2009, année décisive?

« Dans l’esprit de chacun d’entre nous, cette veille du nouvel an est dominée par l’effroi devant les informations et les images qui nous arrivent du cœur du Moyen Orient. Une tragique spirale de violence et de guerre s’est rallumée sur cette terre. Une spirale qui doit être arrêtée. L’Italie, l’Union Européenne, les Nations Unies, le pape le demandent : nous sentons aujourd’hui, alors que je vous parle, que rouvrir la route de la paix dans une région tourmentée depuis tellement longtemps, est notre premier devoir. »

C’est par ces mots que Giorgio Napolitano le Président de la République italienne, se souvenant qu’il est un homme de gauche, a ouvert hier soir son discours au peuple.

Au nom des humanistes du monde, je l’en remercie.

2009 débute sous de mauvais auspices.

Dans la bande de Gaza on meurt sous les bombes, au sixième jour de l’attaque 400 palestiniens ont déjà perdu la vie, des enfants, des femmes, des hommes, des civils pour la plupart. Ce matin la presse israélienne se réjouit des exploits technologiques de son armée de l’air qui utilise des Smart Bombs GBU 39 à l’Uranium Appauvri pour bombarder leurs cibles .

Au Zimbabwe, dans la quasi indifférence générale, on meurt du choléra, plus de mille cent victimes à ce jour. Le choléra est une maladie contre laquelle il existe un vaccin et que l’on sait soigner. Mais faute de traitement le malade meurt en quelques jours, déshydraté et en proie à de grandes souffrances. Lié à la pauvreté et au manque d’hygiène le choléra se répand très vite et décime en priorité les enfants et les personnes âgées.
Il va sans dire qu’il suffirait de pas grand chose pour éradiquer la maladie, simplement de quelques millions d’euros, mais nos dirigeants préfèrent les utiliser à d’autres fins.

En France, pays riche, selon Christophe Louis, le président du collectif  Morts de la rue, 359 sans-abri sont morts « dans la rue ou des suites de la vie dans la rue » en 2008

Comme l’écrivait justement Michel Foucault : « La philosophie antique nous apprenait à accepter notre mort. La philosophie moderne, la mort des autres. »

D’après l’ONU il y a actuellement dans le monde  300.000 enfants soldats dans le monde dont 120.000 en Afrique. Des enfants otages utilisés pour semer la mort.

Sur le front climatique, tout va très bien Madame la Marquise, les glaces des pôles fondent, les ouragans se multiplient et les abeilles meurent.

Triste époque, rongée par le consumérisme débridé qui gave les uns et affame les autres l’humanité se précipite frénétiquement dans un précipice, le téléphone portable dans une main et une bombe dans l’autre.

Maintenant les choses sont claires, ou nous changeons radicalement nos modes de vie et de pensée en étant solidaires et respectueux de la nature, ou nous sombrerons dans l’abime, emportés comme des feuilles qu’aspire le tourbillon d’une tempête.

« Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » disait  Gandhi

Engageons nous sur d’autres voies, nos états d’âme et nos pensées se répercutent sur notre environnement immédiat et à travers l’inconscient collectif  se reflètent sur l’ensemble de l’humanité.
Ne nous laissons plus manipuler comme des agneaux que l’on mène à l’abattoir.
Résistons, créons, soyons, comme dans leur grande sagesse  disaient les Hopis, «  ceux que nous attendions ».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

30 commentaires sur “2009, année décisive?”