Italie : Autour d’Eluana

Plongée dans les ténèbres d’un coma irréversible, inerte sur un lit dont jamais elle ne se lèvera, Eluana ignore à jamais que son cas divise l’Italie.
En janvier 1992, un accident de voiture a définitivement éteint son sourire, l’a privée de toutes ses facultés, l’a condamnée au silence, aux sondes, aux tuyaux qui transpercent ses bras.

Depuis des années son père se bat pour qu’enfin elle trouve le repos définitif. Eluana, il s’en souvient, le lui avait dit, elle aurait préféré mourir que vivre ainsi.
Pendant des années les procédures se sont succédées, finalement, le 13 novembre 2008, la Cour de cassation a rendu un arrêt l’autorisant à cesser d’alimenter et d’hydrater sa fille.

Mardi, elle a été admise dans une clinique privée d’Udine, où à partir d’aujourd’hui, vendredi, elle ne sera plus ni alimentée ni hydratée. Les autorités médicales affirment qu’étant en permanence sous sédatifs, elle ne souffrira pas et que son décès interviendra, en douceur, au bout de deux semaines.

Mais les vautours politiques et religieux s’acharnent à lui imposer une vie qu’elle n’est plus en mesure de vivre.

Cet après-midi, le Conseil des Ministres a promulgué, dans l’urgence et à l’unanimité, ce  décret-loi :
« L’alimentation et l’hydratation, en ce qu’elles sont des formes de soutien à la vie ou ayant pour objectif physiologique de soulager la souffrance, ne peuvent en aucun cas être refusées par les personnes intéressées ou suspendues par ceux qui assistent les personnes qui ne sont pas en mesure de décider pour elles-mêmes. »
« Je ne veux pas être responsable de la mort d’Eluana » a proféré Berlusconi, ajoutant dans une envolée grandiloquente « Tout doit être fait pour la sauver. Eluana pourrait faire des enfants. »

Non, je n’invente rien, et oui, je n’ignore pas non plus ce que vous pensez déjà du personnage, mais il vient pour moi de franchir une nouvelle étape en direction du dégoût total ; il a bel et bien déclaré, sa voix métallique articulant chaque mot « Eluana potrebbe fare figli »

Le Président du Conseil de la République italienne pense qu’une femme, murée depuis 17 ans dans un coma irréversible, qui a perdu tous ses sens, qui n’a plus conscience de rien, pourrait faire un enfant.
Un enfant, né d’une mère éternellement absente, fantôme hérissé de tuyaux allongé dans la blancheur d’une chambre.

Et le Vatican de s’esbaudir : « Le gouvernement est courageux, il nous a écoutés »
Le pape, quant à lui, a récemment éructe que l’euthanasie est une «fausse solution au drame de la souffrance» et une attitude «indigne de l’homme».

Le président Napolitano refusant de signer le décret-loi, Berlusconi choisit le passage en force :

« Si le Président de la République ne signe pas, nous changerons la Constitution sur les décrets d’urgence. Je convoquerais le Parlement pour approuver dans les trois jours une loi indiquant la norme sur l’hydratation et l’alimentation prévue dans le décret »

Au-delà de l’aspect humain de cette odieuse affaire au-delà de la souffrance d’Eluana et de ses proches « Si ce décret-loi devait être approuvé il serait à mon avis non seulement anticonstitutionnel mais aussi d’une violence inouïe: le gouvernement veut-il imposer par la force la sonde alimentaire pour tous?« , s’était précédemment interrogée l’avocate Franca Alessio qui défend l’intérêt d’Eluana.

Eluana, dont le lumineux sourire passé apparaît sur toutes les premières pages des journaux, Eluana, devenue objet, l’objet d’une lutte glauque, nauséabonde.
Eluana ne saura jamais qu’alors que d’une main, le gouvernement de son pays utilise sa vie en la lui imposant violemment, de l’autre, il condamne les clandestins à la maladie en leur retirant la gratuité des soins médicaux et en engageant les médecins à la délation.
Eux, ils pourront mourir tranquillement, dans l’indifférence.

sources , et

26 réflexions sur « Italie : Autour d’Eluana »

  1. pour tout te dire Céleste, je ne peux tout simplement pas comprendre quel est le sens de cet acharnement à gaver un corps et un esprit inertes et morts, pendant 17 ans…et je n’ai lu nulle part dans les textes religieux qu’il fallait aller contre la nature, refuser la mort….

    pour ma part je trouve que cela est contre nature et relève même d’une certaine forme de torture

    même au delà de cette hsitoire, lorsqu’un malade incurable et en possession de tous ses esprits souhaite en finir, je ne comprends pas qu’il faille qu’il demande l’autorisation à l’état pour en finir…
    mais tu connais mon point de vue sur le sujet…

    mais j’aime surtout c’est vrai le rapprochement que tu fais en fin de texte : l’acharnement à maintenir une femme en vie qui n’est plus de ce monde depuis 17 ans…et le refus de soigner et de faire vivre tous les miséreux

  2. Napolitano continue de refuser de signer le décret, bien que « il cavalliere » continue de trépigner de son côté, avec l’incroyable soutien du Vatican, qui s’enfonce dans un conservatisme forcené…

    Pourtant même Gianfranco Finni de la Liga, l’allié privilégié, désapprouve l’attitude de Sua Emittenza, et c’est peu dire. Il est vrai que cette pauvre jeune fille de 20 ans, dont j’ai vu une très belle photo, est encore en capacité de procréer…! Pour ça Almodovar, que j’adore par ailleurs, n’a pas été d’un grand secours avec son « Parle avec elle »…!

  3. Berlusconi a sans doute peur de déplaire à Dieu, un modèle de droiture comme lui … C’est évidemment la religion au service du politique, elle est un rempart parfait pour archaïser la société et tenir fermement en laisse les agneaux. Ce pouvoir utilise une souffrance pour se refaire une auréole catholique et Dieu sait s’il en a besoin…
    Nous sommes tous dans de sales draps …

  4. @ vieil anar : oui, j’ai entendu ça, ce c….qui a dit que c’était sacrilège de la laisser mourir alors qu’elle pouvait encore donner la vie ! est-ce un éclésiastique qui a dit cette horreur ?? parce qu’à moins de la violer dans sa léthargie et son impotence, je ne vois pas par quel miracle elle pourrait porter et donner la vie ! mais c’est abominable d’entendre de pareilles monstruosités!

  5. @anne

    « je ne peux tout simplement pas comprendre quel est le sens de cet acharnement à gaver un corps et un esprit inertes et morts, pendant 17 ans »

    moi non plus, c’est quelque chose que je ne comprends absolument pas, pire, qui me choque, tant d’enfants, de gens, à travers le monde, meurent faute de soins..
    C’est absurde;
    Je partage entièrement ton opinion.

    Je pense à André Gorz et à sa femme Dorine, qui ont choisi, n’en déplaise au pape, de se donner la mort, dans la dignité.

    Et oui, le contraste avec les clandestins qui désormais n’auront plus accès aux soins est saisissant.

    @vieil anar

    Ce matin l’affaire a pris un tour politique inquiétant.
    Que le président du conseil contre ainsi le président de la République est gravissime
    Fini, moins borné que les autres, a effectivement pris le parti de président.
    Moins borné aussi car il aimerait bien tirer les marrons du feu, on ne sait jamais, en temps de crise politique, il se positionne.

    @agathe

    Berlusconi n’est certainement pas si croyant, c’est au Vatican et à l’électorat catholique bigot qu’il ne veut pas déplaire.
    « C’est évidemment la religion au service du politique, elle est un rempart parfait pour archaïser la société et tenir fermement en laisse les agneaux. »
    tout à fait.

    et puis pendant que les Italiens se passionnent et se divisent au sujet d’Eluana, l’horrible paquet sécurité, poursuit son chemin.
    détourner l’attention…

    « de sales draps », vraiment 🙁

    @anne

    . »qui a dit que c’était sacrilège de la laisser mourir alors qu’elle pouvait encore donner la vie ! »

    C’est aussi ce qu’a dit Berlusconi
    « Eluana pourrait faire des enfants »

    Hallucinant, monstrueux!

    @Agathe
    merci!
    c’est une initiative de Fabio 🙂

  6. Un lien d’aujourd’hui, en provenance d’AFP, pour ce que j’en sais : http//www.romandie.com/ats/news/090207124645.3t7wtg2h.asp .
    « La vie humaine est belle et doit être vécue pleinement, même quand elle est faible et entourée de souffrance »; ext du message de Benoit 16 aux fidèles, pour le 11 fév, Journée des Malades, quelle horreur…!

  7. @Vieil anar

    La vaticanerie est déchainée en ce moment!

    Une saloperie après l’autre.

    Ceci dit, aujourd’hui en Italie de très nombreuses manifestations contre Berlusconi, à cause du décret-loi allant contre la décision de la cour et de son opposition à Napolitano et pour demander qu’ Eluana puisse enfin mourir en paix.

    Heureusement beaucoup d’Italiens sont des gens éclairés, humanistes, opposés au régime actuel.

  8. – Il est inévitables que les italiennes se fassent violer : elles sont si belles

    – Une étudiante qui a peur de l’avenir a une solutio si elle est jolie : qu’elle se marie avec un homme riche

    – Une femme dans le coma depuis 17 ans ne doit pas mourir : son utérus peut encore fonctionner

    Qu’est-ce que tu veux dire de plus ? Y’a qu’à vomir … 🙁

  9. Ben oui, semble-t-il, on est là : la réthorique des flogorneurs de culs-bénis :
    « Oui, mais elle pourrait encore pondre » :
    quel formidable amour de la vie !.
    Berlu tapine avec ses calotins exactement comme notre Snark avec les le-péno-villieristes quand il veut criminaliser, les schizophrènes, les ultra-épiciers, basanés, pauvres, sans-culottes ni papiers, que sais-je encore …

    Et le résultat est du même tonneau :
    déliquescent et parfaitement obscène.

  10. @Salut Belle Sardine

    à vomir, vraiment.
    il faudrait même aller régurgiter notre bile et notre dégoût sur ses genoux
    triste sire!

    @Chomp

    « déliquescent et parfaitement obscène. »

    et très inquiétant car si aujourd’hui une partie de l’Italie est mobilisée contre le gouvernement, l’autre se tait en regardant ses pantoufles ou manifeste bruyamment son soutien à Berlusconi et au pape.

  11. Au milieu de ce passionnant débat, une pensée pour les médecins et personnels des services de réanimation qui doivent gérer au jour le jour beaucoup de cas tout aussi douloureux. Le flou hypocrite et irresponsable des textes législatifs concernant la légitimité d’une décision d’arrêter une réanimation les amène parfois à prendre une décision collégiale avec l’assentiment des familles pour trancher et prendre une décision qui relève dans l’immense majorité des cas du bon sens, du respect de la dignité humaine et du droit à la mort. Qu’un journaliste irresponsable en mal de ligne ou avide de sensationnel décide d’en faire un article risque alors tout bonnement de propulser les décisionnaires à la une des journaux et à la barre d’un tribunal.

  12. @merci vieil anar pour le lien
    Aujourd’hui, rien de neuf mais on est en Italie et le dimanche c’est le « jour du seigneur ».

    @Pierre
    Merci de ces précisions, effectivement le rôle de l’équipe médicale est essentiel.

    « Qu’un journaliste irresponsable en mal de ligne ou avide de sensationnel décide d’en faire un article risque alors tout bonnement de propulser les décisionnaires à la une des journaux et à la barre d’un tribunal. »

    Trop souvent l’éthique n’est pas le principal souci des médias qui lui préfèrent la rentabilité à tout prix, y compris le plus vil.

  13. En même temps qu’il faut dénoncer cette collusion de Berlusconi et du Pape, qui ne vise qu’à asseoir leur pouvoir dans la plus totale absence de considération pour le peuple (à quelle époque sommes-nous !) il n’est pas nécessaire de leur faire trop d’honneur en déballant nos trésors d’insultes comme avant les combats mythiques, non, car ce sont des minables et il n’y aura pas de véritable combat, puisque leur pouvoir vient de nous, des fantasmes que nous avons d’eux. Le travail de fond reste de rigueur, comme le montre Pierre dans son com, par exemple – sans parler du regard de Céleste, irremplaçable… merci.

  14. Le fait qu’elle ait, avant son accident, exprimé le désir de ne pas être prolongée, ce fait rend encore plus ignoble l’acharnement de l’Eglise et de Berlusconi.

    Et cet encuré de foiré qui a osé dire qu’elle pourrait enfanter.

    Mais elle est logique, il est logique :

    – L’Eglise se donne, au nom d’un dieu qu’elle a inventé, le droit de diriger nos vies.

    – L’enfant que mettrait au monde ce corps n’aurait ni père ni mère, il irait donc dans un orphelinat. Tenu par qui, d’après vous ? Il naîtrait d’une souffrance pour devenir une souffrance. Et alors. la souffrance et les fond de commerce des Eglises (y pas que la catho là-dessus). Si les gens ne souffraient pas, tu parles qu’ils se passeraient bien de cet opium.

  15. Ouf! Eluana Berlusconi est morte, et tous ses enfants imaginés par Silvio avec elle.
    Cette odieuse mascarade médiatique touche à sa fin, même si une autopsie est ordonnée pour savoir quoi? Pour savoir si elle est bien morte de mort naturelle (!?!).
    Je dis « Berlusconi » comme je pourrais dire « Dupont » ou « Enlagro »parce que je suis tellement loin de tout ça que peu importe son ‘vrai’ nom de famille. Comme dans toute affaire médiatisée, la personne est devenue un objet. Objet de querelle idéologique dont l’humanité est absente, écrasée sous le poids des idées.
    Qui souffre dans cette affaire si ce n’est le père et les membres de la famille. Laissons-les respirer tranquillement, ne les étouffons pas.
    Battons-nous pour des idées, d’accord, oui, mais pas pour le mort lente!

  16. ma fille va au catéchisme. Je dois dire que depuis la réintégration de négationnistes, je l’ai en travers. Mais là, je prends rendez vous avec le curé. Ca suffit. Quant à Berlusconi, il faut qu’il s’en aille. il faut que les italiens se débarassent de cette saloperie. Et j’emploie ce mot à dessein. Il n’a rien d’humain.

  17. @oh91
    Berlusconi a honteusement utilisé le calvaire d’Eluana et de sa famille pour s’attacher encore plus les bigots et attaquer le Président de la république.

    Eluana est morte, sa machination n’a plus lieu.

    Mais il recommencera.

    @kelcun
    Oui, on peut se demander à quelle époque nous sommes
    et surtout garder, nous la tête froide
    critiquer sans injurier
    « il n’est pas nécessaire de leur faire trop d’honneur en déballant nos trésors d’insultes comme avant les combats mythiques, non, car ce sont des minables et il n’y aura pas de véritable combat, puisque leur pouvoir vient de nous, des fantasmes que nous avons d’eux »

    j’aime beaucoup ce que tu as écrit 🙂

    @PMB
    « la souffrance et les fond de commerce des Eglises  »
    et le pire c’est que ça fonctionne…

    @yelrah
    merci pour le lien

    @atteindre dieu
    « Comme dans toute affaire médiatisée, la personne est devenue un objet. »
    Bien dit, c’est monnaie courante dans la société où nous vivons.
    De nombreux catholiques pratiquants ont été profondément choqués par ce qu’a fait Berlusconi et par certaines déclarations du Vatican.

    @cholera
    salut la belle.

    Chasser Berlusconi?
    l’Italie est divisée et la gauche pitoyable, peu de perspectives malheureusement et chaque jour apporte son lot de saloperies 🙁

  18. je n’en reviens pas qu’aujourd’hui encore les gens se *passionnent* pour un tel cas, qui devrait être quand même raisonnablement résolu, elle ne pourra jamais sortir de ce coma … donc effectivement il est préférable qu’elle quitte, surtout si elle l’avait ainsi affirmé auparavant !!! et j’ajoute que je trouve scandaleux de la laisser partir privée d’hydratation et de nourriture, ne pouvaient-ils la faire s’endormir doucement ? !!! vraiment la science qui sert l’humanité comme ça, enfin pour moi c’est indigne.

  19. @Emelire

    « et j’ajoute que je trouve scandaleux de la laisser partir privée d’hydratation et de nourriture, ne pouvaient-ils la faire s’endormir doucement ? ! »

    dans ce cas ça aurait été un cas d’euthanasie…impensable en Italie, d’où l’hypocrisie de la manœuvre (les médecins ont affirmé qu’Eluana , gavée de médicaments,ne sentait rien)

    elle est morte rapidement, en 3 jours.

    Ce qui est infect c’est la façon dont Berlusconi et sa clique l’ont instrumentalisée, odieux!

  20. Je souhaite au pourri qui a parlé de faire un enfant de finir dans un pire état qu’Eluana, qu’il soit conscient tient. Un tout petit peu conscient de son état. Et que la seule chose dont il soit capable de se souvenir à ce moment là soit cette phrase.

    Quant aux autres pourris du Vatican jusqu’au gouvernement même jusqu’au gouvernement français qui a refusé l’euthanasie récemment à une femme qui a du se suicider je leur souhaite…la même chose tiens.

  21. @Falbala

    @Falbala

    idem !

    et pourtant je ne suis méchante ni revancharde mais là, ils dépassent les bornes.

    en ce qui concerne Eluana, qui finalement est morte le gouvernement italien a été particulièrement odieux, infâme!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *