Encore une chronique indienne

Ma jolie petite valise rouge toute neuve (j’adore les valises) est prête.
Mon passeport est dans mon sac.
Le taxi est réservé.
Tout est en équilibre (faute d’être « en ordre »).
C’est génial !

Le prochain billet sera écrit de Chennai et je serai assise sur le lit de la chambre du New Woodlands, mon ordinateur sur les genoux.

Puis, pour le publier, nous irons à l’Internet Café, le i-way qui est un peu plus bas sur l’avenue.

Au Spencer nous passerons saluer Wassim dans son magasin. A chaque fois nous faisons ensemble le projet de l’accompagner au Cachemire. Il nous montre des photos et nous dépeint les endroits merveilleux où nous irions.
Mais les projets imaginés ne sont pas toujours immédiatement réalisables.
L’année prochaine, peut-être.

Enfin, nous descendrons sur la plage, nous fondre dans la paisible foule colorée qui déambule dans le crépuscule.
Je prendrai alors à nouveau conscience de cette humanité que j’aime tant et dont, comme tous, je suis à la fois une infime partie et le centre.
Ce sera bien.

6 réflexions sur « Encore une chronique indienne »

  1. Qu’est-ce que j’aimerais être du voyage! Raconte-nous le soleil, les sourires et le reste pour que nous y soyons un peu.
    Et bon vent, chère Céleste.
    Vanakam!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *