Ces petites phrases qui en disent long

« Je suis islamophobe», écrit-elle puis, mutine, elle ajoute un sourire au bout de sa phrase.
Et moi en la lisant j’entends des cris d’effroi, des bottes qui martèlent le pavé et le fracas haché des mitraillettes, je vois des corps torturés, des édifices en flammes, je vois la persécution en marche, je vois la guerre.

Comment peut-on aujourd’hui, après tout ce que l’histoire aurait dû enseigner, après les luttes acharnées qu’ont menées nos prédécesseurs épris de liberté et de justice, après tant et tant d’ouvrages destinés à éclairer l’être humain, à le rendre moins sot, moins égoïste, moins cruel, moins intolérant, moins lâche, comment peut-on encore déclarer paisiblement que l’on est islamophobe ?

Comment peut-on ne pas avoir conscience de l’horreur latente contenue dans cette phrase ?

Que fait-on lorsque que l’on a peur des musulmans (et à travers eux des arabes) lorsqu’on les déteste ?

Se laisse-t-on convaincre de « l’utilité » de les chasser ? De les discriminer ? De les enfermer ? De les éliminer ?

En d’autres temps, très proches au regard de l’histoire de l’humanité, c’est aux juifs que l’on reprochait d’exister. On était alors judéophobe, antisémite. La suite, on la connaît. Des pogroms, des ghettos, des camps de concentration, l’horreur, totale, inhumaine.

L’idéologie à la base de ce massacre, qui a aussi causé la mort de milliers de Rroms, porte un nom, le nazisme.

A la base du mouvement nazi, la mort, l’extermination de populations entières afin que l’Europe soit exclusivement dominée par les aryens,  ignominieusement définis comme la « race supérieure ».
Ces aryens, qui ne supportaient pas les juifs.

« Je rejette les extrêmes de gauche et de droite. L’idéologie marxiste comme l’idéologie nazie dont elles sont issues sont des abominations. »  affirme une autre personne. Sur le web on peut tout écrire même les plus pervers des amalgames.

Si les deux idéologies ont effectivement provoqué des millions de morts et d’inédites atrocités, comparer l’une à l’autre est insensé.

Le marxisme visait au bonheur des peuples, à la justice sociale et au partage de richesses.
Il a été dévoyé, traîné dans la boue, utilisé à des fins totalitaires, il a servi de prétexte à des génocides. C’est vrai. Mais l’idée de départ est humaniste. Idéologie perfectible, le marxisme peut être modifié, adapté, afin de ne plus jamais être un prétexte à l’asservissement ou au massacre des peuples. Il peut constituer le point de départ d’une réflexion.
Le nazisme n’est pas devenu une idéologie monstrueuse et exterminatrice, il l’était dès sa conception. C’est son postulat. Il doit être éradiqué, sans appel, sans le moindre doute.

Triste constat, c’est parce que cette deuxième phrase s’est banalisée que la première peut être énoncée calmement, comme si s’afficher islamophobe était la simple expression d’une opinion tout à fait recevable.

L’actuelle dérive extrême droitière qui entraîne les sociétés occidentales vers l’acceptation de la xénophobie, du racisme, est très inquiétante. A sa base, il y a les mots, tous ces mots que devons attraper au vol et sans cesse remettre en question. Ne plus jamais se boucher les oreilles, détourner le regard ou tourner la page d’un geste las.

Pour nos enfants, pour la mémoire de celles et ceux qui ont conquis la liberté,  pour nous-mêmes, nous nous devons d’être vigilants, courageux, tenaces.

Sans quoi le chaos sera inévitable et nous en porterons toutes et tous la responsabilité.

« Le terme islamophobie se  réfère à une hostilité non fondée et à la peur envers l’islam, et en conséquence la peur et l’aversion envers tous les musulmans ou la majorité d’entre eux. Il se réfère également aux conséquences pratiques de cette hostilité en termes de discrimination, préjugés et traitement inégal dont sont victimes les musulmans (individus et communautés) et leur exclusion des sphères politiques et sociales importantes. Ce terme a été inventé pour répondre à une nouvelle réalité: la discrimination croissante contre les musulmans qui s’est développée ces dernières années. » Doudou Diène, rapporteur spécial des Nations unies.

37 réflexions sur « Ces petites phrases qui en disent long »

  1. Je lis ça, à l’instant, d’un sinistre Pierre Robes-Boul qui lâche sa haine ainsi sur son blog:
    « Notre pauvre Cohn Bendit est vraiment un crétin ! Pour l’instant ça ne mérite qu’un ballon dans la nuque. Pour l’instant. »
    Je n’aime pas Cohn-Bendit. Mais ce ton me glace. Ce fantasme de liquider l’autre. Deux balles dans la nuque.
    Et nos nazis font rire, on les trouve sympas, on dit qu’ils disent ce que les autres ne disent pas…qu’ils libèrent une parole étouffée.

    Eh oui! Le politiquement correct est une autoroute pour ces ordures . Et trop de procès pour rien comme on l’a trop fait est devenu cette brèche dans laquelle ils s’engouffrent.
    Même pas l’envie d’en parler. Trop déprimant.

  2. Ah Céleste ! je me suis beaucoup amusée de votre échange avec Didier Goux … Non pas que je sois d’accord avec lui, mais il arrive à m’amuser, il y a en lui un je ne sais quoi du trou – (définition du trou : un morceau de rien avec quelque chose autour) – on ne définit jamais l’autour, est-ce liquide ou solide ?
    Au fait, votre article sur Rama Yade, le titre était volontaire ou dois-je comprendre : la tacatatactique de ..
    Je ne suis pas islamophobe. Je n’aime pas les « phobes ». De toutes façons, en ce moment, je me demande ce que je pourrais aimer … mes chiennes peut-être. A bientôt de vous lire.

  3. @salut Hermès!

    Je suis déjà allée jeter un œil prudent chez l’individu que tu cites, effectivement, c’est glaçant.

    et ça:
    « Et nos nazis font rire, on les trouve sympas, on dit qu’ils disent ce que les autres ne disent pas…qu’ils libèrent une parole étouffée. »
    C’est parfaitement juste et totalement effrayant.
    Déprimant aussi.

    Il y a des mois que je le dénonce, que m’indigne, que je vitupère, je vais continuer même si l’on s’acharne contre moi, même si ma voix n’est qu’un filet.
    J’attends le réveil massif des consciences et j’ai l’impression que ça commence à bouger.
    Ensemble, les gouttes d’eau forment des rivières, des fleuves, des océans.
    Patience.

    Tiens, quelques fâcheux fachos:
    http://www.mondialisme.org/spip.php?article1507

    @Bonjour la pecnaude

    « un morceau de rien avec quelque chose autour »
    Bien vu. Je le suis depuis très longtemps. Il ne m’a jamais vraiment amusée mais maintenant il me répugne.
    Que pourrais-je ressentir d’autre lorsque je lis ça:

    « Et je vomis absolument sur ces petits trous du cul modernants, les Céleste, les Oh ! Machin, les Rimbus de tous horizons, dont j’espère, le jour de notre défaite finale, inéluctable je le crains, être encore vivant pour assister à leur égorgement en direct. »

    Au fond, un appel au meurtre!
    Et s’il ne s’agissait que de moi! sa haine vise beaucoup large.

    Sinon, oui, le titre du billet sur Rama Yade est un clin d’œil à Bourvil.
    En fait le titre de la chanson est « La tactique du gendarme » et le refrain:
    « La taca taca tac tac tiqu’ du gendarme »

    Comme c’était un peu long j’ai raccourci!

    Merci pour le com 🙂

    et bonne journée.

  4. Les mots sont le véhicule des idées et préludent aux actes si la capacité d’indignation et de tolérance de la société recule face à l’ignoble.
    Quand les exemples viennent du haut et se trouvent repris, banalisés, lissés ils finissent par donner une autorisation implicite au plus grand nombre. Les crocs de boucher, le pov’con, les auvergnats, le bruit l’odeur et j’en passe. Il ne faut rien laisser passer!

  5. Merci Céleste pour ce billet.

    Oui, nous en sommes là, un déferlement de haine aussi injustifié que lors de la dernière guerre mondiale, pire comme tu le dis avec l’horreur historique en toile de fond, n’oublions pas « l’aimable participation »
    des philosophes (enfin bon) Gluksmann, Fink, Onfray …, certains écrivains (sic), journalistes (liste non exhaustive).
    Tiens, exactement, comme au « bon » vieux temps …

  6. @Chouette, Agathe 🙂

    Avec qui je suis bien sûr entièrement d’accord quand elle parle de  » l’aimable participation  » des philosophes et autres grattes-papiers.

    C’est lamentable.

    Baci ma belle !

  7. Ah bon, ben moi je suis me fait traiter de tous les noms chez Polluxe et j’ai déclenché un billet super sexiste chez « Partagons mon avis » (cette phrase n’est, au mien d’avis, pas de l’humour) comme quoi, par exemple, je voudrais empêcher les hommes de pisser debout (le ridicule absolu). (En fait je me suis énervée contre ce trou (c’est bien comme adjectif ! ca me plaît) parce que c’est le sexiste de base qui se vend pour « féministe » ! sans parler du fait qu’il se prétend gauchiste)
    Mais je n’ai pas encore fait l’objet d’appel au meurtre ou alors j’ai pas bien tout lu mais ca volait vraiment bas et pas que de la part des hommes !
    Bref, ceci pour exprimer ma compréhension.

  8. @Euterpe

    Merci pour la compréhension 🙂

    Pour le reste, il y a désormais deS blogS que j’évite.
    Billets écrits à la va vite, souvent superficiels, amalgames, désinformation, mauvaise foi, accusations ciblées, avé le lien pour que chacun(e) puisse participer à la curée, gamineries complaisance…etc
    C’est dommage, pour certain(e)s ça n’a pas toujours été ainsi. J’ai une impression de dérive ou de grosse tête.
    Une déception.
    Et puis ces relents de machisme. Tristement banal.

  9. en 732 Abd el Rahman et ses troupes ont envahi le sud de la France (presque la moitié), ils ont été arrêtés à Poitiers par Charles Martel et les armées des seigneurs de l’ouest. Sachant ce que voulait dire une invasion … comment certaines gens peuvent se dire phobes de qui que ce soit ? Il y a eu les Saxons, les Huns puis les autres … En arabe « ben ou bent » veut dire « fils de ou fille de », on est tous des ben ou bent de quelqu’un !

  10. Bonjour,
    Bien vu la pecnaude ! Quand on gratte un peu ses origines au-delà des grands-parents, on a tous du « sang » étranger et heureusement d’ailleurs, quand on voit les fruits quasi-incestueux de certaines régions, gloups !
    Comment peut-on avoir oublié si vite les horreurs récentes ? Cela me dépasse.
    Tu as raison Céleste, ça pue, ça pue vraiment, et beaucoup professent des horreurs sans complexes.
    Baci

  11. @Geno et la pecnaude

    Merci de vos coms!
    Sorry de ne pas vous avoir répondu plus tôt mais j’habite dans le Var…oui, là, exactement au cœur de la tourmente.

    aucun dégât, physique ou matériel, en ce qui me concerne mais situation dantesque, grande tristesse et en plus no électricité, no réseau etc pendant plusieurs jours.

  12. Désolée de vous savoir en peine, notre règion en sort tout juste. L’herbe repousse dans le marais de St Froult, les bords de la plage n’ont pas encore été réaménagés, il y a tant de travail et pas un rond, comme d’habitude. J’ai visité votre rubrique « quand j’étais … instit ?. Un métier, une vocation qui me soucie très fort en ce moment.
    Abientôt de vous lire.

  13. Dèrière ceux que l’on condamnent,il y a tous ceux que l’on veut extèrminer en silence ?
    La « loi »,ne veut’elle pas légitimer l’injustice inique ? 😀
    Bon,je me sauve 😉

  14. Le 24 octobre 2003, Claude Imbert fondateur et éditorialiste du Point déclarait :

     » Il faut être honnête. Moi, je suis un peu islamophobe. Cela ne me gêne pas de le dire ». Il avait encore estimé que la religion musulmane apportait  » une débilité d’archaïsmes divers ».

    Seul le MRAP avait protesté. Personne d’autre ne lui avait mis « Le Point » sur la gueule.

  15. Je pensais à toi,
    grande tristesse !
    Tant mieux si tout va bien, bon courage maintenant.
    T’inquiète pas trop pour les phobes, chacun doit faire son cinéma comme il peut. Ne pas mettre de l’huile sur le feu

  16. Que des messages d’amis. De temps en temps c’est bien d’éviter le pour et le contre, qui met chaque idée à la même hauteur que son opposé. Il faut revenir à une loi sur la liberté d’expression mieux rédiger afin d’éviter les procès bâclés et maintenir les principes fondamentaux : poursuivre les appels à la discrimination et à la haine des origines de l’autre. Et je continue à militer contre l’utilisation du mot race aussi bien par les racistes que par les anti-racistes.

  17. @nicocerise : il m’a fallu du temps de relecture pour comprendre de quel bord tu es ! Le mot « poursuivre » n’est pas très judicieux, j’ai pas compris au début qu’il s’agissait de poursuivre judiciairement, mais de « continuer à » !

    Sinon, pourquoi vouloir nier le mot « race » ? Qu’est-ce qui est choquant à concevoir des races, basées sur des faits physiques réels ?

  18. Pour ma part, a la place de racisme,je préfère lutte de classe ,mais……………………….:-)
    Pour moi, cette vision de « Lutte de classe » éclaire bien mieux les conflis d’interet qui semblent etre autant de « pièges a cons » ou de lunettes déformantes , semés sur la route des citoyens du bas souvent ?
    Voir lorsque l’on peut au dela des clivages entendus ,vaut tous les baratins,je crois ?

  19. @Zolive
    Effectivement on ne peut pas parler de « race » pour les hommes, nous faisons partie de la race humaine, quelles que soient la couleur, la taille, les caractéristiques, etc
    Je vais me permettre un parallèle avec certains animaux (que nous sommes d’ailleurs). Prenez une mule ou un bardot, issu d’un mélange cheval-ânesse ou jument-âne.
    L’animal hybride obtenu est forcément stérile.
    Si nous étions réellement de races différentes, les personnes métisses le seraient aussi, ce qui n’est pas le cas.
    D’où la réticence de certains à parler de « races ».

    @UNchouka
    +1 : effectivement l’ostracisme de classe sociale (et de fric) est infiniment plus marqué chez les possédants.
    Dommage que « les petits blancs » (au sens rednecks) se sentent obligés de se montrer supérieurs aux autres pauvres de couleur différente. Héritage colonial ???

  20. Merci, Céleste, pour ce billet lucide et qui remet les pendules (pour ceux qui sont toujours en retard sur l’Histoire) à l’heure.

    La distinction entre nazisme et marxisme est fondamentale. L’amalgame entre les deux, on sait bien d’où il vient.

    Il suffit de relire « Le Manifeste du Parti communiste » de Marx pour voir la générosité et l’aspiration humaniste qui dictaient ce texte et cette démarche : qu’elle fût dévoyée plus tard n’enlève rien à sa justesse originelle.

    Qui ne sait – à l’heure de la mondialisation ! – ce que sont l’exploitation, la misère, la coercition, la censure, le pouvoir d’une caste sur le peuple, etc., et dans tant de pays ?

    L’islamophobie est justement la résurgence de la prédiction de Marx : « la religion est l’opium du peuple ». Détournez les « bons » citoyens vers ceux qui n’ont pas les mêmes coutumes ou croyances qu’eux, et ils oublieront les causes de leur propre misère (« Ces Arabes qui viennent manger le pain des Français »).

    Idem pour le sport et sa médiatisation : le jour même où deux millions de personnes manifestent dans la rue (le 24 juin), le chef de l’Etat reçoit un footballeur à l’Elysée !

    Restons vigilants, ne laissons pas passer le racisme qui n’est que la revanche de celui qui est écrasé et se trompe d’ennemi, orienté en cela par la propagande étatique.

    Ton site, chère Céleste, est un fanal dans ces miasmes et brouillards nocturnes.

  21. @ geno : merci pour l’éclairage, la définition que je n’avais pas trouvé réellement de façon satisfaisante. Et mon fils est mulâtre et cela me réconforte de savoir qu’il ne sera pas stérile ! ouf !

    @DH : le foot est le « soma » perçut par clairevoyance de Aldous Huxley. Ou même George Orwell…

    En fait, ces personnes qui voient dans le futur, peut-être ont elles juste donné de bonnes idées à certains, comme des prédications qui donc s’auto-vérifient.

  22. Et voui, @ Geno,le petit blanc……………….,mais encore plus petit est le tout petit blanc qui n’ a pas de famille pour le mettre au parfum ,et qui se fait joyeusement bouffer par tous les horribles blanc affranchis de toutes les classes …………. 🙁

  23. Comme souvent, je suis d’accord.

    Cette comparaison-confusion-assimilation du nazisme et du marxisme n’est pas innocente.Elle permet de dénigrer tout l’histoire du mouvement ouvrier et ses conquètes, aujourd’hui reprises une à une par le capital.

  24. A mon avis, comme c’est chacun pour soit et qu’aujourd’hui,l’activité industrielle et autre(création de richesses concrètes),ne pèrmet plus de payer « l’état providence » ou la « sécurité sociale « ,la structure s’éfondre au profit de ceux et celles qui encore peuvent se faire des bénèfs (mafias entre autre )pour aller ayeur ?
    Ici il y a aujourd’hui beaucoup de citoyens génants qui doivent se débrouiller par eux meme,je crois ?
    Le système « socialiste « ,comme le « nazisme »(cration bourgeoise a mon avis ), est un système qui utilise le « tous ensemble  » pour avancer ,je crois ?
    Le nazisme, etait un masque qui cachait son projet bourgeois d’eugénisme et de génocide pirate, arbitaire (lol)et le marxisme a mon avis etait un outil entre les mains des savents de l’époque qui abusaient de la crédulité naive de la piétaille travailleuse ,il me semble ?
    Finalement c’est bien chacun pour soit, chacun pour SA peau etc……………….CQFD ?

  25. « Et moi en la lisant j’entends des cris d’effroi, des bottes qui martèlent le pavé et le fracas haché des mitraillettes, je vois des corps torturés, des édifices en flammes, je vois la persécution en marche, je vois la guerre. »

    Avez-vous écrit ce billet après avoir lu que j’écrivais quelque part « je suis islamophobe »? Je me sens un peu visée, quoique je ne mette pas souvent de smileys au bout de mes phrases.
    Vous voyez vraiment tout cela quand quelqu’un vous dit qu’il a peur de l’islam ? Et quand ce sont les Iraniennes qui le disent, alors ? Quand ce sont les Algériens qui ont eu leur famille égorgée il y a peu ? Quand ce sont ceux qui voudraient bien échanger la charia contre la démocratie laïque, vous leur répondez la même chose ? Quand ce sont les p’tits pédés et les filles pas sérieuses qui se font mettre au ban et pire encore qui sont islamophobes, vous leur dites cela aussi ? à ceux qui reçoivent des fatwas vous dites cela aussi ?

    Vous allez avoir du mal à les convaincre…

  26. Je crois « hélas » qu’il ne doit pas y avoir beaucoup de gens a réaliser que « les honorables armées » ,leurs armes autorisées ,leurs sèrviteurs réguliers,leurs miliciens , leurs mèrcenaires ,leurs vendus,leurs bombes de dèstruction radicales ,etc…………,sont la propriété et a la disposition des nantis a qui tout cela apartient ?

  27. « Le terme islamophobie se réfère à une hostilité non fondée et à la peur envers l’islam, … « dixit Doudou.
    voilà une définition qui règle le problème.

    Un phrase plus haut vous dites « le chaos sera inévitable et nous en porterons tous la responsabilité ». Il ne vous vient pas à l’esprit que les choses peuvent mal évoluer dans un sens diffèrent conduisant à un autre type de chaos … ou plutôt de régression.

    Très Bien Celeste.
    Vous n’avez aucune difficulté à vivre dans notre monde. Vous (et la plupart de vos commentateurs en écho) ne dérogent pas à la doxa.

    Imaginons in instant que l’idéologie portée par ces populations allogènes installent en Europe la charia (ou tout avatar s’en inspirant), vous (ou vos enfants et les miens) pleurerez(ront) en disant comme Daladier à son retour de Munich « les cons ! ».

    La « reductio ad Hitlerium » est toujours facile;
    d’autant que les officines subventionnées (de type SOS-racisme) vivent en créant du racisme dans un peuple qui ne l’est pas.

    Si mon propos vous blesse, recevez mes excuses car telle n’était pas mon intention.

  28. Merci à toustes,pour cette discussion

    J’étais en voyage, d’un bout à l’autre de la France.

    @Suzanne et René

    le seule réponse que j’ai envie de vous faire est de citer Kelcun com20 (merci de ta visite, j’ai moi aussi pensé à toi, et aux Arcs de ton enfance)

    « T’inquiète pas trop pour les phobes, chacun doit faire son cinéma comme il peut. Ne pas mettre de l’huile sur le feu »

Répondre à UN chouka Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *