Babel en Emilie


Ce fut une de ces belles soirées dont on aime se souvenir.
Dans un « borgo » joliment rénové, sur les collines bolognaises, chez Mette, une amie norvégienne qui a grandi au Pakistan.
Ana l’Espagnole était venue avec son « ragazzo », Iqbal, Indien du Maya Pradesh, qu’à force de ténacité elle parvient à « inviter » chaque année pour trois mois.
Agostina avait apporté du riz délicieusement parfumé et des desserts de son pays, le Pakistan. Elle est à Bologne depuis 15 ans, venue rejoindre son mari, loin de Lahore.
Puis sont arrivés Rana et Reza, Pakistanais eux aussi.
Bref Fabio était le seul Italien.
Autour du délicieux chicken tikka de Mette et des pakoras d’Iqbal, fin cuisinier, la discussion s’est tenue en italien, en hindi et ourdou (qui sont deux langues très proches oralement, les graphies étant par contre différentes), en anglais et en norvégien quand Mette parlait à Milena, sa fille, qui elle lui répondait en italien.
Nous avons parlé de tout et de rien, des pakoras croustillants et du vin gouleyant, de leur difficulté de voyager et de la récente directive européenne de la honte.
Puis, notant mon accent (ce qui entre nous n’est pas difficile), Rana m’a dit qu’il avait vécu quelques années à Paris et nous avons conversé en français.
Iqbal s’est mêlé à la discussion.

Voilà comment samedi soir, sous un ciel italien j’ai entendu un Pakistanais et un Indien se parler en français.

Et j’ai pensé, une fois encore, que nous devons tout faire pour que tous, dans le monde entier, puissent avoir la même liberté de mouvement que nous, car fermer les frontières revient à condamner les peuples, y compris les nôtres, à la sclérose, à l’immobilisme.

12 réflexions sur « Babel en Emilie »

  1. Le voyage et l’échange sont la richesse même de l’humanité…Le mur de Berlin est tombé et pourtant il est certain que nous ne l’avons que déplacé. D’autres ailleurs construisent d’autres murs…En France on voit un certain Hortefeux annoncer les chiffres des exploits de ses services comme des résultats sportifs…Comme si il allait tout à coup annoncer  » Nous pourrions faire mieux tous ensemble si vous nous aidiez aussi je demande à chacun, à chaque famille, de participer…un chèque vacances à gagner pour chaque petit coup de pouce…Regardez bien autour de vous et renseignez nos services  »
    Mais il n’a pas besoin de le demander…notre silence tient lieu d’approbation. Il y aura bien un malin pour sortir « démocratie »… »misère du monde » … »clandestins »
    Mais pour nous c’est pas pareil on peut aller trainer  » notre misére » partout ou on veut…nous c’est pas pareil…le monde est à nous.

  2. Ce matin la radio annonçait que certains concerts, programmés dans différents festivals, seront annulés… Cause: la difficulté pour les artistes pour obtenir des titres de séjour. Je me demande bien de quelles origines sont les artistes.

    (Bon j’dis plus rien 🙂

  3. @Dom
    C’est malheureusement pas tout neuf,en 92 pour les olympiades de Barcelone,l’équipe de judo de je ne sais plus quelle anciènne colonie française devait passer par Paris pour ce rendre en Espagne…C’était la fédération française de judo qui avait financé en partie les kimonos,le voyage..
    Ils sont restaient coincés à Paris par l’émigration…
    Ils n’ont jamais vu Barcelone…
    Quand on sait ce que cela peut représenter pour un sportif,pour un pays pauvre…

  4. Juste pour te dire que cette nuit,apres lecture de ce texte, j’en ai rêvé!!Je te disais que je te connaissais, que je lisait ton blog et tu répondais que tu n’avais pas de blog!!!

    bref

  5. C’est tellement simple de s’entendre, de se comprendre, de se respecter… Les intérêts politiques prévalent à l’entente des humains. Les ventes d’armes sont prioritaires mais aussi les annexions de territoires. Tous les moyens sont utilisés pour diviser afin de multiplier les sources de profit financier au détriment des relations humaines.
    Merci pour ce joli texte.

  6. je souscris tout à fait à ta conclusion… quand on circule librement dans l’UE on oublie vite que c’est un privilège que nous avons de traverser les frontières avec tant de facilité….

    quel bonheur ces soirées cosmopolites dans les collines, ça me rappelle certains moments de ma vie passée en Italie!

  7. merci à toutes et tous pour vos coms!

    @Maelle, je te rassure j’ai bien un blog 🙂

    allez, on continue dans la restriction des libertés, refresh!

  8. Si vous aimez venez vivre en Avignon! c’est génial..mais attention ici c’est pas du haut de gamme comme dans votre soirée…dans ma rue on se croirait en Magreb, femmes assises parterre, avec foulards autour de la tête, jeunes buvant des canettes et les laissant dans la rue, en vrac..cela interdit au pays, mais ici, c’est pas grave..c’est gai, çà donne envie de vivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *