La tacatacatique de Rama Yade

Manifestement très douée pour s’agiter dans un verre d’eau boueuse, la secrétaire d’Etat aux Sports vient une fois encore de donner l’occasion à la médiocre presse dominante d’accoler l’adjectif « rebelle » à son nom.

Rebelle ! Quel drôle de mot ! Pourquoi pas insurgée ou révolutionnaire ?

Car il suffit désormais, après avoir grandement contribué à donner plus de pouvoir à l’argent dans le sport-  en aidant, par exemple, à la libéralisation des paris en ligne-  de s’indigner, d’un ton faussement vertueux,  du montant des frais d’hébergement des bleus (ah les bleus, inépuisable source d’amusement, jamais à ma connaissance une équipe de foot n’ayant atteint un tel niveau de ridicule) pour être qualifiée de rebelle !

La ficelle, que dis-je, la corde, est pourtant épaisse et le coup à effets multiples.

Imaginons que les bleus se ramassent lamentablement dès les premiers matchs.
La défaite porterait un mauvais coup à une image présidentielle déjà fort écornée. Oui mais, au sein du gouvernement, quelqu’un, Rama Yade, s’est déjà positionné dans le camp de la vertu indignée « J’avais appelé les instances du football à la décence. En temps de crise, il faut y penser ». Sarkozy, qui s’est bien gardé de participer à l’hallali provoqué par les déclarations de la donzelle, laissant, entre autres, la divine Roselyne monter au créneau avec la délicatesse d’un hippopotame, pourra toujours tenter de se donner des airs humanistes en reprenant à son compte la dénonciation de la gabegie.
Comme de bien entendu en cas de victoire finale la notion de gabegie s’évanouira dans le fracas des vivats, Sarkozy se pavanera comme s’il avait lui-même tapé dans le ballon, Rama Yade, toute indignation avalée, jubilera et sa petite phrase tombera illico presto dans les oubliettes.
On nous bassinera avec la grandeur de la France et la vaillance des ses petits soldats aux mollets musclés etc…etc.

Seconde hypothèse.  En 2012, Sarkozy, enseveli sous la montagne de scories qu’il amasse lui-même depuis  beaucoup trop longtemps, perd le pouvoir. Lequel pouvoir, récupéré au vol, se retrouve plaqué sur la bedaine d’un DSK matois, n’ayant de socialiste que l’appellation et qui, je le parierais volontiers, n’hésitera pas à pratiquer une politique d’ouverture, à sa droite bien entendu.
Et là, bingo, la « rebelle » Rama Yade, se retrouve parmi les élus !

Et cela, avec la complicité de la presse qui désinforme et manipule en nous présentant Rama Yade comme une héroïne insurgée.

Tiens, en parlant de manipulation, dans une tribune du Monde, deux valeureux philosophes  mondains sont montés au créneau pour défendre Israël.

Sous leur plume,  attaquer un bateau dans les eaux internationales et massacrer ses passagers  devient « Les Israéliens ne voulaient pas de ce bain de sang. Ils sont tombés dans un piège. Ce bain de sang a été délibérément provoqué par les organisateurs« 

Décidément, ils « osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! ».

39 réflexions sur « La tacatacatique de Rama Yade »

  1. Entièrement d’accord avec toi.

    On comprend pourquoi Sarkozy a conservé R. Yade dans son équipe… C’est une bonne cliente pour les médias dominants… Elle leur donne en quelque sorte des sujets faits mains… et pendant ce temps-là les choses sérieuses se font dans l’indifférence médiatique.

  2. @D.Goux

    Tout compte fait vous m’avez assez amusée. Je me suis lassée de vos pitoyables pitreries, de votre prétention, de votre bêtise sur laquelle vous tartinez des bribes de culture.

    Ce commentaire, stupide , pas même drôle sera le dernier de votre part toléré sur ce blog.

    And now, via!

  3. Rebelle, insurgée, révolutionnaire, est-ce bien convaincant ? Quand on la verra sans-culotte, je commencerais à y croire.
    Mais dans le rôle du re-converti de nouveau prêt à porter à gauche, je verrais bien… mais en fait vous savez déjà très bien qui.

  4. @Phil

    Valse des vestes!

    @Papy Joker

    Oui, ça fait du bien, merci de l’apprécier 🙂

    Pendant des mois j’ai observé, j’ai suivi à la trace la parole haineuse, raciste, réactionnaire.
    J’en ai assez lu, assez vu.
    Je sais maintenant que la diffusion du pire, de ce discours d’extrême droite qui maintenant se veut lettré, repose sur la complaisance de beaucoup.

    Complaisance, c’est bien ça.
    Pour un lien, virtuel ou non, on cautionne, on oublie, on excuse les appels à la haine et à la mort.

    Et oui, d’aucun(e)s souhaitent me voir égorgée et l’écrivent, fiérot(e) de leurs bons mots.

    Certains applaudissent, persifflent, rajoutent leurs crachats.
    D’autres minaudent et excusent.
    D’autres encore ne voient pas ne comprennent pas ne savent pas.

    « Il n’y a de pire sourd que qui ne veut entendre » dit la sagesse populaire.

    Mais peu importe, s’il convient de tenir à l’œil les fâcheux fachos il ne s’agit pas non plus de leur accorder une importance qu’ils n’ont pas.

    Le monde passéiste et figé auquel ils aspirent est foutu. Ils auront beau gesticuler, éructer, menacer, comploter cela ne servira à rien.

    L’occident a déjà perdu cette suprématie vaniteuse et injuste qui a condamné à la misère une bonne partie de la population mondiale.

    Tant mieux. La roue tourne.

    Et qu’importent aussi les pleutres, les niais complaisants, les girouettes et les bas-du-front-plus-bêtes-que-méchants qui se rallient à qui les flattent, il y en a toujours eu.
    Il suffit de regarder ailleurs pour ne pas les voir. Ils existent si peu!

  5. Eh be, soyons préservés que vous n’ayez aucune « influence », nous francais ou autres^^^
    Bonne soirée, la mal surnommée

  6. @Martine

    Mamma mia, quel charabia!

    Je devine néanmoins une intention perfide. Hou, la vilaine Martine, qui, anonyme comme toujours, vient déposer sa petite crotte vespérale, sous-entendant que je ne suis pas une blogueuse zinfluente!

  7. Bon, je vois que ça continue ici. Ils n’ont rien d’autre à faire dans la vie que de pourrir celle des autres?
    Moi, ça me dépasse, cette volonté de venir déposer des remarques perfides juste pour laisser croire qu’ils existent, parce que des arguments intelligents, ils n’en ont pas. Sinon, ils les développeraient, au lieu de se gausser de ceux des autres.

    Pour revenir à Rama Yade, je suis d’accord, elle est stupide. Et l’épargner parce qu’elle est noire, c’est ça le racisme.
    Apparemment, elle sert de faire valoir – de clown blanc, en quelque sorte 😉 – au reste du gouvernement. Plus elle dit d’âneries, plus les autres se croient intelligents. C’est dire le niveau de réflexion.
    Je voudrais quand même rappeler des déclarations antérieures bien plus graves que celle-ci: elle a dit que tant que Ribéry serait mis en examen, il ne devrait pas porter le maillot de l’équipe de France.
    Allons bon, voilà que cet objet devient d’un seul coup d’un seul l’emblème de la République!
    Et qu’une énorme entreprise uniquement commerciale qui brasse des milliards à des fins privées devient le porte-drapeau de la France.
    Nous sommes tombés bien bas.
    Les jeux du cirque et de moins en moins de pain.

  8. @emcee

    Salut ma belle 🙂

    Bravo pour ton com et aussi pour ceux que tu as laissés sur l’autre fil.
    Farpaits, comme d’hab.

    Les fâcheux fachos, on s’en tamponne le coquillard!
    S’ils me détestent tant c’est que mon discours les dérange (ma personne aussi semble-t-il ).
    Tant mieux, j’aurais détesté leur plaire.

  9. Décidément, le web est un lieu privilégié pour observer le comportement humain, on voit des choses surprenantes.

    Par exemple, si je lis ça:
    « Et qu’importent aussi les pleutres, les niais complaisants, les girouettes et les bas-du-front-plus-bêtes-que-méchants qui se rallient à qui les flattent, il y en a toujours eu. »

    et même l’ensemble de mon com 8, dans lequel mes « critiques » d’un ordre général, ne visent personne en particulier, bref, si je le lis, d’abord, je ne me sens aucunement concernée, ensuite, en admettant qu’il me vienne un doute, je ne m’en vanterais pas haut et fort en désignant à la vindicte publique l’auteur d’une attaque dont je me serais auto- désigné la victime.

    Au moins par respect pour la personne qui a écrit (en l’occurrence moi) et qui n’accuse personne.

    J’ai dans l’idée que le respect est une valeur en perte de vitesse, comme le courage, d’ailleurs, à part celui de tomber à bras raccourcis sur qui ose attaquer les fâcheux fachos, je n’en vois guère sur le web.
    Ou plutôt si, j’en vois, sur les blogs de celles et ceux qui défendent, par exemple, les sans-papiers, sur ceux qui agissent, comme à RESF et sur les blogs de celles et ceux, comme mon ami Olivier, qui n’ont de cesse de dénoncer l’injustice.

    A moins que certains(e)s, grisés par un éphémère succès, se croyant au centre du web, ne s’acheminent vers une caricature d’eux-mêmes.

  10. J’ai enfin trouvé le bon bouton pour m’abonner. Ce commentaire annule le mail précédent.

    Je suis entièrement d’accord pour tout. Rama est un personnage de contes de fée et son rôle est purement décoratif et soporifique. Quant aux deux philosophes que tu cites, ils n’ont déjà plus grand crédit. Tout justes bons à vociférer dans les émissions en perte de vitesse.

  11. @captainhaka

    Je viens de te répondre 🙂

    Merci de ton com. Des pantins, rien de plus qui détournent l’attention de l’essentiel: la destruction des protections sociales, la gabegie, l’injustice etc etc, la liste est longue.

  12. Je partage, la mayonnaise a tourné, personne n’est dupe du jeu de Rama Yade. Et de Rama Yade en passant par Fadela pour arriver à Rachida Dati, une belle égalité chez les zhumains, chacun a son lot d’individus peu reluisants ;-))

  13. Je ne suis pas du tout d’accord avec vous, oh Céleste que ne connais pas.

    Rama Yade emmerde Sarko, d’accord au départ, la belle plante, issue de la banlieue, bien que son père fut secrétaire particulier de Senghor avait tout pour plaire outre sa beauté, sa vivacité et son éducation « on » pensait qu’elle se plierait afin d’arriver.

    Il n’en est rien, elle ne ferme pas sa gueule, Sarko l’eut volontiers virée, mais pas de bol, les français l’adorent, elle est populaire.

    Rétrogradée, elle reste rebelle, n’en fait qu’à sa tête, s’éloigne des consignes présidentielles si d’aventure cela l’enchante.

    Si réellement elle avait voulu protéger ses arrières ou le gouvernement en cas de défaite sanglante des bleus, elle aurait plutôt émis un léger doute sur une action de Domenech, que ce soit sur sa sélection, un vieux et un blessé ou sur son coaching, cela était facile en exprimant une crainte d’œuvrer sans critiquer. D’autant plus il y a en des choses à dire, sur cette fine équipe, et la manœuvre aurait été bien plus efficace.

    Je crois, bêtement, qu’elle a été surprise par ce choix en mars, l’a écrit à ce moment là aux instances et le redit lorsque les journalistes découvrent à leur tour le scandale.

    Quand à l’imaginer travailler avec DSK, ce ne serait pas du gagné, si la demoiselle voulait arriver à tout prix, sa gueule elle l’aurait fermé dès le début, vous la dénigrez, simplement et la mésestimez.

    Elle est non seulement canon mais hyper maligne,avec un très beau cursus. Je me demande parfois si elle ne provoque pas un peu de jalousie chez les autres nanas….

  14. @évidemment d’accord avec Agathe 🙂

    @LadyWaterloo

    Votre analyse est différente, probablement parce que nos sensibilités politiques le sont.
    Je laisse immédiatement tomber le coup de la jalousie j’ai amplement passé l’âge d’être jalouse d’une nana de 34 ans, ou d’une autre femme en général
    et d’ailleurs, puisqu’ on en parle, je ne suis pas d’un naturel envieux. Chacun a ce qu’il a et fait fait fait ce qu’il lui plait plait plait.
    Ni frustrée ni aigrie.
    Et ayant conscience d’appartenir aux privilégiés de la planète, je trouverais parfaitement ridicule de jalouser, telle ou telle pour sa beauté, sa culture ou son entregent.

    Entregent, certes Rama Yade n’en manque pas, enfin disons qu’elle aimerait en avoir. Pour causer, elle cause et à mon sens généralement à mauvais escient.

    Ce n’est pas dénigrer un personnage politique que de critiquer ou désapprouver ses propos et ses prises de position. Nous sommes en démocratie et les élus (justement) représentent le peuple, lequel peuple a encore le droit de manifester, d’exprimer, son mécontentement.

    Pour en revenir à Rama Yade, je n’ai aucune estime pour elle, pas plus que pour aucun des membres du gouvernement.

    Je désapprouve totalement la politique menée, point par point et je trouve honteux que des ministres démagos jouent »les rebelles » pour préparer leur futur alors qu’ils cautionnent l’infecte politique d’expulsions des sans-papiers.

    Surtout quand il s’agit de quelqu’un dont le précédent mandat était la défense des droits l’homme…lamentable!

    Sur le plan social, cette mise à bas des acquis, ces destructions du système sanitaire et de l’école sont scandaleuses.

    etc etc…

    Donc, voyez-vous, à travers Rama Yade, c’est un système que j’attaque car pour moi, comme pour beaucoup d’autres, il est inique.

  15. Je suis arrivée ici via le blog de Didier Goux que j’ai aimé et que je n’aime plus autant…
    Je vous souhaite bon courage et je suis rassurée car j’ai vécu quelque chose de semblable, un « lynchage » virtuel non à cause de Rama Yade et des bleus mais de Gérard Depardieu que j’ai osé défendre…
    Mais en amont il y avait un MONSIEUR (en gras, en lettres grasses surtout le monsieur…) qui se vantait de tout savoir et tout connaitre, sauf le mot que j’avais écrit ce jour là pour l’avoir lu chez un « autre ». Sans mauvais esprit, je l’ai invité à ouvrir son dictionnaire. Il l’a mal pris et Depardieu a servi de détonateur. Le pauvre !
    Courage à vous Céleste et résistez ! La Blogosphère est un concentré de notre « belle » nature humaine !

  16. En politique, contrairement au football, les buts contre son camp peuvent être comptabilisés pour soi. Enfin, c’est ce qu’ils croient, apparemment!

    J’ai bien aimé ton titre. 🙂

  17. @Luttecia

    Désolée votre com était resté coincé, ça arrive!

    Merci de votre soutien. C’est très gentil et je suis touchée.
    Ne vous faites pas de souci, résister, je sais faire. C’est même une spécialité 🙂

    @salut Eric !

    Oui, moi aussi j’aime bien le titre 🙂
    Ils croient beaucoup de choses au gouvernement!
    Baci

  18. Rama Yade est une jeune femme belle et brillante, prise dans les filets du pouvoir. Difficile de garder les pieds sur terre. Et puis, quelle est la réalité entre ce qu’elle est, ce qu’elle veut, ce que l’on veut d’elle, ce qu’elle pense… et 3 mots extraits de leur contexte ? Je ne me fais aucun souci pour elle, mais… Il faut défenfre les forts contre les faibles, disait Nietzsche… il n’était pas politiquement correct.

  19. @Annie

    « prise dans les filets du pouvoir! »

    Pauvre choute!

    c’est quand même elle qui, par ambition, a accepté de s’y coller, dans les filets!

    Ceci dit, qu’elle te plaise me semble être dans l’ordre des choses.

    Au fait, tu vas bien?

  20. @  » Céleste » , il faut oser un tel pseudo!
    Me moque complèèètement de ce que vous pensez à mon endroit.
    Jalouse, vous l’etes, je le sais :ppp
    Voui, le titre… MDR

  21. @Martine

    Vous en savez des choses!

    « Me moque complèèètement de ce que vous pensez à mon endroit. »
    Et moi itou, donc inutile de revenir. Temps perdu!

  22. @martine: c’est tout ce que vous avez à dire? Vous vous introduisez anonymement sur un blog pour insulter la personne qui le tient?
    Quelle indigence. J’espère qu’au moins cela vous a apporté quelque satisfaction. Certain-e-s se contentent de très peu.

  23. Je ne pense pas qu’il y ait eu insulte, nous devons pouvoir nous exprimer dans les blogs comme des personnes adultes, raisonnables, puisque à priori nous le sommes, donc ouverts au dialogue, ce dont nous rêvons tous pour la France

    je suis très heureuse d’être en démocratie, car, par le biais des élections, ce n’est ni vous, ni moi qui auront le dernier mot. Mais l’ensemble des français.

    je ne suis pas forcément heureuse des futures candidats de la droite, enfin ceux qui ont assez de lisibilité pour gagner (Villepin, Sarko ) Pas plus que vous n’êtes apparemment satisfaite du choix probable de la gauche ( DSK).

    Mais quel que soit la façon dont la France sera gouvernée en 2012, je respecterai ce pouvoir, car il sera légitime.

    J’ai un certain respect et de la considération pour énormément de personnes politique de gauche comme de droite, je rejette les extrêmes de gauche et de droite dans un même panier. L’idéologie marxiste comme l’idéologie nazie dont elles sont issues sont des abominations.

    Dans le choix des différentes politiques il y a toujours du très bon du bon, du moins bon du mauvais et de exécrable.

    Dans mon blog, je tape largement autant à droite qu’à gauche d’ailleurs, soutenant tantôt S Royal, sur le coup de la contraception, elle avait raison, tantôt R Yade sur le coup du gaspillage pour les hôtels elle a raison. La FFF aurait pu consacrer plus de fric pour construire et entretenir des terrains de foot, et aider les petites fédés ;
    voire, je rêve, exempter de leurs cotisations toutes les familles modestes, simplement eut été un geste de solidarité de la part des bleus que l’ensemble des français en ces temps de crise eurent appréciés.

    Alors oui, j’aime beaucoup Rama Yade, et non elle n’a pas le soutien entier de Sarko, qu’elle gêne parfois beaucoup (le coup des droits de l’homme lors d’une visite officielle c’était pas elle?)

    Et critiquer tout et rien dans un gouvernement car il n’appartient pas à « son » bord est dommage, on y est forcément injuste et on y perd de la crédibilité.

  24. @emcee

    indigence, bien vu 🙂

    @Ladywaterloo

    Adulte, adulte, c’est vous qui le dîtes!
    Et puis, c’est quoi un « adulte »?

    Passons!

    « l’idéologie marxiste comme l’idéologie nazie dont elles sont issues sont des abominations. »

    argh!
    Mais non Lw, ce n’est pas comparable!
    Bien sûr, il y a des morts, beaucoup et d’horrible façon, des deux côtés mais les deux idéologies sont complètement différentes, opposées.

    Le marxisme, visait au bonheur des peuples, à la justice sociale et au partage de richesses.
    Il a été dévoyé, traîné dans le boue, utilisé à des fins totalitaires. C’est vrai. Mais l’idée de départ est humaniste.

    Ce qui n’est absolument pas le cas du nazisme qui, lui, visait à l’extermination des peuples (juifs, Rroms) et à l’instauration du règne de l’homme blanc, de « race aryenne » sur, au moins, toute l’Europe.

    Rien d’humanisme là dedans. Le nazisme n’est pas devenu une idéologie monstrueuse et exterminatrice, il l’était dès la base. C’est son postulat.

    Assimiler les deux est totalement ignorer l’histoire, ne pas avoir le moindre embryon de culture politique.

    Par ailleurs, vous écrivez:
    « La FFF aurait pu consacrer plus de fric pour construire et entretenir des terrains de foot, et aider les petites fédés ;
    voire, je rêve, exempter de leurs cotisations toutes les familles modestes, simplement eut été un geste de solidarité de la part des bleus que l’ensemble des français en ces temps de crise eurent appréciés. »

    Évidemment, mais ce n’est le rôle d’un ministre de s’occuper des dépenses de la FFF!
    Ce n’est pas nous, les citoyens qui payons l’hôtel des « bleus »!
    Je suis moi aussi scandalisée par « l’argent du foot »
    c’est honteux, bien sûr
    Je l’ai écrit, là: http://www.celestissima.org/rubrique-decadence/
    entre autres, j’en parle souvent

    Mais Madame, Yade, qui a permis la libéralisation des paris en ligne (direct dans la poche des amis de Sarkozy), joue sur plusieurs tableaux. Elle n’est absolument pas sincère!

    Ce soir elle sera en Afrique du sud, où croyez-vous qu’elle va dormir?
    A l’auberge de jeunesse?

    Non, elle dormira dans un hôtel à plusieurs étoiles, hors de prix, et cette fois, l’addition, c’est le contribuable qui va la régler!

    Mais si, elle a soutien de Sarkozy!
    Il ne faut pas croire tout ce qu’on vous raconte. Si Sarkozy ne la soutenait plus, il aurait virée depuis longtemps, comme il a fait avec Rachida Dati. Si elle est encore là, (à mon sens à son déshonneur), c’est parce qu’elle sert à quelque chose!

    Pour finir il ne s’agit pas de critiquer « tout et rien dans un gouvernement car il n’appartient pas à « son » bord  »
    Prenons Chirac, pas ma tasse de thé non plus, mais je l’ai entièrement soutenu quand il a pris position contre la guerre en Irak. Chapeau!

    En ce qui concerne le gouvernement Sarkozy, j’ai beau réfléchir, je ne vois pas une mesure que je puisse approuver.

    Je rejette, point par point, tous les aspects de sa politique, qu’elle soit sociale, éducative, sanitaire, culturelle, judiciaire, sportive économique ou étrangère.

    Rien!

    Donc je l’exprime.

  25. Des mois que je n’étais pas revenu sur cette perle du net … et je le regrette … et je compte bien rattraper le temps perdu !
    Non seulement le nom « Céleste » est bienvenu, mais le superlatif est quasi-indispensable : on se sent bien, sur ce site, c’est « célestissime »!
    Et les liens que tu conseilles sont très bons : rezo.net, par exemple, qui ouvre à de nombreux autres sites d’info, blogs, articles.

    Bonne mise au point de ta part sur la différence cocos/fachos : il ne faut pas piétiner l’Histoire !
    Et puis sinon … tous ces commentaires (je suis le 31ème) au sujet de notes de frais pour les footeux … Y en a-t-il autant pour des sujets moins « sexy » ? Cela mérite-t-il qu’on fasse le jeu des commu-niqueurs qui paradent au pouvoir ?
    J’espère que tes lectrices-teurs sont aussi volubiles au sujet d’autres questions comme le droit d’asile (comment ? ça existe encore ?!) ou, pire, les questions sur le « nerf de la guerre », c’est-à-dire l’argent, la répartition des richesses, et les milliards de milliards qui circulent dans les paradis fiscaux … on ne parle pas là des notes d’hôtel …
    Comme tu le dis : « La roue tourne » et de nos jours, c’est plutôt celle de la « for-thune » de tf1 que celle de Khamorro ! Plutôt celle de la roulette que celle de la roulotte … et c’est bien dommage.

  26. @salut estebanane, bravo pour le pseudo et merci , sincèrement, pour les gentilles choses que tu as écrites:-)

    Oui, il ne faut pas piétiner l’histoire. Ce qu’écrit lw, dans son com plus haut est très représentatif de la confusion qui règne dans l’esprit de certain(e)s, ignorant(e)s de l’histoire et, ou, manipulés par des discours fallacieux.

    On présente désormais le nazisme et le communisme comme deux horreurs égales, mettant dans le même panier, l’extrême gauche et les fâcheux fachos d’extrême droite!

    C’est très pervers.
    Cela correspond à un glissement du centre vers les thèses conservatrices, réactionnaires dont les défenseurs sont en train de tout faire pour avoir l’air « respectables » et qui se répandent sur le web s’appuyant souvent la gentillesse, la naïveté, le manque de culture, la superficialité de certain(e)s.

    L’autre fait notable sur Internet, bien sûr, est que toustes peuvent s’exprimer, ce que je trouve extraordinaire. C’est la première fois dans l’histoire de l’humanité que tout le monde (dans les pays riches), ou presque, peut écrire librement.
    Donc tout circule, le meilleur comme le pire.
    C’est ainsi , moi, suis inconditionnelle de la liberté d’expression.
    (à part quand on vient m’insulter ou se réjouir de la perspective de ma mort chez moi, mais là, c’est de l’auto défense)
    Trier le bon grain de l’ivraie demande de la vigilance.

    Certains sites d’infos, résolument d’extrême droite, attirent un ample lectorat en alternant des billets très sociaux, très proches de l’extrême gauche et des discours d’un racisme hallucinant.

    Mais bon, ce n’est pas typiquement français!

    Résister, inventer, c’est exister!

    Je suis très vivante 🙂

  27. « Oui, il ne faut pas piétiner l’histoire. Ce qu’écrit lw, dans son com plus haut est très représentatif de la confusion qui règne dans l’esprit de certain(e)s, ignorant(e)s de l’histoire et, ou, manipulés par des discours fallacieux. »

    tu me juges où je rêve?Je ne te juge pas pas de grâce, exemptes moi! Je ne suis pas si ignare, enfin, je l’espère, ni manipulée, de cela j’en suis certaine. Ce jugement me paraitrait lapidaire (de lapidation) si je ne savais être, ici, sur un blog que je sais ouvert, je craindrais être disqualifiée,car idiote, stupide, ou je ne sais quoi .

    Ou bien alors, pire tu me méprises… Je ne le pense pas, comment peut on mépriser lorsque on ne sait pas grand chose de l’autre, la défausse est je ne te méprise pas, je méprise la pensée qui t’es inspirée par cette ignorance. Le racisme du savoir envers l’ignare, on oublie.

    Tout cela m’offense. Je me sens méprisée. Grave, plus grave que le racisme de peau, déso, on m’a méprisé pour bien d’autre chose, religion suspectée, d’où viens tu, jamais pour mon intellect. Il ne faut pas faire cela.

    je ne le ferai jamais, je ne suis pas plus con que toi ni plus ignare.Mon esprit n’est, je l’espère, pas plus confus.

    Mais je me demande si c’ est ainsi que l’on écarte la pensée gênante, pour ma part, je ne procède pas comme cela aussi parfois je suis OK avec Aubry, Ok avec Cohn Bendit ou Ok avec Besson (si, si, cela, m’arrive 🙂 )

    Ma pensée politique ou pas, n’est pas monolythique, je suis Ok avec toi pour certain trucs mais pas pour le billet sur lequel j’ai réagi.

  28. Bonne forme la Celeste !
    Et hop, un goux de moins. Pas femme et noire ! C’est justement ce qui me – nous ? – rester courtois, car si elle avait été homme et blanche, elle aura pris une raclée !

    Tu parles des pleutres en occident… L’autre jour dans une queue à l’hôpital, des franchouillards. Plein. Puis arrive une grosse indienne qui comprend pas et va à un guichet directement. J’entends « c’est fou, ils sont vraiment roublards ». Qui ça ILS ? Je peux entendre comme cela des phrases HORRIBLES, pleines de sous entendus racistes. J’en ai ma claque ! Le pire, ils avaient l’air provinciaux plutôt gentils, mais voilà. Trop fréquent ce genre de truc. Le blanc français devient d’une petitesse et d’une bassesse qui me sidère, à chacun de mes passages réguliers ici. Et ça descend doucement et sûrement à chaque passage, brrrrrrrr

  29. Je voulais dire que j’aime les noires, tu dois le savoir Celeste !
    C’est fou le nombre de scories qui semble se déverser de plus en plus partout.

    Lw, on peut pas tout mélanger, vous faites l’offusquée, mais pouvez vous répondre à Celeste et sa mise au point ESSENTIELLE sur le communisme et le fascisme ?
    C’est important de ne pas dire n’importe quoi et de ne pas déformer l’histoire en un boueux magma. Vous savez, on mélange trop de (belles) couleurs, ça donne le … caca d’oie !

  30. @ celeste : franchement, tu es en forme ! Je me demande ce qu’il s’est passé à Aubenas !
    Plusieurs posts et quelle teneur ! Vas-y !

  31. Bravo Zolive!

    @ladywaterlo

    Mais non, je ne vous méprise pas! Qu’est-ce que vous allez chercher comme complications inutiles!

    Je n’ai pas non plus le souci de vous offenser, je reprends simplement un amalgame que vous faites et qui est pour le moins fâcheux.

    Et vous savez (ou plutôt probablement vous ne savez pas), jamais je ne méprise qui n’a pas de culture, celle-ci trop souvent est un luxe, je ne méprise pas davantage qui est manipulé. Il faut une vigilance sans faille pour ne pas l’être ( l’être le moins possible) et on n’a pas toujours le temps ou l’énergie d’être vigilant. Il faut aussi une grande lucidité pour avoir conscience que l’on est manipulé.

    Non, par contre ce qui m’attriste et m’agace, c’est plutôt la mauvaise foi.

    Je ne peux pas, même un instant, soutenir Besson.

    C’est une différence essentielle entre vous et moi.

  32. Modernes, soyez résolus!

    Les accrocs au portrait des familles et foutage de gueule permanent sortent, du bocal quasi météorologique, le QUOI à poser là, maintenant, tout de suite, nu et lisse, qui palpite: the kiss out in!
    Vite! Passe-moi, la caisse à outils! (Personne à Oeil-de-guerre, in “ZOOM pour le meilleur et pour le mieux”)
    Pas vraiment un baiser de Judas. Plutôt quelque chose mouillé, collé au vasistas. Une chose complètement dingue. Si elle met la pensée allemande, passablement boursouflée, en déroute, l’esprit français, frisant la rupture, passe outre.
    Se profile alors, aux yeux du profiler ès-bêtes de scène médiatique, le corps irrigué de vif argent, une scène d’amour qui combine la mauvaise foi et un mannequinat dépouillé de tout esprit critique.
    Je vous laisse imaginer le déshabillage! Sa fébrilité! Et répondre virilement à ceci: entre le labourage exotique et le déballage industriel, lequel est le plus moderne? Mais foin de toute critique! Pour une fois, soyons positifs!
    Proposons un titre au roman en train de s’écrire. Un titre extrait d’une cuisse esclave, debout! Un titre à rendre marteau, le coucou des salons automnaux et printaniers. Et jaloux, le julot libéré qui a pour pampres quelque impalpable pamphlet très-pompé. Dans sa tête, en fait, il est pompette.
    Et donc eccolo:

    COHN FOR RAMA!

    De quoi meubler l’abyssale solitude et ses appendices électoraux!

    Sur Cohn-Bendit pas manchot, empereur, en matière d’étatisme libéral, voir
    http://www.canalblog.com/cf/fe/tb/?bid=268123&pid=17301674
    Et aussi en bibliothèque, “une envie de politique”, 1998, définitivement indisponible. La crise de 2008 a fait ravaler quelque peu les envies carnivores de monsieur soleil vert. Depuis, il rumine: que faire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *