Nous résistons

librement inspiré du poème « Adultillages » de Chomp’

« Avec nos énergies d’escargot-te-s
en course avec un rouleau compresseur,
-oui, sur la même piste, pour des raisons d’équité,
et avec une légère avance sur l’engin -louons sa loyauté-,
nous résistons.

Et nous ne nous berçons d’aucune des illusions, pauvres pansements,
dont pourtant nous devrons nous contenter.

nous résistons. »

réalisé par Fabio Campo
dans la collection « un certain regard« 

musique de Chopin
« Nocturnes Op. 9 No. 1 in B flat minor »

le poème « Adultillages » publié sur le blog « Les suiveurs des choses »

filmé au Kerala, Inde, julllet 2005

2010 une production Small Things

17 réflexions au sujet de « Nous résistons »

  1. @Frayent 🙂

    Superbe citation.
    Debout, toujours sans jamais courber le dos.
    Le texte de Chomp’ est très fort.

    @emcee

    Je transmets illico presto 🙂

    @Fajua

    Oui, au niveau de la symbolique, il y a de quoi faire 🙂

  2. Merci, Fabio,
    Toi, l’Italien qui sait faire des photos d’amour …

    et Celeste 🙂

    Gilles Vignault dit :
    « Une branche à la fenêtre
    M’a rappelé qu’à renaître
    L’amour ne se lasse pas
    Et qu’à traverser l’espace, tout oiseau laisse une trace
    Plus vivace que mes pas » …

    ce « Nous resistons »

    qu’il prenne son envol …

    😉

  3. Ouaip,
    j’en ai aperçu quelques unes, (affreux privilégié), mais j’attends le jour (proche) où je pourrai contempler à loisir certaines qui me tiennent déjà à coeur, ça m’arrive rarement, mais là, je ferai chauffer l’imprimante pour de bon, et je mettrai (enfin) quelques images sur les murs de ma (très monastique) cellule

    « Chompiji »,
    tiens,
    je n’y avais pas encore songé,
    je sens que je vais m’autoproclamer …
    😀

  4. de si beaux liens entre les sensibilités de l’un et celle de l’autre, et celles des autres en filigrane… grazie mille 🙂

  5. @Salut Chomp!

    Chompji, c’est pas mal!

    Tu sais, « ji », que j’accole à « Marc », c’est un clin d’œil que je lui fais.
    Marc est très savant, il est philosophe, il sait des tas de choses que je ne sais pas et puis il est méditant.
    Régulièrement, sur son blog, il écrit une fulgurance. Quelques phrases, qui, lorsque je les lis, m’accompagnent tout au long de la journée, m’aident à réfléchir et m’apaisent.

    Et toi, poète, tu fais chanter les mots et te lire enchante et apaise 🙂

    Apaiser, avoir cette sensibilité, ce don, celui d’apaiser, est précieux.

    @Ko 🙂

    Grazie a te, bella!

    @agathe 🙂

    En paix …

  6. Bravo, très beau.
    Les vagues et les oiseaux, ont traversé le temps des hommes.
    Ce sont eux qui résistent, nos agitations, nos peurs, nos haines, sont dérisoires autant qu’éphémères.

Répondre à Fajua Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *