Condamnés à mort

« La récession fera mourir 700 000 enfants africains par an »
A déclaré la banque mondiale.

Ils ne mourront pas comme des flammes qui doucement s’éteignent, ils auront faim, ils auront mal.
Ils hurleront de douleur.

Shantayanan Devarajan, l’économiste en chef pour l’Afrique de la banque mondiale a précisé que 6 millions de personnes vont basculer dans l’extrême pauvreté, elles tenteront de vivre avec moins de 1,25 dollar par jour de revenu.

Pendant ce temps-là en Occident on continuera à gaspiller. Allègrement pour certains.
Pas pour tous.
D’autres se serreront la ceinture, à s’en étrangler.

Les portes des pays riches se fermeront encore plus. Les expulsions se multiplieront.

« Allez ouste, les miséreux, les crève-la-faim, les basanés ! A dégager ! Allez mourir chez vous ! »

Comment fait-on pour condamner à mort des bébés ?

Pour garder intactes leurs richesses les puissants sont prêts à sacrifier les enfants des pauvres.
Parce qu’on les a persuadés que le système dans lequel ils vivent, celui qui les soumet et les exploite, est le meilleur de tous, des millions d’individus ferment leurs yeux à la souffrance d’une énorme partie de l’humanité et se bouchent les oreilles pour ne pas l’entendre crier.

Nous ne pouvons pas nous enfermer derrière des murailles afin de jouir d’un illusoire bien-être en ignorant qu’au dehors la misère tue inexorablement.

Refuser à ceux qui, contraints par l’indigence ou la guerre, doivent fuir leurs terres natales de se réfugier dans nos pays est inhumain.

Ici et là des voix s’élèvent et des actions sont menées pour défendre le droit à la migration de tous les habitants de la planète.

J’ai été contactée par L’Institut de Recherche et de Formation pour l’avancement des Femmes des Nations Unies. Leur nouvelle Communauté Virtuelle, sur le thème spécifique « Genre et Migration » , recueille des témoignages, des analyses, des fragments de vie.
«  La communauté a pour but d’offrir aux personnes intéressées par le genre et la migration un espace pour débattre et réfléchir sur le thème, pour échanger des informations et expériences respectives. »

Une belle initiative.

12 réflexions sur « Condamnés à mort »

  1. Ma douce, ce n’est hélas pas une nouvelle neuve, de toujours en jamais, les premiers comdamnés sont les plus nombreux, les sans-voix, les sans-poids, les sans-pouvoirs.
    Je ne sais pas comment tourne le monde, je ne suis pas sûre que nos indignations dérangent vraiment sa course folle, mais tu as raison, ne pas réagir est pire.
    grand bon courage à toi

  2. Pas qu’en Afrique ! D’autant qu’il ne faut tout de même pas oublier les sommes colossales versées là-bas par l’occident profitent le plus souvent avant tout à engraisser une « élite » corrompue jusqu’à l’os.

    Ci-après un article émanant de l’Associated press
    Quelque 3,5 millions d’enfants âgés de moins de cinq ans sont menacés par la faim aux Etats-Unis, soit plus de 17% d’enfants qui pourraient souffrir de problèmes intellectuels ou de développement, selon un rapport basé sur des données gouvernementales et publié jeudi par Feeding America, une association luttant contre la malnutrition. Lire la suite l’article
    Feeding Amercia a basé son rapport sur les données collectées par le Bureau fédéral du Recensement et le ministère de l’Agriculture. Ce rapport est le premier à être consacré à des enfants de moins de cinq ans.
    Ce rapport également que plus de 20% de petits Américains âgés de moins de cinq ans courent un risque de famine dans 11 des 50 Etats Américains. La Louisiane est l’Etat le plus touché avec un quart des enfants concernés, suivi dans l’ordre par la Caroline du Nord, l’Ohio, le Kentucky, Le Texas, le Nouveau-Mexique, le Kansas, la Caroline du Sud, le Tennessee, l’Idaho et l’Arkansas.
    Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture publiés avant l’aggravation de la crise économique à la fin 2008, 11% des foyers américains n’ont pas suffisamment de nourriture pour avoir une vie active et saine.
    Cette étude passe en revue toutes les catégories d’enfants de ceux qui n’ont accès qu’à une alimentation pauvre et peu variée à ceux qui connaissent régulièrement la faim.
    « Les enfants qui ne bénéficient pas d’une nutrition équilibrée n’ont aucune chance de se développer », a souligné Vicki Escarra, la présidente de Feeding America.
    Le manque d’aliment nutritif, en particulier lors des premières années de formation, peut avoir un impact durable sur la santé physique et le comportement de l’enfant ainsi que sur son développement et sa scolarité. AP
    Sur le Net: Feeding America: http://www.feedingamerica.org/

  3. « Pas qu’en Afrique ! D’autant qu’il ne faut tout de même pas oublier les sommes colossales versées là-bas par l’occident profitent le plus souvent avant tout à engraisser une “élite” corrompue jusqu’à l’os »

    ?

  4. baci à vous toustes.

    Je n’ai pas beaucoup de temps, en ce moment ils se passe plein de choses, je vous raconterai 🙂

    très belle voix que celle d’Isabelle Stengers, merci Kelcun 🙂

    @v.
    merci pour le lien je viens de publier un billet sur Nabruka.
    baci, ci vediamo presto 🙂

  5. Nous recevions l’autre mardi Aminata Traoré qui nous parlait de ce que la crise, ou la sortie de crise allait signifier pour l’Afrique, toujours en prise avec son histoire coloniale. Affligeant. Sur un sujet pas si éloigné, je suis stupéfait du ramdam fait autour de la grippe porcine, qui a tué deux malades en Amérique et pour lequel on a détecté trois malades en France, alors que chaque jour, du Sida, du paludisme, ou d’autres maladies hydriques, des dizaines de milliers d’enfants meurent chaque jour, sans mobilisation de cet ordre de la communauté internationale.
    Voient-ils comment à refuser de considérer comme des humains à part entière les hommes et les femmes d’Afrique, ils laissent s’accomplir un insupportable pogrom ?

  6. Ces histoire de cochon enrhubé, (l’agrippe extraterrèstre ) pour moi, c’est simple et assez éculé depuis le temps ………………………mais bon, tout le monde n’a pas des idées a la pelle pour embobiner les gogos gobetout avec de nouvelles kombines pourries .
    Déjas,que cette phoby, fait vendre des médocs gazpy, mais surtout marcher les kon sutations au 1/4 de tour .
    La dessus, ce sont les néleveurs de porks qui se font marcher sur la gueule avec les vaccins ,puces et autres raket a l’arme de dèstruction massive a craker le pognon des rakétés néleveurs .Bon, là dessus,les pauvres vhétos ne doivent plus savoir ou donner de la seringue surement ?
    Pourvu qu’il n’inventent pas « l’agrippe des zanes »maintenant ? :-((((

  7. la corruption existe partout, en Afrique aussi bien sûr. Parfois un programme d’aide est dédié à « tel thème », oui mais les gens autour souffrent énormément, de l’argent peut donc être dérouté aussi pour « calmer » ceux qui ont besoin mais ne sont pas « prévu d’aider ». Quand un camp de réfugiés est construit, les riverains voient leur forêt tomber, des barrières se construire, et à l’intérieur installer des toilettes, douches, tente de santé. Et eux autour n’ont « droit à rien », alors une partie de l’argent peut être déroutée pour « calmer » les populations locales forcées « d’accueillir » sur leur sol ou pas loin, des étrangers pour eux, oui même s’ils sont tous noirs … il y a comme partout la méfiance de l’étranger (l’Afrique est un continent), de celui qui n’a pas le même Dieu, ou exactement les mêmes coutumes ni la même langue, et qui arrive sur « votre sol ». C’est vrai qu’il y a de la corruption brute mais aussi des « arrangements ».
    Comme sur Terre il y a assez pour nourrir tout le monde, je pense que la famine est organisée sciemment. Tout comme les armes sont produites pour tuer et non garnir des étagères. après les pays font semblant de s’offusquer : la famine tue, les guerres tuent. Mais tout est fait pour. Parce que le continent Africain est particulièrement RICHE de son sous sol, et de son climat (café, cacao, fleurs, fruits, diamants, etc.) il fait la convoitise. Pendant que les Africains de base se débattent pour trouver de l’eau et survivre au jour le jour, une certaine classe africaine tire son épingle du jeu et le reste du Monde pille allègrement avec d’hypocrites programmes contre la faim destinés à faire écran de fumée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *