,au vu de votre commentaire ,je remarque que dans ce blog vous passez à la vitesse supérieure,ce n’est pas par des insultes que vous ferez avancer votre cause.En lisant vos différents commentaires sur d’autres blogs,vos interventions sont d’une bétise crasse.

  68. « vos interventions sont d’une bêtise crasse ». –> Pas de doute, on a affaire à un juge expert en la matière!
    On pourrait même, sans craindre de se tromper, parler d’étalon, en l’occurrence.

  69. pffffffff!

    On tourne les talons 5 minutes et patriote/ marius/ jean and co débarquent…

    vous perdez votre temps, je n’ai envie ni de vous lire ni de polémiquer avec vous, c’est inutile.

    vous ne venez pas pour débattre mais pour répandre votre propagande.

    ici, c’est vain et stupide!

Répondre à brigetoun Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *