L’œil est dans la ville

Repaire de nantis oisifs, siège d’un clinquant festival du cinéma, Cannes se flatte aussi d’être une des villes les mieux « videosurveillées » de France.

Grâce à une subvention de 240 000 euros accordée par le ministère de l’intérieur au titre du fonds interministériel de prévention de la délinquance et qui couvrira 40 % du montant total de la facture, 41 nouvelles caméras viendront s’ajouter aux 237 déjà installées.

Au total 278 caméras. Soit une caméra pour 258 habitants !

Fichtre !

Vous je ne sais pas mais moi ça me fait froid dans le dos ce genre de nouvelle et quand ma fidèle calculette m’indique qu’une caméra coûte 14 634 €, il me vient en plus une espèce de dégoût mêlé de colère.

Si on multiplie cette somme par 278 (nombre de caméras installées dans la ville) on obtient le chiffre de 4 068 252 €

Plus de quatre millions d’euros, dans une seule ville, utilisés pour surveiller, espionner, traquer, ficher les citoyens !
A l’échelle du pays cela donne une idée des sommes faramineuses que l’Etat utilise pour mener sa détestable politique d’hyper sécurité.
Les sempiternelles lamentations du gouvernement sur le coût des protections sociales n’en paraissent que plus odieuses.

L’usage effréné de ces invisibles miradors est une gravissime atteinte à nos libertés.
Nous sommes désormais sous perpétuelle surveillance.

En permanence, un œil nous regarde, tellement borné qu’il a, la semaine dernière décrété terroriste un groupe de pompiers catalans, tellement bête et méchant qu’il a causé en 2005 l’assassinat d’un touriste brésilien tué « par erreur » par la police dans le métro de Londres parce que la caméra de vidéosurveillance l’avait montré avec un sac à dos « suspect ».

J’en appelle à notre imagination, à notre humour, que pouvons-nous inventer pour nous jouer de ces saloperies de caméras ?

Ce qu’en pense la Ligue des Droits de l’Homme

23 réflexions au sujet de « L’œil est dans la ville »

  1. J’ai une mauvaise nouvelle pour vous, Céleste : ces caméras (dont je me contrefous pour le quart d’heure : jamais je n’ai ni me mettrai le pied à Cannes), elles ne sont pas pour vous, elles ne vous verront jamais : vous êtes bien trop FRANCHOUILLARDE !

    (Smiley…)

  2. @vieil anar

    Imagine-toi que j’y avais pensé!
    à un détail (de taille) près dans la légende des siècles l’œil qui regardait Caïen était sa conscience, rien à voir avec les mouchards de l’Etat.

    @Le Mohican

    Merci pour le lien mais il semble qu’il y ait plusieurs versions.

    @Didier Goux

    Vous êtes, je l’imagine, content de votre petite saillie.
    Traiter Celeste de Franchouillarde, après l’avoir régulièrement traitée de conne, voilà un exploit digne de l’admiration de vos potes fachos.

    Votre commentaire sue et pue le mépris, la facilité, le « bon mot » éructé pour complaire aux copains.

    Grand bien vous fasse!

    Pour le reste, le fond du billet, j’imagine que vous êtes persuadé ne pas être concerné et puis que ceux qui en sont les victimes l’auront bien cherché, enfin tous ces arguments que vous ressassez à longueur de temps et que je ne partage pas.

    Pfffffff!

  3. La vidéo surveillance ne permet pas de prévenir les crimes, elle aide rarement à en résoudre (sauf si les criminels sont facilement repérables parce qu’insolites) – et risque même de conduire à des erreurs graves (on l’a vu avec les pompiers « terroristes de l’ETA », mais pas que …).
    De plus, elle est intrusive et discriminatoire.
    Elle peut être éventuellement dissuasive dans des espaces clos, comme des parkings.
    (Quant aux petits délinquants qui font du trafic dans la rue, par exemple, eh bien, ils se déplacent là où il n’y a pas de caméras, dans les halls d’immeubles, par exemple).

    Pire, la caméra se substitue aux êtres humains, non seulement dans la rue et les propriétés privées, mais aussi aujourd’hui, par exemple, dans les écoles, qu’on vide des personnels d’encadrement pour ensuite les remplacer par des caméras.
    C’est une entreprise de déshumanisation et d’isolement de la société.
    La vidéo-surveillance a pour fonctions essentiellement: de créer un climat d’insécurité et de suspicion, et de transférer les fonds publics directement dans les poches de sociétés privées. Et cela représente beaucoup d’argent.

    Un lien qui donne pas mal d’infos là-dessus justement:
    http://bugbrother.blog.lemonde.fr/2009/09/08/videosurveillance-ou-videodiscrimination/

  4. « J’en appelle à notre imagination, à notre humour, que pouvons-nous inventer pour nous jouer de ces saloperies de caméras ? »

    Ouaip. Ben il en faudra plein, d’humour et d’invention …
    Toutes nos équipes sont sur les dents, mais te l’avouerai-je : les poêtes n’osent plus dénombrer leurs divisions …

    Quant à Goux, fidèlement bête, bêtement fidèle, il fait ce qu’il sait faire :
    quand on vit de latrines, le luxe est d’aller se soulager dans le jardin du voisin …

  5. Mes oncles (ils étaient rigolos à l’époque, après ils ont tourné vieux croûtons) déclamaient un pastiche du poème de Hugo. A la fin, Caïn, à qui tout ça faisait mal au ventre, s’asseyait sur son pot de chambre. Mais…

    « L’oeil était dans le vase et regardait Caïn »

    C’est ce qui nous attend, tous!

  6. Mais enfin, voyons, « franchouillard » n’a jamais été une insulte dans mon esprit ni ma bouche ! C’est même une chose que je revendique hautement pour ce qui me concerne. Donc, pas trace du moindre mépris.

    Quant aux caméras, je disais juste qu’il faudrait me payer (et cher) pour que j’aille mettre un bout d’orteil dans la ville de Cannes – et sur toute la Côte d’Azur en général.

  7. salut,
    certes, le score du FN est élevé.
    Hélas, la vidéo-surveillance n’est pas de leur fait, mais bel et bien de la droite « traditionnelle » – qui a investi toute la côte jusqu’à Marseille et privilégie la sécurité des biens des riches et des bourgeois pour se faire réélire – mais aussi de la « gauche » qui n’est pas en reste pour adhérer aux thèses sécuritaires. Nous sommes cerné-es!

  8. Zut! Après la lecture du Monde je m’aprêtais à écrire un petit billet sur Nichi Vendola! Enfin quelqu’un qui pense la politique à travers la poésie: ce que je ne cesse de revendiquer.

  9. @Nouvel Hermès

    écrire sur Nichi Vendola, très bonne idée, plus nous serons nombreux à parler de lui mieux ce sera!

    Je connais bien la région des Pouilles et sur place il jouit d’une notoriété remarquable, parce qu’il a très bien géré sa région mais aussi parce qu’il a une manière radicalement différente d’aborder la politique.

    Il a est arrivé et c’est un tour de force à être apprécié aussi d’un électorat relativement âgé et plutôt traditionnel genre chrétien de gauche ou du centre.

    Au plaisir de lire votre billet 🙂

  10. Et le port du hijab généralisé aux hommes et aux femmes ??? Ça en ferait friquer plusieurs en plus de tromper les caméras …
    Y a-t-il un parallèle entre le nombre de caméras et le revenu moyen?

  11. Merci de ta colère qui est mienne celeste !
    Une fortune, du flicage. Tennez, allez voir çà, ça vient de sortir, pour décrire le fascisme d’avant et mieux comprendre son visage moderne et déguisé :
    http://blog.syti.net/index.php?article=282

    Vous pouvez regarder le reste, c’est une mine !
    Je suis d’accord avec emcee : tout ceci participe à la déshumanisation totale de la société. Plus de groupe social, plus de famille.

    Et que dire de Goux qui n’assume même plus ses insultes ? Faux cul va !

  12. Voyons voir du côté Anglais ( Londres : une sorte de « Yes we Cannes »-bis) :

    1. Le Royaume-Uni est la patrie de la Vidéosurveillance avec 4,2 millions de caméras – une pour 14 habitants. Les résultats ? Le chiffre du taux de criminalité n’a pas connu la baisse espérée. Le taux de crime non élucidé n’a pas bougé. A Londres, une seule affaire criminelle a été réglée en 2008 pour 1000 caméras installées. A transmettre à notre cher Brice.

    2. A Stratford-upon-Avon, ville natale de Shakespeare, une Société privée offre aux internautes de visionner en direct les images prises par les caméras de vidéosurveillance et de dénoncer ensuite les délinquants contre rémunération (1000 livres sterling pour le vainqueur du mois).

    A part ça, Léo Ferré avait déjà chanté Cannes et ses travers. Lui aussi avait tout vu de cette charmante Cité.

  13. @malijaï

    C’est une idée!
    Oui, je pense qu’il y a une nette corrélation entre la richesse des administrés et le nombre de caméras dans une ville….les riches ont toujours aimé se protéger

    @Salut Zolive:-)
    DG, petite b…. ?

    @Bibi 🙂

    Et oui, en plus du point de vue de la criminalité ces saloperies de caméras ne sont même pas efficaces!

    Je me souviens quand j’avais 20 ans, on avait peur d’être « fichés », il faut croire que nous avons manqué de vigilance…

    @Michel Benoît

    bienvenue sur cet espace et merci – oui, c’est bien moi 🙂

  14. J’entendais ce matin à France Inter les résultats d’une étude démontrant l’efficacité contestée de la vidéo-surveillance – oh, pardon, de la « vidéoprotection » !

    Il était dit que dans telle ville (Nice ?) il y avait une salle de contrôle avec 200 écrans et seulement deux personnes chargées de les zyeuter… alors qu’on a prouvé que le regard ne peut balayer de manière utile que huit « moniteurs » au maximum.

    Tout ceci est un vaste bluff, pour faire entrer la trouille dans la tête des gens et leur faire croire qu’on les « protège », quand il n’y a plus qu’un chauffeur sans accompagnateur dans un bus, au nom de la rentabilité (s’il a une crise cardiaque en conduisant, bonjour les dégâts !), idem pour les trains sauf qu’ils ont un système dit de « l’homme mort », jolie formule.

    Quelques délinquants avec cagoules : et quelle est alors l’utilité des caméras de « vidéoprotection » ?

    Il semble que ce soit surtout un juteux marché pour les sociétés qui décrochent les marchés nationaux ou municipaux.

    On va installer des caméras dans les trains, dans les gares (ou en rajouter) : mais quand il y a eu des « émeutes » dans la gare du Nord, tout cela a été filmé, ça a servi à quoi, à part alimenter Internet en images ?

    Hortefeux se fait le représentant de commerce de ces industriels :

    http://www.corsematin.com/ra/france/248123/hortefeux-veut-renforcer-la-video-surveillance-dans-les-gares-et-les-trains

    Après la burqa, il faut donc interdire les passe-montagnes, les sweat-shirts à capuche, les lunettes de soleil, les masques de carnaval, les fausses moustaches (pour les hommes), les perruques, les bérets, les chapeaux, les bonnets, les nez en carton avec lunettes à la Groucho Marx…

    Et si on supprimait les trains ? A l’heure des économies, ça éviterait des équipements coûteux et inutiles dont le prix va se répercuter sur les billets de la SNCF !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *