Du nouveau sur Celestissima

Grâce à ce blog, j’ai retrouvé le plaisir d’écrire de mon enfance, quand sur mon cahier, en pleins et en déliés, je m’appliquais sur ma rédaction. La plume crissait sur le papier et les lignes me narguaient mais je m’amusais.
Avec Célestissima aussi je m’amuse. Ce qui ne veut pas dire que je joue.
J’avais envie d’être lue, je le suis, youpi !
Vous venez à votre guise et cela ne vous coûte rien (à part la connexion bien sûr mais vous ne vous connectez pas pour moi, Célestissima n’est qu’une étape dans vos promenades virtuelles.)
Beaucoup d’entre vous ont aussi un blog, je peux aller vous lire et vous laisser (ou non) des commentaires.
On communique. On se parle.
Parfois on devient ami(e)s.
Et l’on se rencontre, pour de vrai, ou non.

Mais il arrive aussi que, tournant virant sur mes blogs et sites favoris et malgré le plaisir de les lire, me viennent des désirs de changement.
Je suis toujours curieuse de découvrir des pensées différentes, des styles divers.
Pour ce faire je consulte les listes de partage de mes blogs préférés, certaines sont de véritables mines, des coffres aux trésors.

Je constate parfois aussi que des blogs, ou simplement des billets, que je lis avec délices sont peu commentés, peut-être peu lus alors qu’ils m’ont passionnée, bouleversée ou amusée.

D’autres, qui ont parfois de nombreux lecteurs me plaisent tellement que j’éprouve le désir immédiat d’en partager la lecture.

Désormais ce sera possible, grâce à ma liste de partage, nouvellement installée dans la colonne de droite. Elle sera complétée au gré de mes lectures, donc, irrégulièrement.

Voili voilou !

La liste du jour

17 réflexions sur « Du nouveau sur Celestissima »

  1. C’est ça le chouette des blogs. Le plaisir d’écrire et de se confronter à d’autres, qu’on ne connait pas, qui ne pensent pas forcément comme vous.

    C’est chouette les blogrolls en tous cas. Et efficace.

    Bonne fin de semaine

  2. @Eric

    De rien, tout le plaisir est pour moi 🙂
    J’adore ces formules un peu désuètes, gentilles.
    Gentillesse n’est pas mièvrerie mais reconnaissance aimable de l’autre.
    Or l’amabilité fait souvent cruellement défaut dans les relations sociales et particulièrement professionnelles, on préfère se toiser, se narguer, se moquer, s’étriper.

    @Salut le faucon

    Je suis toujours ravie que tu viennes me rendre visite, car malgré nos opinions politiques différentes il est aisé et plaisant de débattre avec toi, avec gentillesse justement.
    C’est rare, trop confondent débat et pugilat, argument contradicteur et insulte ou moquerie.

    Baci à vous deux 🙂

  3. ce post m’avait échappé…merci Céleste d’ailleurs de cette invitation au partage. C’est vrai que d’un clic on peut élargir son horizon, on gagne ainsi du temps et surtout on gagne à lire des articles qui nous auraient échappé.
    peut-on trouver cette fonction chez tous les hébergeurs ?

  4. @bonjour Farid 🙂

    Souvent, à la fin d’un très bon texte, on n’a vraiment rien à ajouter ou on a peur de laisser un petit truc fadasse et inutile.
    Tous les textes n’appellent pas des commentaires.
    Mais il m’arrive aussi de laisser juste deux mots pour dire « je t’ai lu(e), j’ai aimé, merci de l’avoir écrit ».
    Comme une reconnaissance de l’autre, je crois que parfois c’est important.

  5. Déjà, elle avait le talent, le goût du partage, le sens de l’engagement, la sensibilité en éveil… et voilà qu’elle se donne des outils pour les servir. Bravo ! (et comment tu dis, déjà ? Baci ?)

  6. Je trouve chez vous chère Celeste , une fonction ,le partage ,en plus du plaisir de vous lire .Mon blog ne fait que çà :j’y mets les liens de choses que je lis et que j’aime ,ou des billets qui m’interpèlent, ou des vidéos .Je n’ai aucun talent pour l’écriture (j’aurais pourtant adoré çà).
    Bien à vous !

  7. Bonjour Céleste
    Voilà un billet empli de gentillesse comme j’aime tout particulièrement. Gentillesse n’est pas naïveté… bien au contraire.
    Je reviendrai tout à l’heure c’est certain ! Pour découvrir la richesse de votre personnalité. Homme ou femme peu importe. Seules les idées comptent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *