Noël, une de nos valeurs communes?

Guirlandes et champagne, saumon et foie gras, cadeaux emballés dans du papier brillant, faux Pères Noël et vraie misère, fête pour les uns, faim pour les autres, la célébration de la naissance d’un enfant que son prétendu père, un hypothétique Dieu, aurait abandonné à la folie meurtrière des hommes, s’organise dans les foyers, les villes, les magasins, les églises.

Pendant qu’une petite part de l’humanité se goinfrera à en vomir, l’autre se contentera de sa pitance quotidienne.

Pendant que des enfants de nantis crouleront sous le poids de cadeaux aussi somptueux qu’inutiles ceux des pauvres, des gueux, des misérables, rêveront en vain d’une poupée, d’une petite voiture, d’un vélo, d’un livre ou d’un stylo neuf pour simplement pouvoir écrire à l’école.

Pendant que des bambins enveloppés dans de légers anoraks de plume dévaleront joyeusement des pistes enneigées, d’autres seront confinés dans des appartements trop petits, la peur au ventre.

La peur d’être chassés, expulsés du pays où leurs parents sont venus chercher l’espoir d’une vie digne, du pays où ils ont grandi, du pays où ils vont à l’école, du pays dont ils parlent la langue.

Noël, une valeur commune ?

Non, trop d’enfants n’en verront, de loin, que les ors et les lumières.

Vous qui passez par ces pages, n’oubliez pas les enfants qui risquent d’être embarqués dans des avions pour retourner de force dans des pays que leurs parents ont fui et où les attendent la misère, l’emprisonnement, la mort.

Écrire une lettre, signer une pétition, cela prend peu de temps et plus nous sommes nombreux à les soutenir, plus leurs chances de rester augmentent.

Allez, un petit clic, c’est Noël !

aff-noel-2008-univ-pt

Avant de partir, allez jeter un oeil avisé à Nos valeurs communes

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

29 commentaires sur “Noël, une de nos valeurs communes?”