Gaza, seule la PAIX…

Les enfants de Gaza ne dormiront pas ce soir, ils grelotteront de peur. Le fracas des bombes résonnera dans leurs pensées, les éloignant à jamais de l’innocente tendresse enfantine. Allongés dans le noir ils chercheront, fébriles, la chaleur maternelle.
Mais la mère épuisée tremble de trop de douleur et d’inquiétude. Elle étouffe ses sanglots et prie éperdument pour que cesse l’horrible folie qui a déjà arraché à ses bras aimants un mari, un fils, un frère. Elle voudrait que ça s’arrête, elle voudrait la paix et plus passent les jours plus elle se dit que celle-ci n’arrivera jamais.

On raconte aux enfants d’Israël qu’ils peuvent dormir en paix, que les gentilles personnes qui gouvernent leur nation font pour le mieux afin d’assurer leur entière sécurité même si cela doit impliquer la mort d’autres enfants, ailleurs, dans un minuscule territoire peuplé de très méchants qui tous veulent  détruire leur pays.

A Gaza comme à Tel Aviv, les enfants grandissent dans la haine de l’autre. La haine de qui fait peur ; la haine de qui a peur.
La haine est terrible, elle détruit tout sur son passage, ne laissant que ruines, cendres et cadavres.

Seule la PAIX peut l’arrêter.

« Cela ne signifie pas qu’on baisse pavillon devant certaines idéologies, on est constamment indigné devant certains faits, on cherche à comprendre, mais rien n’est pire que cette haine globale, indifférenciée. C’est une maladie de l’âme. La haine n’est pas dans ma nature. Si j’en venais (par la grâce de cette époque) à éprouver une véritable haine, j’en serais blessée dans mon âme et je devrais tâcher de guérir au plus vite.« 

« Une vie bouleversée »  Etty Hillesum, jeune femme juive hollandaise, morte à Auschwitz en 1943

Déclaration des voix juives pour la Paix sur les attaques de Gaza.

Répondre à quelqun de lucide Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

54 commentaires sur “Gaza, seule la PAIX…”