Berlusconi: «Moins d’immigrés, moins de crimes! »

Se vantant des accords (ignobles) qu’il a passé avec la Lybie (pays où, comme chacun sait, les droits de l’homme sont scrupuleusement respectés) Berlusconi a, cet après-midi, déclaré que « la diminution des extracommunautaires  signifie aussi la diminution des forces qui vont grossir les rangs des organisations criminelles ».

Opinion que ne partage pas Roberto Saviano, le courageux et talentueux auteur de Gomorra qui lui, dans une tribune au New York Time, rend hommage aux » héros africains de l’Italie« :
«Les immigrés viennent en Italie pour faire le travail que les Italiens ne veulent pas faire, mais ils ont également commencé à défendre des droits que les Italiens sont trop effrayés, indifférents ou fatigués pour défendre eux-mêmes, écrit Saviano. Je dis à ces immigrés africains: ne partez pas, ne nous laissez pas seuls avec la mafia

Maltraités, dénigrés, discriminés, les étrangers jouent pourtant en Italie un rôle économique essentiel.
Qui pousse le fauteuil roulant du « nonno » ?
Qui change les couches de la « nonna » et supporte son mauvais caractère ?
Qui s’échine à nettoyer, gratter, lustrer les écoles, les banques, les bureaux ?
Qui ramasse les tomates ou les raisins 12 heures par jour pour quelques euros ?
Qui construit les édifices ?
Qui ramasse les poubelles ?
Qui accepte tous les emplois dont les Italiens ne veulent plus ?

« L’Italie fonctionne chaque jour grâce aux immigrés mais elle en a honte. Alors elle tente de les ignorer, de les enfermer au dehors, de les noyer dans la mer comme on le fait aux chatons quand la portée est trop nombreuse. Ils ont honte de nous ? Bien on verra ce qui va se passer quand pour une journée nous ne serons plus là pour eux. »

Voila ce que disent Stefania, Daimarely, Nelly et Cristina, les quatre femmes qui sont à l’origine de la journée sans immigrés du 1 mars.
Une belle initiative, j’espère qu’elle sera massivement suivie !

Pour aujourd’hui je laisse la parole finale à la sénatrice Anna Finocchiaro. «Altro che immigrati. Meno premier, meno crimini?».

Mise à jour: dans la Repubblica , le taux de criminalité est le même pour les Italiens et les étrangers vivant en Italie

16 réflexions sur « Berlusconi: «Moins d’immigrés, moins de crimes! » »

  1. Lu le 21 janvier dans la Tribune de Genève à propos de la ‘Ndrangheta et du livre de Francesco Forgione sur la Mafia calabraise :
     » Quand le Gouvernement Berluscon décrète une amnistie fiscale permettant le rapatriement des fonds douteux, quand il limite les écoutes téléphoniques, il porte atteinte à la lutte contre le crime organisé ».

    « Baci » descendus du Ciel pour Céleste 🙂

  2. Propos qui ne nous étonnent même plus… De toute façon, néo-libéralisme et mafias sont porteurs des mêmes valeurs : faire du fric à tout prix par n’importe quel moyen. Et sans contrôle.

  3. C’est ça qui est triste : on s’habitue à ce que des paroles de bistrot deviennent le discours officiel des hommes d’État qui nous représentent. On pourrait dire que la politique fait enfin de la proximité : c’est en fait une belle démission devant la perte des valeurs…

  4. @Bibi

    malheureusement Francesco Forgione a raison…
    Baci du dimanche soir…espoir 🙂

    @des pas perdus et Oh

    effectivement, ça devient banal et pourtant c’est effrayant…

    démission, c’est bien le mot

    baci a voi due 🙂

  5. Comme il vaut mieux parfois une poignée de chiffres plutôt que de longs discours, à vous de juger :
    ALLEMAGNE
    « Près de la moitié des actes violents des moins de 21 ans sont commis par des personnes issues de l’immigration. Nous ne pouvons pas nous taire ».
    Angela Merkel, chancelière allemande
    NORVEGE
    100% des viols qui ont donné lieu à une plainte en 2008 à Oslo l’ont été par des immigrés « non-occidentaux », en majorité kurdes et africains. « Ils viennent de pays qui ont un regard sur la femme totalement différent de celui qui règne en Norvège”. Ces viols s’accompagnent d’une violence très importante. (statistiques de la police.)
    SUISSE
    Plus de 60% sont des détenus sont des étrangers, en grande majorité musulmans (statistiques fédérales suisses)
    FRANCE
    60 à 70% des détenus sont de religion musulmane (source Washington Post)
    ESPAGNE
    70% des détenus sont musulmans (« Département des Affaires islamiques de Dubai »).
    ITALIE
    « les faits sont incontestables, nous avons aujourd’hui en Italie plus de 55 000 détenus parmi lesquels plus de 20 000 étrangers. 65 % d’entre eux sont mis en examens mais seuls 35 % sont condamnés. Il faut donc accroître la mise en œuvre des mesures d’expulsion pour les étrangers condamnés à des peines inférieures à deux ans» (Syndicat autonome de la police pénitentiaire)
    CQFD

  6. En France, on ne demande par leur religion aux prisonniers (ni à personne normalement). D’où vient donc ce chiffre ?

    Les étrangers sont effectivement surreprésentés en prison (entre 20 et 25%) mais les raisons sont connues :
    – délits spécifiques aux étrangers (droit au séjour)
    – activité policière très sensible aux faciès des personnes
    – surreprésentés parmi les pauvres qui sont surreprésentés en prison
    – peu de garanties de présentation reconnues par les juges donc plus d’incarcération

    On a noté une surreprésentation des racistes parmi ceux qui croient que des chiffres bruts sont une réalité

  7. Eric Besson (né au Maroc) a fait renvoyer une jeune fille de treize ans, ce matin par avion, vers Casablanca, car elle n’était pas en règle.

    Sans doute s’est-il trompé de destination (un lapsus !) : c’est vers l’hôte Berlusconi qu’il désirait l’expédier, il aurait même pu l’embaucher dans une de ses somptueuses et chastes villas !

  8. «Moins d’immigrés, moins de crimes! »

    Moins de Berlusconi moins de crimes aussi!si il s’en allait,ça ferait des vacances,empêcherait la mafia de se croire au dessus de tout!

Répondre à BOB Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *