Détruire, dit-il

« Qu’est-ce qu’on fait si on trouve des terroristes ? On les détruit ! » Il l’annonce comme une évidence, du ton tranquille qui lui est habituel. Lui que l’on disait mou vient de lancer une guerre, pour, nous dit-on, lutter contre le terrorisme, répondre à l’appel du président malien, empêcher la charia de s’installer au Mali.

La charia, épouvantail agité sous le nez des occidentaux, tout le monde en cause mais personne ne sait de quoi il s’agit.
Tremblez bonnes gens, si nous ne les détruisons pas, ces terroristes voudront l’imposer chez nous, ils viendront jusque dans nos terres égorger nos femmes et nos enfants, que leur sang impur abreuve nos sillons…oups, je m’égare
La charia est un épouvantail à intensité variable, appliquée en Arabie Saoudite, au Qatar ou aux Emirats Arabes Unis, elle ne nous dérange pas plus que ça. L’homme qui veut détruire les terroristes, affable, a été reçu avec faste en Arabie Saoudite en novembre et, dernièrement, aux Emirats Arabes Unis. Fut-il question des Droits de l’Homme dans les discussions ?
Dans un pays ami, surtout si celui-ci est assis sur un puits de pétrole ou s’il est, comme le Qatar, un des plus riches de la planète, la charia, nous nous en accommodons, ça s’appelle la realpolitik baby, et lâche nous la grappe avec tes niaiseries de droits de l’homme nous on s’occupe de choses sérieuses.

Détruire, curieux choix de verbe, que l’on utilise usuellement pour les objets, les animaux parasites, détruire la vermine, mais pas pour les humains, « tuer » était-il trop cru ? Ou le terroriste n’est-il plus considéré comme une personne ? Pourtant, si affreux soit-il, un meurtrier reste un être humain, lui nier son humanité c’est renier la nôtre.

« Fallait-il pour autant laisser des criminels armés jusqu’aux dents massacrer la population de nord Mali ? » martèle le va-t-en-guerre. La question est détestable et elle en masque d’autres.
A-t-on tout fait pour ne pas en arriver là ?
Quelle est la responsabilité de la France dans l’effondrement de l’Etat malien ?
Qui sont vraiment les terroristes ? Que veulent-ils ? Qui, tapi dans l’ombre, les arme ?
D’où viennent leurs armes ? Déjà, elles sont en partie produites chez nous, la France est toute fiérote d’être le troisième producteur d’armes mondial. Une fois fabriquées, il faut les vendre pour « faire marcher notre économie » là encore, on ne s’embarrasse guère de droits de l’homme et on livre la marchandise à qui la paye. Le matériel militaire utilisé par les terroristes vient tout droit de la Libye.
Quelles sont les réelles intentions du gouvernement français ?
Défendre les Droits de l’homme ? Vu le peu d’importance que nous en faisons dans les monarchies amies, on peut en douter.
Protéger les Maliens ? Le motif serait noble mais alors pourquoi, puisque nous aimons tant secourir les étrangers, les expulser des chez nous avec un tel zèle: 36 822 sans-papiers expulsés en 2012, un honteux record. Comment ? Nous n’avons pas les moyens d’accueillir toute la misère du monde ? M’est avis qu’une guerre coûte autrement plus cher à l’Etat que quelques milliers de migrants qui viennent pour travailler et qui, au final, nous rapportent des subsides.
Vendre nos Rafales ? « « Nous pensons que c’est un très bon avion, je n’ose pas dire que l’expérience l’a démontré, mais c’est pourtant le cas, aussi bien en Libye que même sur le théâtre malien » a paisiblement déclaré François Hollande à Dubaï.
Défendre nos propres intérêts? Le sol malien contient de l’or et, surtout, de l’uranium. Il est si simple, comme au Niger d’exploiter sans retenue les ressources des pays pauvres
Mobiliser les Français, les unir dans la lutte contre les affreux terroristes, l’attention tournée vers la vaillante soldatesque et détournée de la casse des droits sociaux, passés à la moulinette pour le bon plaisir du MEDEF ?
Créer un écran de fumée pour masquer la pauvreté galopante et l’incapacité du gouvernement à aider les plus démunis ? A moins qu’il ne s’agisse d’un manque de volonté, TINA (there is no alternative), se repaît du malheur des peuples et, pour lui obéir, même Flamby peut devenir Destructor !

Mali

5 réflexions sur « Détruire, dit-il »

  1. A lire:
    MALI • Une intervention indécente
    Pour le grand reporter britannique Robert Fisk, la guerre menée par la France n’est ni plus ni moins qu’un remake d’autres interventions grotesques menées par les Occidentaux.
    http://www.courrierinternational.com/article/2013/01/22/une-intervention-indecente

    et « Deux poids, deux mesures » Rony Brauman
    http://www.alternatives-internationales.fr/deux-poids–deux-mesures_fr_art_1180_61645.html

  2. « La charia, épouvantail agité sous le nez des occidentaux, tout le monde en cause mais personne ne sait de quoi il s’agit. »

    Si vous ne savez pas de quoi il s’agit, renseignez-vous. Et priez pour ne jamais le savoir de façon intime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *