Nuit d’horreur à Mumbai

Être musulman en Inde, ce n’est pas facile.
Mon ami Johny, qui vit et étudie à Trichy au Tamil Nadu ma l’a souvent dit.
Depuis l’attentat du 11 septembre 2001, les contrôles policiers se sont multipliés, le soir, ils sont systématiques pour qui porte la barbe et le calot, et cela crée une constante et pénible sensation de suspicion.

Johny m’a raconté que quand il a voulu s’inscrire à un club de tir (il en rêvait depuis l’enfance), les dirigeants ont refusé son inscription, pour le motif que le club ne pouvait se permettre de prendre le risque d’apprendre le maniement d’une arme à un adolescent musulman, mais, devant sa déception, ils ont accepté de le former sans le déclarer. Par la suite, Johny s’étant révélé excellent tireur, ils ont procédé à son inscription. Il est rapidement devenu champion du Tamil Nadu dans sa catégorie. Son niveau technique lui permettrait d’accéder au niveau national et de viser une sélection olympique, mais son arme, de qualité moyenne, l’empêche de rivaliser avec ses concurrents et malheureusement ses moyens ne lui permettent pas l’acquisition d’un fusil plus performant. Quant aux sponsors, ils ont accepté depuis peu de prendre en charge ses déplacements, mais, toujours à cause de sa religion, ils ne veulent pas financer l’achat d’une nouvelle arme.
Son copain Ashiq, lui, rêvait de devenir pilote, mais, en tant que musulman, il lui a été impossible de trouver un centre de formation. Finalement, pour une petite fortune, il a intégré une école néozélandaise.

Ce ne sont que deux exemples, qui peuvent paraître mineurs mais qui sont authentiques et très significatifs des continuelles tracasseries auxquelles sont soumis les musulmans indiens, qui sont dans leur énorme majorité, comme Johny et Ashiq, des gens pacifiques et honnêtes qui ne demandent qu’à vivre tranquillement dans le respect de leurs droits.
Il faut aussi préciser que, globalement, les conditions de vie économiques et sociales des musulmans  sont inférieures à celles des hindous.

Depuis des siècles hindous, musulmans, sikhs,  chrétiens, bouddhistes, parsis vivent côté à côte. Régulièrement des épisodes sanglants viennent endeuiller l’une ou l’autre des communautés.
Ce sont alternativement le fait d’extrémistes, soit hindous liés au BJP, soit appartenant à mouvances islamistes.

Hier ce sont les islamistes qui ont frappé. Le groupe des Moudjahidines du Deccan, qui a revendiqué l’attaque n’est pas connu ; il semblerait que ce mouvement soit typiquement indien et non pas lié à des mouvances terroristes internationales.

Quoiqu’il en soit, c’est horrible.

Des jeunes gens armés jusqu’aux dents ont semé la terreur dans les hôtels, une gare, un hôpital, un café et les rues de la ville tuant une centaine de personnes, en blessant encore plus et prenant en otages des étrangers.
L’hôtel Taj, l’un des plus luxueux du pays, symbole du colonialisme et de la richesse d’une poignée de nababs indiens, prisé par les occidentaux fortunés, a été en partie incendié.

Cette cible n’a certainement pas été prise au hasard.

Je ne veux en aucun cas justifier ou excuser ce monstrueux déchainement de violence, mais simplement constater que quand l’injustice envers une communauté devient flagrante et continuelle elle provoque la révolte, sanglante, horrible.

On peut craindre dans les jours ou les semaines qui viennent à des représailles de la part des extrémistes hindous.
En décembre 1992 et janvier 1993 la destruction de la Babri Masjid (mosquée Babri) à Ayodhya et le massacre dans un train de pèlerins hindous ont été suivis d’un carnage à Bombay, dont au moins 1788 personnes furent les victimes.

Depuis d’autres attentats ont endeuillé le pays.

Tout cela est infiniment triste. Le pays de Gandhi apparaît aujourd’hui déchiré, meurtri.

Voilà où mènent l’injustice sociale, l’intolérance, le fanatisme religieux, la bêtise.

BASTA!

32 réflexions sur « Nuit d’horreur à Mumbai »

  1. Terrible, et le matracage commence :
    « certaines organisations impliquées dans l’attaque terroriste contre Mumbai sont liées à Al-Qaïda. Il s’agit notamment du groupe terroriste Lashkar-e-Toiba. Ses membres s’entraînent dans les camps d’Al-Qaïda, à la frontière indo-pakistanaise »
    Hasard ? Au moment de l’inter regne US, de quoi justifier l’implcation de ces derniers au Pakistan et contraindre la nouvelle administration ?

  2. Difficile d’argumenter quand on ne connait pas les véritables auteurs, liés ou non à Al-Qaïda. Le terrorisme reste haïssable dans tous les cas, forcément. Saurons nous jamais l’identité des véritables instigateurs ?
    quoiqu’il en soit il apparait aux dires d’un otage échappé, que les terroristes sont très jeunes, adolescents ? Les enfants dressés à tuer, voilà la vraie déliquescence du monde.

  3. Ce terrorisme aveugle me dégoûte. Sous prétexte de religion, il tue au hasard des gens qui ne pas impliqués.
    En revanche, s’il existait une autre forme de terreur, politiquement assumée, mise en œuvre par des vengeurs de leurs peuples, je la regarderais avec moins de mépris. Ainsi l’attentat du 11 septembre, encore que la revendication n’ait rien comporté qui pût nous interpeler.
    Quoi qu’il en soit, il faut croire que le terrorisme moderne, dirigé par des imbéciles contre des crétins, n’emploie que des ignares et des sauvages.

  4. J’ai écrit ce billet ce matin, en me basant sur les premières infos.
    En fait l’attaque s’est prolongée toute la journée.

    Entre temps il y a eu toutes sortes d’analyses et de suppositions dont celle d’Al Quaida, comme le souligne Yelrah.

    Mais ce matin on parlait de la revendication de l’attaque par les Moudjahidines du Deccan, dont un membre aurait déclaré sur une chaine télévisée indienne qu’ils avaient agi pour obtenir la libération d’islamistes emprisonnés et pour défendre leur communauté.

    Anne le dit justement, on ne saura, c’est à dire nous ne saurons, jamais qui a réellement commis cette attaque, effrayante.

    Oui, Michel, des sauvages sanguinaires, rien ne justifie ce genre d’attaque.

    Toute la journée on a beaucoup parlé des occidentaux morts ou pris en otage, mais il y a eu surtout beaucoup de victimes indiennes, particulièrement dans la gare. Les photos sont terrifiantes.

  5. « Voilà où mènent l’intolérance, le fanatisme religieux, la bêtise. »

    Je ne veux pas avoir l’air de défendre les religions (elles sont assez grandes pour le faire elles-mêmes) et je ne connais pas trop les dessous des conflits qui agitent la région, mais je ne pense pas que ces conflits, justement, soient attribuables à la religion. Les guerres ont presque toujours des raisons économiques profondes. Ce sont des groupes qui s’affrontent pour des objectifs économiques précis.

    Mais il est vrai que la religion sert d’étincelle et qu’elle attise les conflits.

  6. @Eric

    C’est très complexe.
    J’ai écrit ce billet ce matin, rapidement, sous le coup de l’émotion.
    Ce n’est pas une analyse, juste quelques réflexions.

    J’ai surtout pensé à mes amis indiens musulmans, qui vont encore plus souffrir de la discrimination, qui est réelle, due à leur religion et qu’ils supportent avec une infinie patience.

    La religion est l’étincelle, mais en Inde tout le monde est religieux et se définit en fonction de son obédience.

    Je suis très inquiète pour les indiens. Le gouvernement a accusé le Pakistan.
    Vrai, ou seulement un prétexte?

    Ce qui à craindre maintenant ce sont les représailles des excités du BJP, parti hindouiste ou pire encore, du Siv Sena, mouvement de fanatiques hindous, basé précisément à Mumbai

    Intérêts économiques? certainement, mais aussi religieux.

  7. La dernière fois que j’ai entendu parler de gens opprimés pour leur religion en Inde, c’était pour des catholiques.

    Vont-ils à leur tour se lancer dans le terrorisme ?

  8. @Yelrah

    merci pour le lien, très intéressant et effrayant! cette manipulation au mépris des peuples…froid dans le dos

    sinon sur le même site:
    http://socio13.wordpress.com/2008/11/27/interview-de-max-jean-zins-sur-lattentat-en-inde/

    qui souligne, comme moi, les difficultés des musulmans en Inde

    @pMB
    les chrétiens sont très minoritaires en Inde. Récemment ils ont été la cible du fanatisme hindou. Mais ce n’est pas systématique non plus. Au Kerala, il y a 20% de Chrétiens, beaucoup plus que dans le reste du pays et il n’y a aucun problème.
    Il y a aussi de très nombreuses écoles catholiques privées et elles ont beaucoup de succès auprès des classes moyennes, toutes religions confondues.

  9. et encore, écrit par Federico Rampini, spécialiste de l’Inde.
    son bouquin « La speranza indiana ” (je ne sais pas s’il a été traduit) est une bonne analyse du sous-continent (je ne suis pas entièrement d’accord avec lui sur le fond, Rampini est plutôt un genre de social libéral « de gauche »), mais son discours est intéressant.
    donc paru ce matin, dans la Repubblica:
    http://www.repubblica.it/2008/11/sezioni/esteri/india-attentato-2/ricchezza-mirino/ricchezza-mirino.html

    c’est en italien

  10. @Joël

    Effectivement , l’analyse de Christophe Jaffelot est très intéressante.
    Elle dénote une très bonne connaissance de l’Inde.

    Depuis hier je parcours les sites et je lis beaucoup d’approximations, et d’amalgames.

  11. Entendu ce matin Bernard Kouchner sur France Inter, qui, en dehors de quelques banalités « géopolitiques », exonérant le Pakistan de toute responsabilité dans l’affaire, s’est surtout occupé à rassurer l’opinion publique française : nos ressortissants, les employés d’Air France, notamment, sont sains et saufs (et tant mieux pour eux !)…

    Il aurait été indécent, dans ces circonstances, de lui parler d’Arcelor-Mittal et des licenciements prévus pour ajouter au confort des actionnaires de cette entreprise bradée.

  12. Des terroristes très jeunes, fanatisés, armés et manipulés par qui ?
    Des morts indiens, et cruauté du destin, une femme exceptionnelle, Loumia Hiridjee, d’origine indienne-malghache et musulmane, qui après une formidable réussite dans un monde étranger pour elle au départ, se consacrait à la cause des femmes, et notamment des femmes indiennes…

  13. C’est bien sûr affreux pour Loumia Hiridje, ses enfants et sa famille, mais ni plus ni moins que pour les 195 victimes qui ont été exécutées, 169 indiens, 26 étrangers.
    Près de 300 personnes ont aussi été blessées, dont certaines grièvement.

  14. Le « Moudjahidines », en Inde, appartiennent à la Police, non pas en tant que police mais en tant que groupes financés par les services secrets, groupes que l’on peut facilement avoir sous la main et manipuler autant qu’on peut…, d’autant plus qu’il y a un sérieux proBlème d’intolérance vis-à-vis des musulmans. On tient donc ces derniers en otage…, ainsi ils ne peuvent plus rien faire…
    De plus, il y a un officier de police qui durant l’attaque a été tué d’une Balle dans la nuque… (donc : réglement de compte interne…?) et ses deux assistants tués aussi. Ils menaient une enquête sur des gens très très Bien placés en politique…
    Et… si l’ISI pakistanaise est en avant pour les commanditaires (???), il faut savoir qu’elle est une des poupées gigognes de l’Intelligence Service de sa « gracieuse » Majesté !!!
    5 Britanniques ont été retrouvés parmi les insurgés…, noms donnés, ville d’attache aussi… par la police…
    Un jour plus tard, il n’y avait plus du tout de piste Britannique… Etrange !

    Ne vous laissez pas trop prendre à Beaucoup de visées terroristes…, nous sommes manipulés… comme jamais les populations n’ont été manipulées.
    Les vrais terroristes sont toujours ceux qui profitent de leurs menées. On a rarement vu des terroristes faire avancer un cause à moins d’être une insurrection totale de l’ensemBle de la population !

  15. @Onoée

    J’ai rédigé ce billet le 27 novembre, donc au tout début des évènements et alors que les Moudjahidines du Deccan venaient de revendiquer l’attaque.

    J’ai écrit ce que je ressentais et j’ai dépeint la réalité que je connais.
    Il se trouve que la communauté indienne musulmane est discriminée.

    Par la suite d’autres faits et déclarations sont apparus et la thèse de la culpabilité des M. du Deccan semble s’éloigner.

    Je ne sais d’où vous tenez les renseignements que vous écrivez, dommage que vous ne citiez pas vos sources!

    Je vous remercie de votre mise en garde, bien que je la juge inutile en ce qui me concerne.
    Je sais que nous sommes manipulés et mes lecteurs aussi le savent…tout le monde le sait.
    Je navigue tant bien que mal au milieu d’une montagne d’informations pour trouver ce qui se rapproche le plus de la « vérité » si tant est qu’elle existe.

    Mais toujours en doutant…

  16. Et si l’on arrêtait de dire le pays de Gandhi?
    Vos amis musulmans indiens ont peut être une autre image de ce brahmane devenu (trop) mytique…
    Un clin d’oeil après avoir lu votre commentaire sur le site de Politis.

  17. @JR (abcdetc)

    Et si l’on arrêtait de dire le pays de Gandhi?

    Bonne remarque 🙂

    J’avais écrit un texte à ce sujet il y a quelques temps:

    http://celestissima.20minutes-blogs.fr/archive/2006/10/10/que-reste-t-il-de-gandhi.html

    Gandhi est représenté partout, statues, portraits.
    Les musulmans que je connais ont pour lui beaucoup de respect, il est toujours considéré comme le père de la nation, avec Nehru.

    Gandhi s’est opposé jusqu’au bout à la partition et a plusieurs fois fait des actions fortes pour soutenir les musulmans contre le intégristes hindous.

  18. je connais beaucoup moins ce pays que vous
    juste quelques semaines pour y rencontrer ma fille et écouter, regarder, humer, sentir de partout
    humblement
    c’est vrai que je l’ai vu 1000 fois gandhi représenté, dans les MG Road à tous les coins de rues
    et dans l’iconographie innombrable, parmi les autres dieux…
    c’est vrai aussi que ma fille, dans son approche sociologique a influencé ce regard
    et descendu gandhi de son piédestal
    en favorisant un personnage comme ambedkhar dont j’ai vu des portraits chez des dalits
    mais je ne prétends pas tout savoir
    j’ai été touché par les intouchables
    Sourire
    Cordialement
    Continuez

  19. @JR

    « Ambedkhar » est le héros des intouchables et bien sûr des progressistes, mais il n’est pas perçu aussi bien dans les autres communautés…évidemment les intégristes du BJP (parti hindouiste) le détestent et les musulmans ne lui accordent pas une admiration particulière.

    Il a énormément fait pour les dalits, il est à l’origine de différentes lois.

    En particulier celle des quotas, qui crée régulièrement des tensions entre les communautés, les autres, par exemple les musulmans ou catholiques des classes les moins favorisées s’estimant lésés.

    Bon, je vais vite, rien n’est simple.

    Votre fille a eu une excellente idée en le valorisant, il est très peu connu en occident.

    Gandhi, si, à toutes les sauces, ce qui ouvre la porte à tous les amalgames et toutes les approximations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *